Le mystère derrière la douche d’Hitchcock

"Psycho" mis en scène par Alfred Hitchcock a révolutionné de fond en comble la manière de faire du cinéma il y a de cela un demi-siècle. Autour du prétexte d’un tableau volé dans un musée à Perpignan, Sébastien Rongier propose de découvrir le mystère derrière le rideau de douche !

Parution du livre Alma a adoré. Psychose en héritage de Sébastien Rongier

C’est à la fois en cinéphile, analyste pointu et écrivain à la plume aiguisée que Sébastien Rongier s’est lancé ici dans l’analyse de l’un des films culte réalisé par Alfred Hitchcock. Tout commence par un tableau d’une peinture volée dans un musée à Perpignan qui se trouve être l’original de l’œuvre figurant dans le film d’Hitchcock et qui joue un rôle clé dans le questionnement récurrent du cinéaste en matière de voyeurisme propre au cinéma. Sous la forme de l’essai libre, l’auteur se lance dans une analyse du film à partir du contexte de sa réalisation et notamment la place toute particulière qu’occupe Hitchcock à ce moment-là à la fois dans l’industrie du cinéma étroitement contrôlée par le puritanisme liberticide du code Hays et les expérimentations qu’il s’offre à la télévision, faisant de lui un personnage de la culture de consommation à part entière. Cette logique a parfaitement été comprise par l’éditeur de cet ouvrage qui a précédemment publié un livre consacré à l’entrevue entre Andy Warhol et Alfred Hitchcock : de livre en livre, une longue réflexion sur le cinéma et la culture populaire se redéfinit au fil des analyses pour proposer un regard rétrospectif inédit sur l’histoire du cinéma.

Ici, Sébastien Rongier se consacre autant à démêler les ressorts du sublime esthétique que constitue l’acte de mise en scène d’Alfred Hitchcock qu’à prendre en considération les nombreuses conséquences de celui-ci sur l’ensemble du cinéma qui l’a suivi, qu’il s’agisse des cinématographiques de Brian de Palma, Martin Scorsese, David Fincher en passant par Mario Bava et Dario Argento ! Sans parler de la naissance de nouveaux genres cinématographiques qui vont pouvoir émerger et se diversifier par la suite dans le cinéma d’horreur avec les expériences de William Friedkin et surtout John Carpenter avec son Halloween mais aussi Fog. C’est alors peu dire que l’héritage d’Hitchcock rien qu’en étudiant un seul film, et quel film !, est colossal !

Une lecture fascinante pour ses pistes de réflexions et les liens qu’elle fait aussi avec les autres arts en dehors du cinéma au fil de chapitres qui laissent toujours entrevoir de nouvelles possibilités de se déciller encore les yeux face à une œuvre que tout le monde croit connaître.

 

aaa-couv-rvb4-325x491
Alma a adoré. Psychose en héritage
de Sébastien Rongier

Nombre de pages : 176
Date de sortie (France) : novembre 2019
Éditeur : MAREST Éditeur
Collection : Essais

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.