Le bonheur de la psychanalyse: du je au nous

Le plus long cheminement que chaque individu aurait à entreprendre serait-il celui qui mène à la rencontre de soi-même en son for intérieur ? Pourquoi le bonheur n’est-il pas aussi accessible ? C’est ce que la psychanalyste Ève Bertelle met en avant dans son ouvrage sous la forme d’un essai.

Parution du livre Le Bonheur d’aller vers soi d’Ève Bertelle

Ève Bertelle propose un essai sur le bonheur dans la société contemporaine en se confrontant notamment à certains concepts puisés dans l’histoire intellectuelle en Occident la plus connue et aussi plus souterrainement en intégrant les spiritualités orientales, qu’il s’agisse d’Épicure ou encore d’Aristote ainsi que des philosophes des derniers siècles comme Kant et aussi d’auteur plus contesté comme Rudolf Steiner. Son orientation strictement psychanalytique à travers ses références, ses concepts et analyses n’apparaissent pas au premier abord alors que c’est à l’intérieur de cette grille d’analyses que l’écriture des lignes de cet ouvrage est envisagée. La réflexion manque d’appréciation de la réalité sociologique contemporaine dans sa diversité pour considérer la notion de bonheur. La psychanalyste se laisse souvent trop rapidement prendre dans des généralités pour appréhender le rapport de la société d’aujourd’hui à l’égard du bonheur. Ainsi, pour représenter la société contemporaine auquel le lecteur potentiel de cet ouvrage appartient, Ève Bertelle utilise de manière récurrente le « nous » comme dans la phrase à cet égard typique pour parler des travers de la société : « nous avons pris l’habitude de… »

La notion de bonheur est ainsi un peu trop appréhendée dans sa généralité sans se concentrer sur des cas précis et en présentant les grilles de lecture spécifiques usitées. L’usage excessif du nous inclusif tend à vouloir convaincre par le biais d’évidences à admettre qui masquent hélas de nombreuses diversités sociales. La promesse de bonheur du sous-titre « comment y parvenir ? » est certes séduisante mais reste inopérationnelle si elle ne prend pas en compte la singularité de chacun.

 

979-1-02-420526-7-une-495-767-1562029957
Le Bonheur d’aller vers soi : comment y parvenir ?
d’Ève Bertelle

Nombre de pages : 340
Date de sortie (France) : décembre 2019
Éditeur : Dervy

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.