Saigner sa vie d'intérimaire à l'usine

Le mercredi 25 septembre 2019, Joseph Ponthus sera à la librairie du Tracteur savant à Saint-Antonin Noble-Val pour présenter son livre À la ligne. Feuillets d'usine édité par La Table Ronde.

Au sujet du livre À la ligne de Joseph Ponthus

Au fil de ses lignes écrites en absence de ponctuation, Joseph Ponthus livre son quotidien d'ouvrier intérimaire placé dans des usines de conserves de poissons et d'abattoirs en Bretagne. Il cite à plusieurs reprises Guillaume Apollinaire qui écrivait dans les tranchées de la mort humaine multipliée à un rythme industriel qu'était la guerre de 1914-1918. Car Joseph Ponthus décrit en faisant un parallèle avec un monde en guerre à travers sa propre expérience en usine, premier travail disponible après s'être installé en Bretagne à la suite d'une heureuse union matrimoniale. Il écrit pour survivre dans un monde où le travail n'a plus de sens et ne s'est hélas guère amélioré depuis la dénonciation de Charlie Chaplin dans Les Temps modernes. Pour vivre de son salaire, l'auteur gère la mort qui sera ensuite redistribuée pour nourrir des chaînes de magasin quand il ne s'agit pas de terminer sa voie directement dans les poubelles de la surconsommation, de la surproduction et de l'élevage intensif mené à tambour battant par le complexe agroalimentaire. L'écriture poétique sous forme de phrases jamais potentiellement terminées sans la ponctuation est un acte d'urgence où la respiration naturelle du corps semble mise ainsi en question. Joseph Ponthus laisse les mots émerger en les saisissant par sa conscience pour garder toute sa tête hors de l'eau polluée d'une activité économique qui n'a cure de ceux qui se tuent à la tâche pour créer des profits dont l'essentiel n'ira pas à la majorité de ceux qui œuvrent.
Comme en temps de guerre, ce sont toujours les personnes disposant de moins ressources économiques qui sont envoyées aux premières lignes des excès de la violence meurtrière. Loin du regard froid et distant des économistes et des politiques en tous genres, les mots de Joseph Ponthus saisissent au cœur l'expérience moderne du travail à la chaîne, dans un milieu où affleure la solidarité et où de nouvelles classes sociales prennent l'apparence des casques rouges, chefs et sous-chefs craints par leur la bêtise de leur omnipotence. Une expérience existentialiste qui saisit aux tripes comme la force du slam qui émeut l'oreille attentive.





9782710389668
À la ligne. Feuillets d'usine
de Joseph Ponthus

Nombre de pages : 272
Date de sortie (France) : 3 janvier 2019
Éditeur : La Table Ronde



 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.