Billet de blog 27 nov. 2022

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

"Le Cinéma de Sam Peckinpah" d'Alain Cresciucci

Précurseur du Nouvel Hollywood, le cinéma de Sam Peckinpah n'a de cesse d'inspirer encore à l'heure actuelle les cinéastes cinéphiles. Cet ouvrage trace la trajectoire d'une suite de réalisations qui posent entre autre thématiques un éclairage lucide de la fascination made in USA de la violence.

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Parution du livre Le Cinéma de Sam Peckinpah d'Alain Cresciucci

Venu avec d'autres cinéastes de la télévision des années 1950 alors en pleine expansion, Sam Peckinpah a marqué d'une empreinte forte le cinéma américain en pleine déconstruction-reconstruction dont les thématiques en sont l'illustration. L'auteur Alain Cresciucci qui s'est déjà illustré dans ses ouvrages dédiés aux auteurs mal aimés ou négligés de la littérature française par le milieu universitaire, s'attache ici à un cinéaste qui a également ses parts d'ombres, notamment avec des attitudes colériques sur les tournages, ses conflits avec ses producteurs devenus autant de preuves de sa vision et de son exigence d'auteur.

Alain Cresciucci suit ici la chronologie des réalisations de Sam Peckinpah en partant de l'origine familiale du cinéaste au XIXe siècle comme cadre d'inspiration pour identifier et comprendre ses obsessions. Suivent son travail pour la télévision et les analyses détaillées de chacun de ses films. La vie personnelle de Sam Peckinpah reste en retrait : il ne s'agit pas ici d'une biographie mais bien d'une exploration d'une filmographie pour en illustrer la singularité. Une belle opportunité pour encourager l'appétit de (re)découverte de tout un pan cinéma made in USA où les grands mythes des films fondateurs ont été traités comme autant de crépuscules humanistes où la violence se révèle bien vaine dans l'illusion de conquête et d'affirmation individualiste.

Illustration 1

Le Cinéma de Sam Peckinpah
d'Alain Cresciucci

Nombre de pages : 300
Format : 13 x 21 cm
Date de sortie (France) : 12 novembre 2022
Éditeur : LettMotif

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte