"Je veux faire du cinéma. Petit manuel de survie dans le 7e art" de Frédéric Sojcher

Frédéric Sojcher raconte l’histoire vraie de son parcours aux mille embûches de cinéaste belge afin de pouvoir réaliser des films depuis les années 1980 en Belgique et en France.

Parution du livre Je veux faire du cinéma de Frédéric Sojcher

Avec plus de quinze refus auprès de la commission belge d’aide à la production du cinéma, Frédéric Sojcher est peut-être comme il le dit lui-même le cinéaste le plus mal aimé de l’industrie du cinéma belge. Il possède cependant une seconde identité, dans l’enseignement, qui lui permet de transmettre et de vivre sa passion insatiable pour le cinéma. Ne pouvant tourner, Frédéric Sojcher écrit, ce qui lui permet de prendre du recul dans ses déboires, comme ce fut le cas dans Main basse sur le film où il racontait le tournage désastreux de son premier long métrage. Ici, dans ce nouvel ouvrage fraîchement écrit, il narre ses difficultés à réaliser des films en raison des accès très contraignants aux systèmes de production des films gérés par les institutions belges.

Il signe ainsi une micro autobiographie de son premier court métrage réalisé à 18 ans à ses toujours actuelles tentatives de faire financer ses films. Ce récit est d’autant plus rare que les cinéastes belges qui espèrent voir financer leurs projets, évitent d’émettre la moindre critique sur les limites et incohérences d’un fonctionnement archaïque, peu enclin à financer l’expérimentation et la création.

Ce livre est là aussi pour rappeler que le cinéma belge n’est pas peuplé que de frères Dardenne qui ont à leur actif une large filmographie dont les films ont donc pu être produits et distribués. L’envers du décor pour ceux qui veulent se plonger dans leur passion du 7e art est triste et il faut une longue ténacité pour continuer à vouloir y œuvrer au fil des années. Aussi, Frédéric Sojcher qui a su dans ses films HH, Hitler à Hollywood (2010) et Cinéastes à tout prix (2004) déjà témoigner non sans humour de l’industrie du cinéma, poursuit son état des lieux d’une industrie nationale et transnationale, derrière laquelle il est aisé de reconnaître de nombreux parallèles avec ce qui se passe dans d’autres pays. Il cite en transparence les noms des professionnels concernés dans ses mésaventures de cinéaste et dresse ainsi un modeste mais profond et précieux panorama d’une industrie contemporaine.

 

 

 

je-veux-faire-du-cinema-600x1036
Je veux faire du cinéma. Petit manuel de survie dans le 7e art
de Frédéric Sojcher
Préface d’Antoine de Baecque

Nombre de pages : 184
Date de sortie (France) : 9 avril 2021
Éditeur : Genèse Édition
Collection : Les Poches Belges

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.