Billet de blog 14 janv. 2021

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

"Pour une couleur de peau" une BD d'après une histoire d'Edimo

Au moment où Chantal accouche, son compagnon et futur père de leur enfant est absent. Alors qu’autour d’elles, l’enfant est rejeté en tant qu’albinos en raison de diverses superstitions, Chantal va se battre pour offrir les meilleures opportunités à sa fille Agnès.

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Parution du roman graphique Pour une couleur de peau d’Edimo

Cette histoire qui se déroule en partie à Yaoundé mais aussi en milieu rural au Cameroun, dénonce l’intolérance subie « pour une couleur de peau » lorsque l’on naît albinos. Il y a tout d’abord la déchirante désillusion pour une jeune mère de se voir abandonnée par son compagnon dès son accouchement. Elle subit ensuite diverses vexations associées à des superstitions et fantasmes divers à l’égard des personnes albinos. Mais Chantal est une véritable mère courage qui réussira à élever ses enfants comme elle l’entend, grâce à la solidarité également de personnes bienveillantes à ses côtés. Cette histoire se suit de la naissance d’Agnès à son arrivée triomphale à l’âge adulte en trois chapitres successifs donnant une importance à trois personnages : la mère, la fille et le père qui les a abandonnés. Le récit est élémentaire dans sa démonstration et ne se démarque pas par son originalité mais comporte une partie documentaire bien nourrie pour s’approcher de la réalité camerounaise, qu’il s’agisse de l’intolérance catastrophique à l’égard d’une différence de couleur de peau, comme de la difficulté à trouver à s’intégrer dans la société. D’ailleurs, les personnages principaux devront quitter la capitale pour trouver de nouvelles opportunités et une plus grande ouverture d’esprit fondée sur la bienveillance et l’hospitalité en milieu rural.

Pour une couleur de peau
Scénario d’Edimo - Dessins de Martini Ngola, Joseph Danny Nyembi et Nathanael Ejob

Nombre de pages : 74
Date de sortie (France) : 20 août 2019
Éditeur : L’Harmattan
Collection : L’Harmattan BD

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Sobriété : le gouvernement a un plan, mais qui pour l’appliquer ?
L’exécutif annonce de nombreuses mesures pour réduire la consommation d’énergie de 10 % d’ici à 2024. Mais presque tout est basé sur le volontariat et les moyens de mise en œuvre restent flous. 
par Jade Lindgaard
Journal
Altice obtient une censure d’articles à venir au nom du secret des affaires
Le groupe de Patrick Drahi demandait en référé, au nom du secret des affaires, la censure de trois articles publiés par le site Reflets et exploitant des documents interne mis en ligne par des hackers. Le tribunal de commerce a rejeté cette demande mais ordonne au journal de ne plus écrire sur le sujet.
par Jérôme Hourdeaux
Journal — Migrations
En France, « rien n’a été prévu » pour accueillir les exilés russes
Depuis le début de la guerre d’invasion russe en Ukraine, des centaines de Russes sont venus chercher refuge en France. Confrontés à un manque criant de politique d’accueil et à des obstacles en tout genre, ils ont surtout trouvé de l’aide auprès de réseaux d’entraide.
par Nejma Brahim
Journal
Procès France Télécom : une condamnation pour l’exemple ?
Le 30 septembre, les anciens dirigeants de France Télécom ont vu leur condamnation pour « harcèlement moral institutionnel » confirmée en appel. Leur politique de départs forcés, menée à partir de 2007, avait débouché sur une vague de suicides. Mais les responsables échappent à la prison ferme. Quelle portée pour ce jugement ?
par À l’air libre

La sélection du Club

Billet de blog
Leur sobriété et la nôtre
[Rediffusion] Catherine MacGregor, Jean-Bernard Lévy, et Patrick Pouyanné, directrice et directeurs de Engie, EDF et TotalEnergies, ont appelé dans le JDD à la sobriété. En réponse, des professionnel·les et ingénieur·es travaillant dans l'énergie dénoncent l'hypocrisie d'un appel à l'effort par des groupes qui portent une responsabilité historique dans le réchauffement climatique. Un mea culpa eût été bienvenu, mais « difficile de demander pardon pour des erreurs dans lesquelles on continue de foncer tête baissée. »
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Doudoune, col roulé et sèche-linge : la sobriété pour les Nuls
Quand les leaders de Macronie expliquent aux Français comment ils s'appliquent à eux-mêmes les injonctions de sobriété énergétique, on se prend à hésiter entre rire et saine colère.
par ugictcgt
Billet de blog
Transition écologique ou rupture sociétale ?
La crise actuelle peut-elle se résoudre avec une transition vers un mode de fonctionnement meilleur ou par une rupture ? La première option tend à parier sur la technologie salvatrice quand la seconde met la politique et ses contraintes au premier plan.
par Gilles Rotillon
Billet de blog
Quand les riches se mettent à partager
Quand Christophe Galtier et Kylian Mbappé ont osé faire leur sortie médiatique sur les jets privés et les chars à voile, un torrent de réactions outragées s'est abattu sur eux. Si les deux sportifs clament l'erreur communicationnelle, il se pourrait en fait que cette polémique cache en elle la volonté des dominants de partager des dettes qu'ils ont eux-mêmes contractées.
par massimo del potro