Billet de blog 17 janv. 2022

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

"Mad Max, au-delà de la radicalité"

La saga Mad Max analysée film après film par différentes plumes dans un éloge non dissimulé à George Miller.

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Parution du livre Mad Max, au-delà de la radicalité une écriture collective

Alors qu’un cinquième volet des aventures de Mad Max recentrées sur le personnage de Furiosa présenté pour la première fois dans Mad Max Fury Road (2015), est en cours de production avec une sortie supposée en 2024, il était temps de replonger dans cette saga à partir de la compilation des articles écrits sur chacun de ces films des analyses d’auteur.rice.s distinct.e.s. L’enjeu est ici de mettre en valeur l’ensemble la quadrilogie, y compris le mal aimé Mad Max: Au-delà du dôme du tonnerre (Mad Max Beyond Thunderdome, 1985) dont Élise Lépine se charge d’en proposer une lecture tout aussi bienveillante qu’étoffée dans ses analyses. Chaque film est présenté autour de son développement singulier au sein de la série et forcément en écho avec ce qui le précède, y compris le premier film construit nécessairement à partir d’autres films australiens mais encore par le parcours biographique du réalisateur George Miller avant ce premier long métrage.

Cette monographie démontre à quel point encore chaque film puise dans de nombreuses ressources pour construire son propre univers post-apocalyptique et ses propres réflexions inhérentes à l’époque du tournage. Au fil des films, le monde hyper masculin est ainsi peu à peu passé au retour du féminin à la fois en épousant son époque et en faisant la synthèse des épisodes réalisés une génération plus tôt. Les appréhensions du monde ont en effet changé d’un film à l’autre et il en découle que le genre du film post apocalyptique permet de questionner avec acuité son époque.

Mad Max, au-delà de la radicalité
de Nico Prat, Manouk Borzakian, Alexandre Mathis, Élise Lépine, Erwan Desbois avec une préface de Lloyd Chéry

Nombre de pages : 128
Date de sortie (France) : 20 janvier 2022
Éditeur : Playlist Society
Collection : cinéma/essai

Illustration 1

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte