"Jim Carrey : l’Amérique démasquée" un ouvrage d’Adrien Dénouette

Dans cette monographie consacrée à Jim Carrey de ses débuts à son dernier film en quête d’un hérisson issu d’un jeu vidéo, Adrien Dénouette livre un portrait passionnant de l’Amérique des quarante dernières décennies.

Parution du livre Jim Carrey : l’Amérique démasquée d’Adrien Dénouette

Voici une édition précieuse partageant une passion profonde sur son sujet aux multiples ramifications. Son auteur, Adrien Dénouette, dispose non seulement de sources d’informations formidables sur le parcours de Jim Carrey mais encore d’une réflexion profonde sur l’évolution des États-Unis à la fin du siècle dernier et au début du nouveau, en se servant de l’évolution du cinéma et notamment son rapport à la comédie comme un symptôme fort de l’état de la société. Ainsi, après les années 1980 de Reagan aux héros testostéronés invincibles et bodybuildés suit l’apparition du cartoon comme l’au-delà du devenir corps qui trouve sa pleine expression dans le génie comique et régressif de Jim Carrey dès ses débuts en trois films réalisés à quelques mois de distance : Ace Ventura (Tom Shadyak), The Mask (Chuck Russell) et Dumb & Dumber (frères Farrelly). Adrien Dénouette offre une analyse passionnée et éclairée, rappelant la force du cinéma à apporter une lecture profonde et perspicace de la société contemporaine. Et autour de la comédie au cinéma, se cache l’audacieux défi de questionner la mort, devenu un tabou dans des productions dirigées en majorité par Disney, Amazon, Netflix et consorts.

Avec un recul impressionnant, Adrien Dénouette offre une réflexion inédite de l’histoire du cinéma de ces dernières décennies en faisant de la comédie le point d’ancrage où se joue le rapport au réel de la sensibilité contemporaine. Ce qui fera en un temps le succès de l’humour cartoonesque régressif et décomplexé de Jim Carrey, conduira une décennie plus tard à son déclin avec le symptomatique succès d’Avatar par le réalisateur qui a participé à glorifier les héros masculins bodybuildés à l’excès avec son Terminator où la perfection humaine semblait dépasser dans une machine de guerre sans émotion. L’humour est à nouveau banni d’Avatar et un cinéma hégémonique sous l’ère des superhéros de Marvel comme de Star Wars devenus des produits Disney. Dans cette ère, l’une des meilleures incarnations en prises de vue réelle de l’univers de Tex Avery, à savoir Jim Carrey, a été peu à peu relayé à la marge comme le furent en leur temps les initiateurs du burlesque lorsque le puritanisme du code Hays s’est imposé à toute une industrie.

Par ailleurs, pour accompagner la singularité de la personnalité de Jim Carrey analysée au fil de sa filmographie, de nombreux visuels illustrent la pensée en scène de cet ouvrage avec un véritable plaisir de créer un objet atypique observable sous la forme d’un visuel atypique dès la couverture. Un objet de collection pour les fans de Jim Carrey et les amoureux du cinéma en général.

 

 

faconnageeditions-3
Jim Carrey. L’Amérique démasquée
d’Adrien Dénouette

Nombre de pages : 218
Date de sortie (France) : 2 décembre 2020
Éditeur : Façonnage Éditions

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.