La psychogénéalogie: l'art de lire sa famille pour se découvrir

En pleine ère de l'individualisme, chacun se croit seul au monde et pourtant il porte toute l'histoire de sa famille. La psychothérapeute Elisabeth Horowitz au fil d'un long entretien, présente dans cet ouvrage une thérapie qui se fait peu à peu connaître : la psychogénéalogie.

Au sujet du livre Se libérer du destin familial d'Elisabeth Horowitz

La généalogie est depuis longtemps une activité fascinante pour situer ses propres racines familiales dans le temps. Et à analyser de plus près un arbre généalogique, on découvre très vite des similitudes assez déroutantes d'un individu à l'autre qui n'appartiennent pas à la génération et qui ne se sont peut-être jamais connus. Forte de plus de vingt années d'expérience dans l'analyse des processus de transmission entre les générations auprès de ses « consultants », comme elle les nomme, Elisabeth Horowitz dispose d'une capacité de lecture des liens familiaux intergénérationnels fascinante. Ses compétences reposant pour une large partie sur ses rencontres, c'est tout naturellement qu'elle présente différents cas pratiques pour illustrer ses théories. Il en résulte que ce livre présenté sous la forme d'un dialogue entre la psychothérapeute et une personne inconnue (lacune de la part de l'éditeur) permet de découvrir une science humaine pour se connaître soi-même et se guérir du poids inconscient du passé sur soi. Car les ancêtres ont rarement eu la vie épanouissante que tout un chacun a légitimement le droit de vivre et ce sont implicitement les générations suivantes qui doivent dénouer ces « manques de vie ». Même à l'heure d'Internet et des réseaux sociaux, l'individu est enraciné dans l'histoire familiale où ce sont plus de quatre générations qui sont immensément présentes au cœur de ses choix et de ses non choix. Refaire l'histoire de sa famille sur au moins quatre générations est l'invitation que la psychothérapeute propose ici. Il existe pour cela des outils simples pour cet arbre généalogique. On peut ainsi découvrir les prénoms et découvrir les liens et enjeux qui se jouent inconsciemment. On peut encore observer les dates de naissance et de conception et leur correspondance également avec des dates de décès. Les métiers jouent également un grand rôle dans l'affirmation ou non de soi qui se répercute ensuite sur les descendants s'il y a eu traumatisme ou inassouvissement d'une créativité réprimée. Autre critère à prendre en compte : les classes sociales au sein d'une même filiation pour comprendre ainsi la névrose de classe qui fait qu'un individu peut avoir à souffrir d'un changement subi de classe sociale. La psychogénéalogie est comme l'archéologie de l'individu dont les traces matérielles sont les informations qu'il dispose de sa propre famille. Ceux-ci permettent à la fois de reconstituer le passé mais aussi surtout de comprendre le présent en train de se faire chez l'individu plongé dans un immuable présent où passé ne cesse d'advenir.

978-2-84454-961-7-une
Se libérer du destin familial. Devenir soi-même grâce à la psychogénéalogie
d'Elisabeth Horowitz

Nombre de pages : 266
Date de sortie (France) : janvier 2013
Éditeur : Dervy
Collection : Poche



 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.