"Le "Cinéma de banlieue": représentation des quartiers populaires?" de Manon Grodner

La consécration publique et critique l’an dernier du film "Les Misérables" de Ladj Ly est la suite logique d’une histoire construite sur quatre décennies de ce que certains ont appelé non sans maladresse le « cinéma de banlieue ».

Parution du livre Le "Cinéma de banlieue" : représentation des quartiers populaires ? de Manon Grodner

Manon Grodner a mené une recherche détaillée sur le cinéma dit de banlieue, un cinéma qui s’est focalisé sur une partie de la société totalement invisible de l’industrie traditionnelle du septième français jusque dans les années 1980. L’autrice s’est particulièrement concentrée sur un ensemble de longs métrages produits pour le cinéma des années 1980 aux années 2010, en montrant l’évolution d’une affirmation qui a dans un premier temps été porté par des réalisateurs parlant d’histoires de garçons avant que les réalisatrices qui se sont affirmées tout au long du XXIe siècle puissent avoir elles aussi droit de cité pour parler des personnages féminins invisibilisés dans la réalité sociale de cet espace géographique appelé banlieue.

Ce corpus de films ne prétend pas à l’exhaustivité, car plusieurs des films produits par Luc Besson n’y figurent pas ou du moins ne bénéficient pas d’une analyse conséquente, mais permet d’identifier très vite les films qui ont marqué durablement cette évolution saluée par la critique, comme les festivals et les grandes instances étatiques. Manon Grodner a notamment vérifié à l’aide d’entretiens qu’elle a réalisé auprès des réalisateurs, producteurs et responsables de programmation à la télévision, les enjeux thématiques et les retours du public sur ces films. Les films dits de banlieue étant associés à des films d’art et essai, ne sont pas nécessairement visibles de ceux qu’ils sont censés représentés, rendant compte d’un accès non encore démocratisé à la diversité des productions cinématographiques accessibles dans les salles de cinéma.

L’ouvrage de Manon Grodner est extrêmement bien documenté et toutes les réflexions s’appuient à la fois sur des témoignages, des enquêtes, des données statistiques et des analyses rétrospectives de ce cinéma qui sort toujours davantage de la marge. Une belle et riche réflexion pour saisir les enjeux des politiques de la diversité dans la diffusion des œuvres culturelles.

 

 

9782343205397r
Le « Cinéma de banlieue » : représentation des quartiers populaires ?
de Manon Grodner

Nombre de pages : 256
Date de sortie (France) : 1er décembre 2020
Éditeur : L’Harmattan
Collection : Logiques sociales

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.