Billet de blog 1 janv. 2020

Et si Hitchcock avait tout compris à l’étrangeté du sentiment amoureux ?

Un homme fasciné par le film « Vertigo » d’Alfred Hitchcock autour de la relation fascination amoureuse du personnage principal, se retrouve pris par la réalité de la disparition de la femme qu’il aime.

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Parution du livre Sur ses traces de Thierry Clech

Tout débute avec un récit à la première personne décrivant un moment vraisemblablement autobiographique plongeant dans la profonde enfance du rapport de l’auteur avec le film vertigineux d’Alfred Hitchcock Vertigo (Sueurs froides en français). Le vertige prend très vite le lecteur à mesure que l’analyse documentée du cinéphile se transforme peu à peu en un récit de fiction d’un homme en quête davantage d’un fantôme de l’amour que d’une femme réelle à proprement dit. Les détails réalistes de la déambulation du narrateur dans les rues de Paris ne sont qu’un moyen de plus pour entraîner encore plus le lecteur dans une plongée vertigineuse où les seules clés de compréhension se trouvent ailleurs : autrement dit, dans la mémoire d’une analyse insatiable du film d’Hitchcock. Autour de son micro récit, Thierry Clech propose une réflexion inattendue de Vertigo qui parle davantage finalement de l’inquiétante étrangeté qui se trouve dans le sentiment amoureux liant deux individualités au-delà de toutes les références strictes de la raison, que d’une simple histoire de crime à suspense. C’est là aussi une manière de rappeler que les films nourrissent toujours un lien étroitement profond avec notre réalité quotidienne dans nos questionnements les plus intimes, confortant l’idée trufaldienne selon laquelle lorsque l’on aime la vie, on va au cinéma, l’un et l’autre se complétant et s’enrichissant au contact l’un de l’autre. Le vertige qu’ose le photographe , écrivain et critique de cinéma Thierry Clech est celle de la vie elle-même et l’amour perdu sur les traces duquel il part, ne serait-ce pas sa propre âme ? Un récit gigogne qui cache une vertigineuse complexité sous la fausse apparence d’un récit limité en un temps et lieu donnés.

Sur ses traces
de Thierry Clech
Nombre de pages : 120
Date de sortie (France) : novembre 2019
Éditeur : MAREST Éditeur
Collection : littérature

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Le grand bond en arrière climatique
Et si le climat était une victime de la guerre en Ukraine ? Face au risque de pénurie énergétique provoquée par le conflit, les pays européens préparent un recours accru au charbon et au gaz fossile. Une marche arrière alarmante, à l’heure de l’urgence climatique, qui met en lumière notre terrible retard en matière de transition écologique.
par Mickaël Correia
Journal
Viktor Orbán est-il de plus en plus isolé en Europe ?
Embargo sur le pétrole russe, État de droit, guerre en Ukraine... Sur plusieurs dossiers, le premier ministre hongrois, à l’aube de son quatrième mandat consécutif, diverge de la majorité des Vingt-Sept. Débat avec une eurodéputée et un historien spécialiste de la région.
par Amélie Poinssot
Journal — Histoire
Le docteur est-il encore en vie ?
Le 4 mars 1957, le docteur Slimane Asselah est enlevé dans son cabinet médical, au milieu de la casbah d’Alger, par les forces de l’ordre françaises. Mort ou vif, sa famille ne l’a jamais revu. Deuxième volet de notre série.
par Malika Rahal et Fabrice Riceputi
Journal — Amérique du Sud
En Équateur, victoire en demi-teinte pour les autochtones après 18 jours de lutte
Un accord a été conclu jeudi entre le gouvernement et les responsables autochtones, à l’issue d’une longue grève générale, pour réclamer de meilleures conditions de vie. Dans la capitale Quito, la « Casa de la Cultura » (Maison de la culture) a été un endroit clef du mouvement.
par Alice Campaignolle

La sélection du Club

Billet de blog
Aucune retenue : l'accaparement de l'eau pour le « tout-ski »
J'ai dû franchir 6 barrages de police et subir trois fouilles de ma bagnole pour vous ramener cette scandaleuse histoire de privatisation de l'eau et d'artificialisation de la montagne pour le « tout-ski » en Haute Savoie.
par Partager c'est Sympa
Billet de blog
Les dirigeants du G7 en décalage avec l’urgence climatique
Le changement climatique s’intensifie et s’accélère mais la volonté des dirigeants mondiaux à apporter une réponse à la hauteur des enjeux semble limitée. Dernier exemple en date : le sommet des dirigeants du G7, qui constitue à bien des égards une occasion ratée d’avancer sur les objectifs climatiques.
par Réseau Action Climat
Billet de blog
Sale « Tour de France »
On aime le Tour de France, ses 11 millions de spectateurs in situ (en 2019) et on salue aussi le courage de Grégory Doucet stigmatisant le caractère polluant de l’événement. Une tache qui s’ajoute à celle du dopage quand le Tour démarre ce 1er juillet à Copenhague, où l’ancien vainqueur 1996 rappelle la triche à peine masquée. (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
Chasse au gaspi ou chasse à l'hypocrisie ?
Pour faire face au risque de pénurie énergétique cet hiver, une tribune de trois grands patrons de l'énergie nous appelle à réduire notre consommation. Que cache le retour de cette chasse au gaspillage, une prise de conscience salutaire de notre surconsommation ou une nouvelle hypocrisie visant préserver le système en place ?
par Helloat Sylvain