"Djibril Diop Mambéty ou le voyage de la hyène" un ouvrage collectif

Dans cet ouvrage collectif, plusieurs textes sont réunis à la mémoire du cinéaste Djibril Diop Mambéty, cinéaste frondeur à la verve politique et poétique qui n’a perdu aucune de ses forces quand on redécouvre ses films.

Au sujet du livre Djibril Diop Mambéty ou le voyage de la hyène

Si Djibril Diop Mambéty n’a réalisé que deux longs métrages, Touki Bouki (1972) et Hyènes (1992), deux courts métrages Contras’City (1969) et Parlons grand-mère (1989) ainsi que trois moyens métrages Badou Boy (1970), Le Franc (1995) et La Petite vendeuse de soleil (1998), ces films ont suffi à souffler un nouvel élan cinématographique sur le regard porté sur la situation humaine et politique du Sénégal contemporain. Le cinéaste avait pourtant un illustre prédécesseur en la personne d’Ousmane Sembène mais il s’en détache tout en nouant quelques fois avec le sujet de ses films des correspondances profondes.

Djibril Diop Mambéty est riche de ses références universelles, nourri à la fois du western made in USA et Italie, comme de la mise en scène théâtrale à travers sa propre expérience d’acteur sur les planches. Tous ces textes réunis ici, ne sont pas que d’origine universitaire mais ont l’avantage de présenter une vision polymorphe du cinéaste, des analyses précises des films en question, comme des témoignages de proches collaborateurs. L’approche est cependant concentrée sur son œuvre plutôt que sa vie privée, dans une volonté de mettre en avant la singularité toujours très riche des ressorts de ses films comme un héritage qui n’a pas fini de faire parler de lui.

 

 

9782343208718b
Djibril Diop Mambéty ou le voyage de la hyène
un ouvrage collectif réalisé sous la direction de Simona Cella et Cinzia Quadrati, en collaboration avec Alessandra Speciale
Préface de Martin Scorsese

Nombre de pages : 184
Date de sortie (France) : 28 octobre 2020
Éditeur : L’Harmattan
Collection : Images plurielles. Scènes & écrans

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.