Billet de blog 22 mars 2020

Pour une alimentation simple et saine sans agro-industrie

Depuis plusieurs décennies, les industries agro-alimentaires devenues des multinationales qui se placent au-dessus des lois de chaque gouvernement, n’ont eu de cesse pour vendre leurs produits de lancer des campagnes de communication aux mensonges décomplexés au plus grand mépris de la santé et du bien-être de leurs consommateurs.

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Au sujet du livre Stop aux mensonges dans l’assiette de Stéfane Guilbaud

Après une première vie du côté de l’agro-industrie en tant que consultant en marketing, Stéfane Guilbaud n’a ensuite eu de cesse de dénoncer les divers mensonges véhiculés par les célèbres marques de l’alimentation des grandes surfaces de distribution. Des mensonges, il en relève quelques-uns sans pour autant proposer une investigation comme le ferait Marie-Monique Robin sur le même sujet. Après avoir dans une première partie décrit ses intentions, sa pratique et sa vision de l’alimentation à partir de données scientifiques précises émanant des recherches de quelques spécialistes, Stéfane Guilbaud dédie toute la seconde partie à présenter les clés d’un régime alimentaire beaucoup plus sain que peut prôner les grandes marques plus soucieuses de vendre leur marque qu’une proposition alimentaire. Dans le pire des cas, hélas, cette seconde partie sert trop l’autopromotion d’un auteur qui est aussi conférencier et propose des coachings individuels, notamment dans la partie des retours positifs de personnes sur sa pratique. L’ouvrage a néanmoins pour intérêt de défaire des idées préconçues, comme le fait par exemple que moins manger et faire du sport n’apportent pas nécessairement une diminution de kilos, bien au contraire. Sa démarche n’implique pas non plus de sensibilisation à la diminution de la viande dans son assiette, ni même au véganisme. Il vise surtout à décomplexer l’accès à une nourriture saine en dénonçant toutes les préparations de l’agro-industrie, usant à tout va du sucre pour vendre leurs produits comme d’innocents douceurs renouant avec l’enfance perdue du consommateur.

Stop aux mensonges dans l’assiette
de Stéfane Guilbaud

Nombre de pages : 240
Date de sortie (France) : 4 octobre 2018
Éditeur : Eyrolles

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Inflation : en France, grèves partout, augmentations nulle part
Depuis des semaines, des arrêts de travail éclatent dans toute la France, et dans tous les secteurs. Le mot d’ordre est toujours le même : « Tout augmente sauf nos salaires. » Après des négociations décevantes, les travailleurs se mobilisent pour obtenir des augmentations à la hauteur de l’inflation.
par Khedidja Zerouali
Journal — Économie
Le risque d’une crise systémique de l’économie
Avec l’irruption de l’inflation s’engage une nouvelle phase de la crise du capitalisme. Désormais, celle-ci semble totale et multidimensionnelle. En trouver l’issue sera de plus en plus complexe. 
par Romaric Godin
Journal — États-Unis
Attaque du Capitole : Donald Trump plombé par un témoignage dévastateur
Une membre du cabinet de l’ancien président états-unien a témoigné mardi devant la commission d’enquête sur les événements du 6 janvier 2021. Elle affirme que Donald Trump savait que ses partisans étaient armés et qu’il a voulu les rejoindre.
par François Bougon
Journal
La crise politique de 2019 secoue encore la Bolivie
L’ancienne présidente par intérim, Jeanine Áñez, a été condamnée à 10 ans de prison pour non-respect de la Constitution et manquement à ses devoirs, pour s’être installée à la présidence sans en avoir le droit, en 2019, après le départ d’Evo Morales. Une procédure judiciaire loin d’être finie. 
par Alice Campaignolle

La sélection du Club

Billet de blog
Quel est le lien entre l’extrême droite, l’avortement et les luttes féministes ?
La fuite du projet de décision de la Cour suprême qui supprimerait le droit à l'avortement aux Etats Unis en est l'exemple. L’extrême droite d’hier comme d’aujourd’hui désire gouverner en persécutant un groupe minoritaire sur des critères raciaux pour diviser les individus entre eux. Quant aux femmes, elles sont réduites à l’état de ventres ambulants.
par Léane Alestra
Billet de blog
Roe VS Wade, ou la nécessité de retirer le pouvoir à ceux qui nous haïssent
Comment un Etat de droit peut-il remettre en cause le droit des femmes à choisir pour elles-mêmes ? En revenant sur la décision Roe vs Wade, la Cour suprême des USA a rendu a nouveau tangible cette barrière posée entre les hommes et les femmes, et la haine qui la bâtit.
par Raphaëlle Rémy-Leleu
Billet de blog
Le combat pour l'avortement : Marie-Claire Chevalier et le procès de Bobigny (1)
[Rediffusion] Marie-Claire Chevalier est morte le 23 janvier, à 66 ans. En 1972, inculpée pour avoir avorté, elle avait accepté que Gisèle Halimi transforme son procès en plaidoyer féministe pour la liberté de disposer de son corps. Pas facile d’être une avortée médiatisée à 17 ans, à une époque où la mainmise patriarcale sur le corps des femmes n’est encore qu’à peine desserrée.
par Sylvia Duverger
Billet de blog
États-Unis : le patient militantisme anti-avortement
[Rediffusion] Le droit à l'avortement n'est plus protégé constitutionnellement aux États-Unis. Comment s'explique ce retour en arrière, et que peuvent faire les militantes des droits des femmes et les démocrates ?
par marie-cecile naves