Billet de blog 2 janv. 2022

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

"Steven Soderbergh, anatomie des fluides" de Pauline Guedj

Une plongée aussi fascinante qu’hallucinante dans le cinéma de Steven Soderbergh, le cinéaste le plus atypique et indépendant au cœur et en dehors du cinéma des studios hollywoodiens.

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Parution du livre Steven Soderbergh, anatomie des fluides de Pauline Guedj

Après avoir consacré tout un ouvrage à Louis Malle, Pauline Guedj poursuit ses analyses ambitieuses autour d’un autre cinéaste singulier dont chaque film qui semblerait contredire le précédent, alimente en fait une logique complexe d’une grande fluidité. En trois grands temps, Pauline Guedj s’intéresse à l’ensemble de la filmographie de Steven Soderbergh, sans en oublier aucun ou presque, autour de la thématique du temps, du corps et de la perception de la globalisation du monde contemporain qui innerve ses films et ses séries.

Pour Pauline Guedj, inutile de suivre un récit chronologique, même si elle rappelle l’évolution que Soderbergh a dû défier après l’énorme poids imposé dès le début de son travail professionnel de cinéaste avec sa palme d’or pour son premier long métrage Sexe, mensonge et vidéo (Sex, Lies, and Videotape, 1989) alors qu’il n’avait que 27 ans. En effet, la renaissance de Steven Soderbergh qui lui a permis de gagner la liberté dont il continue à jouir actuellement, se produit avec le succès public et critique du film Hors d’atteinte (Out of Sight, 1998). Dès lors, il peut développer tout son univers cinématographique en explorant de nouvelles technologies et des mises en scènes n’excluant jamais l’expérimental en alternant blockbuster avec stars à l’affiche et petites productions avec des acteurs non professionnels.

Pauline Guedj use particulièrement dans un premier temps des réflexions de Gilles Deleuze pour appréhender l’univers diégétique de Steven Soderbergh dans un désir profond de faire surgir un film portrait du cinéaste à partir de l’affirmation faussement hétérogène de ses productions.

En qualité de producteur, scénariste parfois mais souvent réalisateur-monteur et chef opérateur sur les mêmes films, Soderbergh a réussi à développer et mettre en usage un contrôle d’une grande force sur ses films qui en font toute leur singularité. Pauline Guedj par son livre en offre une singulière et passionnante exploration.

Steven Soderbergh, anatomie des fluides
de Pauline Guedj

Format : 14 x 18,3 cm
Nombre de pages : 160
Date de sortie (France) : 16 novembre 2021
Éditeur : Playlist Society
Collection : cinéma/essai

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

À la Une de Mediapart

Journal — International
Opération « Sauver Sarko » : un diplomate libyen rattrapé par la justice
Un diplomate libyen en lien avec les services secrets français a été mis en examen pour « corruption de personnels judiciaires étrangers ». Il a reconnu avoir servi d’intermédiaire pour essayer d’obtenir la libération d’un des fils de l’ancien dictateur libyen Mouammar Kadhafi dans le but de servir les intérêts de Nicolas Sarkozy.
par Fabrice Arfi, Karl Laske et Antton Rouget
Journal — Gauche(s)
Congrès du PS : l’union avec les Insoumis en pomme de discorde
Derrière Olivier Faure, Hélène Geoffroy et Nicolas Mayer-Rossignol, trois équipes se disputent la direction du Parti socialiste. Mi-janvier, les adhérents les départageront sur la base de « textes d’orientation » aux stratégies bien distinctes.
par Fabien Escalona
Journal — Gauche(s)
Au PCF, l’opposition à Fabien Roussel fait entendre sa voix
Après un Conseil national tendu, le projet de la direction du parti communiste pour le prochain congrès n’a obtenu que 58 % des suffrages exprimés. Un appel signé par trente-cinq cadres critique une perte de boussole idéologique. Un événement, dans un parti aux habitudes légitimistes. 
par Mathieu Dejean
Journal
Drones, « exosquelettes » et nouvelles brigades : comment Darmanin va dépenser ses milliards
Les députés ont adopté mardi la version sans doute définitive de la Lopmi, ce texte qui fixe les objectifs et moyens des forces de l’ordre pour les cinq prochaines années. Elle prévoit une augmentation de leur budget de 15 milliards d’euros, dont la moitié sera consacrée à la numérisation de l’ensemble de leurs activités.
par Jérôme Hourdeaux

La sélection du Club

Billet de blog
Jean-Charles Richard et autres héros du jazz
Sur l’album L’Étoffe des Rêves, le saxophoniste Jean-Charles Richard converse avec le pianiste américain de jazz Marc Copland. La vocaliste Claudia Solal et le violoncelliste Vincent Segal les rejoignent. L’entente des deux leaders, le talent apporté par leurs renforts, façonnent un univers harmonique enchanteur. Et délivre, cet automne, un concert réel comme un songe.
par BRUNO PFEIFFER
Billet de blog
L’art nous empêche-t-il de construire un monde meilleur ?
L'art peut-il être un outil politique pour surmonter les crises environnementales et sociales que nos sociétés traversent ? A-t-il vraiment le pouvoir de créer de nouveaux récits pour amener une mutation profonde et nécessaire ? Non. Car dans un monde profondément individualiste, l'art est fondamentalement du côté des forces réactionnaires.
par Sébastien Piquemal
Billet de blog
Sans couronne se relever
Au cours de sa formation théâtrale, Suzanne de Baecque répond à un travail d’immersion en s’inscrivant au concours de Miss Poitou-Charentes. Avec Raphaëlle Rousseau pour complice, elle narre son expérience à partir des coulisses, observant ses concurrentes, les racontant pour mieux donner naissance à « Tenir debout », docu-fiction entre rire et larmes, premier spectacle magnifique.
par guillaume lasserre
Billet de blog
Avec Francesca Woodman et Vivian Maier, « Traverser l’invisible »
Chacune à sa façon, les deux photographes, comme l'écrit Marion Grébert, « ont mené leur existence en échappant à la moindre possibilité d’être saisies. »
par Jean-Claude Leroy