Céline Wagner
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

BDleaks

Suivi par 50 abonnés

Billet de blog 19 nov. 2019

Branko Djukic - Nous n'avons jamais manqué de talents

«Vivre de son art... c'est une utopie. J'ai cinquante-trois ans et je peux le comprendre, mais pas mes élèves.» Branko Djukic

Céline Wagner
Auteur de roman graphique
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bonjour Branko, bienvenu sur BDleaks. Tu es professeur de dessin à Zrenjanin, en Serbie et tu y organises un festival de bande dessinée ; par ailleurs, tu participes à l’édition d’un collectif d’auteurs venus de tous pays, Stripolis. 

Peux-tu nous parler de tes engagements dans la BD ?

Propos traduits de l'anglais

Depuis ma plus tendre enfance, je m'intéresse à la bande dessinée. Quand j'avais 16 ans, j'ai commencé à publier des illustrations dans les journaux jeunesse et plus tard dans tous les grands hebdomadaires. Après avoir obtenu mon diplôme de la Faculté des beaux-arts, il était difficile de vivre de la peinture, alors j'ai obtenu un emploi au secondaire. J'ai appris aux élèves à dessiner. Je dois dire que c'était pendant la guerre civile en ex-Yougoslavie. Le marché s'est effondré et la Serbie a été sanctionnée. Avant la guerre dans notre pays, l'édition de bandes dessinées était très importante. De nombreuses générations ont grandi et ont été éduquées à la bande dessinée. Après de nombreuses années, j'ai souhaité redonner à la bande dessinée sa gloire d'antan dans notre pays. C'est ainsi que le magazine Stripolis a été créé. J'ai demandé à des auteurs du monde entier de nous aider et de nous faire don de bandes dessinées. Ils nous ont aidés et c'est ainsi que nous fonctionnons encore aujourd'hui.

En tant que dessinateur, quelles sont les sources d’inspirations ?

Eh bien, beaucoup me considèrent comme un artiste Pop-Art. C'est juste plus ou moins vrai... J'ai été inspiré par les scènes des bandes dessinées, mais contrairement aux célèbres artistes du Pop-art, j'expérimente chacune de ces images avec émotion. Sur les surfaces endommagées, fabriquées à la façon de l'art informel, j'applique des dessins déjà réalisés dans des bandes dessinées. J'essaie de faire de la bande dessinée un médium de peinture en lui empruntant son langage, et non en lui volant.

Ton implication dans la bande dessinée a-t-elle des motivations politiques, ou au contraire, penses-tu que l’art ne doit pas être politique ?

Je suis totalement apolitique. Je n'ai jamais été intéressé par la politique... Cependant, je suis conscient qu'elle fait partie de notre réalité quotidienne, et je peux entendre qu'elle soit une source d'inspiration pour de nombreux artistes. J'ai vu beaucoup de bonnes BD sur des thèmes politiques. Néanmoins, il n’est pas bon que la bande dessinée soit utilisée comme propagande politique.

Quelle est la situation des auteurs de bande dessinée en Serbie ?

Il y a tant d'auteurs en Serbie qui travaillent pour les marchés français et américain... Vous avez dû entendre parler de beaucoup d'entre eux... Ce sont Gradimir Smudja, Zoran Janjetov, Nina Bunjevac, Darko Perovic, Sasa Zograf... Nous n'avons jamais manqué de personnes talentueuses. Cependant, en Serbie, on ne peut pas vivre de la bande dessinée. Les conditions sont difficles. Le marché a diminué après l'éclatement de l'ancienne Yougoslavie et la scission des républiques de l'ex-Yougoslavie. Le niveau de vie est plus bas et les gens ne sont pas prêts à donner beaucoup d'argent pour la bande dessinée et ils ne s'y intéressent pas autant qu'avant la crise. Peut-être que ça a l'air étrange, mais 500 exemplaires d'un magazine est considéré comme un grand tirage par ici. Le ministère de la culture l'a soutenu mais l'argent qu'il nous a donné ne suffit pas pour l'impression. Il est impossible de payer tous les frais même après la vente des copies.

Ma question va peut-être te sembler naïve, mais, dis-moi : le système de la surproduction d’exemplaires par livres, pour vendre moins cher à l’unité, ou encore pour occuper tous les rayons en librairie, est-il également à l’œuvre dans cette partie de l’Europe ?

Tu as un peu raison... Nous avons tellement de bandes dessinées imprimées qui ne seront jamais achetées. Ce n'est peut-être pas si mal... Vous pouvez trouver la plupart des auteurs célèbres du monde entier dans les librairies ici. Je ne l'ai pas vu dans d'autres pays d'Europe de l'Est comme la Hongrie, la Roumanie, la Pologne, la Russie... Bien sûr, il n'y a pas autant d'éditions en Serbie qu'en France et en Belgique.

Dans ton secteur, y a-t-il une remise en question de la part de la profession de ce système de surproduction ?

Non... Personne ne pose cette question.

Que dirais-tu aux jeunes dessinateurs qui veulent se lancer dans la bande dessinée aujourd’hui ?

Nos jeunes artistes recherchent leur "hleb" (gagner leur pain) en France, en Belgique, en l'Italie et aux Etats-Unis. C'est triste, mais c'est habituel... Et il en va de même pour les autres professions. Les joueurs de football sont vendus, les médecins s'en vont travailler en Allemagne et en Suisse. C'est un problème un peu plus large, ce n'est pas seulement un problème d'art.

Comment interpréter aujourd’hui la notion de « vivre de son art » ?

Et bien... Comme une utopie. J'ai cinquante-trois ans et je peux le comprendre, mais pas mes élèves.

...............................

L'œuvre de Branko Djukic

© Branko Djukic

Revue Stripolis

Branko Djukic - Collection privée

Le N°5 est à paraître - à visionner ici

...............................

Le festival de bande dessinée de Zrenjanin

Affiche du festival 2015 - Branko Djukic - Collection privée

Affiche du festival 2016 - Branko Djukic - Collection privée

Le prochain festival de Zrenjanin est pour septembre 2021

 ...............................

Biographie

Born 22 June, 1966 in Zrenjanin

Graduated from The Fine Arts Academy in Novi Sad,

He completed postgraduate studies at The Fine Arts Faculty in Belgrade,

A member of U.L.U.S (The Association of Fine Arts Artists of Serbia) and U.L.P.U.D.U.S. (The Association of Applied Arts Artists and Designers of Serbia).

 Solo Exhibitions :

2016 Video Exhibition, Cultural Centre of Studentski Grad – Belgrade

2014 Drawings Exhibition, Gallery “Kulturni Centar” – Vrbas

2014 Drawings Exhibition, Gallery “Happy- Studentski Kulturni Centar” – Belgrade

2012 Drawings Exhibition, Gallery “Kulturni Centar” – Kikinda

2009 Drawings Exhibition, Gallery “Marzik” – Kraljevo

2009 Drawings Exhibition, Gallery “Dvoriste” – Pancevo

2009 Drawings Exhibition, Gallery “Laza Kostic” - Sombor

2008 Drawings Exhibition, Gallery “U.L.U.V” – Novi Sad

2007 Drawings Exhibition, Gallery “Kolarceva narodna zaduzbina” – Belgrade

2004 Drawings Exhibition, “Contemporary Gallery of The National Museum – Kikinda

2004 Drawings Exhibition, Gallery “Progres” – Belgrade

2000 Drawings Exhibition, “Contemporary Gallery” – Zrenjanin

1996 Drawings Exhibition, “Cultural Centre of Studentski Grad” – Belgrade

More important collective exhibitions :

2013 Extended Media Triennial Pavilion "Cvijeta Zuzoric" Belgrade

2012 Exhibition "Painters of Serbia" Pavilion "Cvijeta Zuzoric" Belgrade

2011 Spring exhibition Gallery "U.L.U.S." Beograd, Pavilion "Cvijeta Zuzoric" Belgrade

2007 VIII Belgrade biennale of drawings and small plastics, Pavilion "Cvijeta Zuzoric", Belgrade

- 40th May Exhibition U.L.U.P.U.D.U.S.-a Beograd

- Art in Vojvodina today, Novi Sad, Zrenjanin, Sombor, Subotica ...

2002   Form, The National Museum – Novi Sad

2002   Assemblage and Collage Exhibition – A Small Gallery U.L.U.P.U.D.U.S

- "International Golden Pen of Belgrade", Gallery "Progres", Belgrade

- VII Belgrade Biennial of drawings and small plastics, pavilion "Cvijeta Zuzoric", Belgrade

- 38th May Exhibition U.L.U.P.U.D.U.S.-a, Belgrade

- "International Golden Pen of Belgrade", Gallery "Progres", Belgrade

2000   Form, Gallery S.P.E.N.S., Novi Sad

1998   Young Artists’ Showroom of Karlovac – Sremski Karlovci

1998   Zrenjanin Fine Arts Showroom, Contemporary Gallery – Zrenjanin

1997   The Exhibition of Newly Accepted Members of ULUS, Gallery ULUS - Belgrade

1997   The 3rd Belgrade Biennial of Drawings and Small Plastic Art, Pavilion "Cvijeta Zuzoric" – Belgrade  

1996   Zrenjanin Fine Arts Showroom, Contemporary Gallery – Zrenjanin

1995   The 8th International Biennial of Yugoslav Students’ Drawings

1995   The Biennial of Watercolours, The National Museum – Zrenjanin

1994   Drawing Exhibition, Gallery FLU – Belgrade 

1992   International “Golden Pen”, Muzej 25.maj – Belgrade

Awards :

 The 8th Biennial of Yugoslav Students’ Drawings Award

© Collection privée - Branko Djukic

Merci Branko !

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Inflation : les salariés, éternels dindons de la farce
Avec la poussée inflationniste, les salariés sont sommés d’accepter un recul de leurs revenus réels pour éviter l’emballement des prix. Mais lorsque les prix étaient bas, les salariés devaient accepter la modération salariale au nom de l’emploi. Un jeu de dupes que seules les luttes pourront renverser. 
par Romaric Godin
Journal
Électricité et gaz : les salaires mettent le secteur sous haute tension
Appel à la grève dans le secteur des industries électriques et gazières, le 2 juin prochain, pour réclamer des revalorisations de salaires indexées à l’inflation. Chez RTE, gestionnaire du réseau électrique français, un mouvement social dure depuis déjà treize semaines.
par Cécile Hautefeuille
Journal
Nouveau gouvernement : le débrief de Mediapart
Premier conseil des ministres du deuxième quinquennat Macron ce matin, marqué par l’affaire Damien Abad. Émission consacrée donc à notre nouveau gouvernement et à la campagne législative de ceux qui n’en font plus partie, comme Jean-Michel Blanquer, parachuté dans le Loiret.
par À l’air libre
Journal — Écologie
Planification écologique : le gouvernement à trous
Emmanuel Macron avait promis, pendant l’entre-deux-tours, un grand tournant écologique. Si une première ministre a été nommée pour mettre en œuvre une « planification écologique et énergétique », le nouvel organigramme fait apparaître de gros trous et quelques pedigrees étonnants.
par Mickaël Correia, Jade Lindgaard et Amélie Poinssot

La sélection du Club

Billet de blog
Recrutement enseignant : une crise des plus inquiétantes pour l’avenir de l’école
La crise de recrutement enseignant atteint cette année un niveau largement plus inquiétant que les années précédentes dont les conséquences seront gravissimes pour le service public d’éducation. Elle témoigne, au-delà de ses dénis, de l’échec de la politique de Jean-Michel Blanquer.
par Paul DEVIN
Billet de blog
Ndiaye et Blanquer : l'un compatible avec l'autre
« Le ministre qui fait hurler l'extrême droite », « l'anti-Blanquer », « caution de gauche »... voilà ce qu'on a pu lire ou entendre en cette journée de nomination de Pap Ndiaye au ministère de la rue de Grenelle. Beaucoup de gens de gauche qui apprécient les travaux de M. Ndiaye se demandent ce qu'il vient faire là. Tentons d'y voir plus clair en déconstruisant le discours qu'on tente de nous imposer.
par Jadran Svrdlin
Billet de blog
Lycéennes et lycéens en burn-out : redoutables effets de notre organisation scolaire
La pression scolaire, c’est celle d’une organisation conçue pour ne concerner qu’une minorité de la jeunesse Lycéennes et lycéens plus nombreux en burn-out : une invitation pressante à repenser le curriculum.
par Jean-Pierre Veran
Billet de blog
L’École et ses professeurs à bout de souffle : urgence vitale à l'école
Nous assistons aujourd’hui, dans un silence assourdissant, à une grave crise à l’Ecole. Le nombre des candidats aux concours de l’enseignement s’est effondré : ce qui annonce à court terme une pénurie de professeurs. Cette crise des « vocations », doit nous alerter sur une crise du métier et plus largement sur une crise de l’Ecole.
par Djéhanne GANI