Billet de blog 9 janv. 2021

"De la dictature" un ouvrage jeunesse

Qu’est-ce que la dictature ? Telle est la réponse que tente d’approcher auprès des jeunes lecteurs cet ouvrage apparu pour la première fois en Espagne à la fin des années 1970 après la fin de l’une des plus longues dictatures en Europe.

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Parution de l’album : De la dictature

Cette réédition en français de cet ouvrage inclus un ensemble de quatre livres destinés au jeune public afin de les initiés aux grandes problématiques sociétales du monde contemporain. Certes, cette actualité au moment de la publication en 1977 et 1978 en Espagne était encore brûlante, surtout avec le cancer des dictatures qui envahissait une grande partie des pays d’Amérique du Sud. Au début des années 2010, les pays européens découvraient avec une innocence hypocrite au moment du Printemps arabe que leurs partenaires économiques étaient des dictatures. Cet ouvrage se propose d’appréhender la définition d’un dictateur et son exercice politique, en en montrant aussi les faiblesses qui conduisent à sa chute. La dictature est un terrorisme d’État qui impose son pouvoir par la peur, tout en cherchant à cacher sa propre peur permanente d’exercer un pouvoir illégitime à l’insu d’un ensemble d’individus : tel est bien l’un des messages forts de cet ouvrage transmis avec perspicacité. Il manque certainement pour mettre en perspective cette histoire à l’égard du public français d’inclure dans la liste des portraits de dictateurs au début de cet ouvrage des figures comme Louis XIV ou encore et surtout Napoléon Bonaparte qui est d’ailleurs assurément l’un des inspirateurs des dictateurs du XXe siècle.

De la dictature
de Equipo Plantel (texte), Mikel Casal (illustrations)

Nombre de pages : 48
Date de sortie (France) : 22 octobre 2020
Éditeur : Rue de l’Échiquier
Collection : Jeunesse

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Ces patientes en quête de solutions extrêmes à l’étranger
Le désespoir des oubliées du Covid-19, ces Françaises souffrant de symptômes prolongés, les pousse à franchir la frontière pour tester des thérapies très coûteuses et hasardeuses. Dans l’impasse, Frédérique, 46 ans, a même opté pour le suicide assisté en Suisse, selon les informations de Mediapart.
par Rozenn Le Saint
Journal
Sylia (SOS Racisme) : « On n’avait pas anticipé la violence de la réaction de la salle »
Ce soir, retour sur le meeting d’Éric Zemmour à Villepinte avec notre reportage et notre invitée, Sylia, militante de SOS Racisme. De la violence dehors, de la violence dedans, et de nouvelles preuves que le candidat de l’extrême droite est bien, aussi, le candidat de l’ultradroite. Retour également sur les enquêtes « Congo hold-up » avec nos journalistes, Justine Brabant et Yann Philippin.
par à l’air libre
Journal — Extrême droite
L’extrême droite et ses complicités tacites
Au lendemain de l’agression de journalistes et de militants antiracistes au meeting d’Éric Zemmour, les rares condamnations politiques ont brillé par leur mollesse et leur relativisme. Au pouvoir comme dans l’opposition, certains ne luttent plus contre l’extrême droite : ils composent avec elle.
par Ellen Salvi
Journal
À Hong Kong, Pékin met les médias au pas
En moins de vingt ans, l’ancienne colonie britannique est passée de la 18e à la 80e place dans le classement mondial de la liberté de la presse de Reporters sans frontières (RSF). De nombreux journalistes partent ou s’apprêtent à le faire, tandis que d’autres ont décidé de résister.
par Alice Herait

La sélection du Club

Billet de blog
Lettre ouverte à Sébastien Lecornu, Ministre des Outre mer
La Nouvelle-Calédonie connaît depuis le 6 septembre une dissémination très rapide du virus qui a provoqué, à ce jour, plus de 270 décès dont une majorité océanienne et en particulier kanak. Dans ce contexte le FLNKS demande le report de la consultation référendaire sur l'accession à la pleine souveraineté, fixée par le gouvernement au 12 décembre 2021.
par ISABELLE MERLE
Billet de blog
Lettre ouverte du peuple kanak au peuple de France
Signé par tous les partis indépendantistes, le comité stratégique indépendantiste de non-participation, l’USTKE et le sénat coutumier, le document publié hier soir fustige le gouvernement français pour son choix de maintenir la troisième consultation au 12 décembre.
par Jean-Marc B
Billet de blog
1er décembre 1984 -1er décembre 2021 : un retour en arrière
Il y a 37 ans, le drapeau Kanaky, symbole du peuple kanak et de sa lutte, était levé par Jean-Marie Tjibaou pour la première fois avec la constitution du gouvernement provisoire du FLNKS. Aujourd'hui, par l'entêtement du gouvernement français, un référendum sans le peuple premier et les indépendantistes va se tenir le 12 décembre…
par Aisdpk Kanaky
Billet de blog
Ne nous trompons pas de combat
À quelques jours du scrutin du 12 décembre, il importe de rappeler quel est le véritable objet du combat indépendantiste dans notre Pays. Ce n’est pas le combat du FLNKS et des autres partis indépendantistes contre les partis loyalistes. Ce n’est même pas un combat contre la France. Non, c’est le combat d’un peuple colonisé, le peuple kanak, contre la domination coloniale de la République française qui dure depuis plus d’un siècle et demi.
par John Passa