Delphine Seyrig, l'art d'être femme

Chaque actrice porte un parcours de vie unique quand on commence à s'y pencher de près. Delphine Seyrig est une réalisatrice, comédienne de théâtre, actrice de cinéma et de télévision totalement à divers égards inclassable. C'est ce que cette biographie permet d'explorer.

Parution du livre Delphine Seyrig, une vie de Mireille Brangé

Une vie est une œuvre en soi, à partir du moment où l'individu s'y implique pleinement. Delphine Seyrig a traversé quelques décennies du cinéma français en marquant son empreinte inoubliable, à travers ses interprétations dans L'Année dernière à Marienbad d'Alain Resnais, Jeanne Dielman, 23, quai du commerce, 1080 Bruxelles de Chantal Akerman, India Song de Marguerite Duras pour ne citer que quelques films au sein d'une filmographie incluant également les cinéastes William Klein, Joseph Losey (pas son expérience de tournage la plus heureuse pour elle!), François Truffaut, Luis Buñuel, Ulrike Ottinger... Trois films particulièrement singuliers, véritables objets cinématographiques non identifiés qui ont révolutionné le cinéma pour de nombreux spectateurs, dont certains futurs cinéastes qu'il s'agisse de Peter Greenaway ou de Gus van Sant. Delphine Seyrig s'est livrée pleinement à ces exercices de déconstructions des évidences cinématographiques, elle dont l'incarnation diégétique plongeait dans le glamour des divas des années 1930 Greta Garbo et Marlène Dietrich. Elle s'est nourrie autant de théâtre que de cinéma, tournant aussi facilement en français qu'en anglais et en allemand dans des productions exigeantes puisqu'elle peut se satisfaire d'avoir éviter les « films alimentaires ». Les années 1970 et 1980 plus particulièrement sont les décennies de son implication profonde dans les mouvements féministes. C'est non sans fascination que Mireille Grangé, l'auteure de cette biographie, raconte l'histoire de la vie de Delphine Seyrig. L'histoire privée est aussi présente que l'histoire professionnelle, les deux étant extrêmement liées. L'auteure s'attache plus particulièrement aux implications de Delphine Seyrig dans certains de ses films pour montrer la part de cocréation qu'il peut y avoir dans ses collaborations avec les cinéastes devenus à leur époque les nouveaux auteurs du cinéma français. Delphine Seyrig a également été réalisatrice pour dénoncer la situation de nombreuses femmes dans la société française des années 1970. Une femme de théâtre et de cinéma, et surtout impliquée en tant que femme dans la société contemporaine. Un bel hommage à l'égard d'une femme qui a su jouer du glamour pour mieux le fustiger et révéler la liberté d'être femme !


84736100413670l
Delphine Seyrig, une vie
de Mireille Brangé

Nombre de pages : 416
Date de sortie (France) : 19 avril 2018
Éditeur : Nouveau monde éditions


 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.