Billet de blog 1 nov. 2021

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

"L’Énergie du déni" un essai de Vincent Mignerot

Sous une communication massive autour de la transition énergétique se cache la triste réalité d’un monde énergivore à une cadence pathologique que dénonce Vincent Mignerot, spécialiste en collapsologie.

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Parution du livre L’Énergie du déni de Vincent Mignerot

C’est à la fois le greenwashing et le cynisme des puissantes entreprises mondiales et des pouvoirs politiques à l’initiative des programmes de productions énergétiques que Vincent Mignerot dénonce avec force dans son essai richement documenté. L’approche de l’auteur est celle de la science et des données précises de l’état du monde. Il est ici question d’appréhender des pratiques énergétiques pour comprendre un contexte mondial dévoré par une quête sans ralentissement pour une exploitation maximale des ressources énergétiques aux quatre coins du globe.

Ceci conduit par exemple les grandes entreprises pétrolières elles-mêmes à développer leur production d’énergie renouvelable afin d’alimenter leur propre chaîne de production pétrolifère. Ce qui a pour conséquence de diminuer leurs taxes carbone. Les grandes puissances elles-mêmes délocalisent dans les pays dits du Sud leurs productions polluantes pour rester officiellement respectables pour leurs concitoyens immédiats.

Même si le terme n’est pas utilisé par Vincent Mignerot, ses analyses fines et pertinentes conduisent à l’idée qu’il ne peut y avoir de transition énergétique sans volonté sincère de décroissance. Car produire toujours plus d’énergie avec moins de conséquences sur l’environnement, reste un aveuglement puéril et d’une inconséquence terrible condamnant l’ensemble des êtres vivants sur Terre, à des degrés certes différenciés quand on fait partie des privilégiés économiques ou non. Le mirage nucléaire en est la preuve avec ses déchets radioactifs dont la nocivité ne peut s’éteindre avant plusieurs milliers d’années, que le plus grand des dénis ne peut plus longuement cacher. Derrière l’affirmation d’une issue possible, derrière le terme de "transition écologico-énergétique" se cache avant tout l’affirmation hégémonique d’un contrôle absolu sur l’ordre du monde entre les mains de quelques personnes dont l’horizon de réflexion est extrêmement limité.

L’Énergie du déni. Comment la transition énergétique va augmenter les émissions de CO2
de Vincent Mignerot

Nombre de pages : 112
Format : 11 x 19 cm
Date de sortie (France) : 28 octobre 2021
Éditeur : Rue de l’Échiquier
Collection : Les Incisives

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte