Pierre-Louis Rolle
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

Bully Pulpit

Suivi par 30 abonnés

Billet de blog 10 oct. 2012

47% vraiment, gouverneur Romney ?

Vous avez déjà dû avoir vent de la dernière « gaffe » de Mitt Romney.  Dans un discours prononcé devant de (riches) donateurs, il a avancé l’idée selon laquelle 47% des électeurs seraient acquis à Barack Obama, car dépendant de l’aide sociale, ne payant pas d’impôts et se « posant en victime ».

Pierre-Louis Rolle
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

© 

Vous avez déjà dû avoir vent de la dernière « gaffe » de Mitt Romney.  Dans un discours prononcé devant de (riches) donateurs, il a avancé l’idée selon laquelle 47% des électeurs seraient acquis à Barack Obama, car dépendant de l’aide sociale, ne payant pas d’impôts et se « posant en victime ».

La politiste Suzanne Mettler note dans le New York Times que non seulement une bonne partie de ces citoyens payent des impôts, mais que presque tous les américains ont eu recours à une aide sociale quelconque. Selon une étude de l’Université de Cornell en 2008,  96% des américains ont bénéficié d’une des 21 aides fédérales, des prêts étudiants au Medicare.

Je suis d’ailleurs plutôt d’accord avec Andrew Gellman, il ne s’agit pas vraiment d’une « gaffe » ni d’une « bourde ». Il s’agit d’une position anti-assistanat tout ce qu’il y a de plus classique pour un candidat républicain, proférée devant une foule partisane.

Pourtant, face à ces chiffres, on pourrait se dire que le recours à l’assistance social ne devrait pas diviser l’opinion publique…

La stigmatisation de la dépendance forme néanmoins un consensus  politique de longue date. Les Etats-Unis sont pourtant loin d’avoir un système de redistribution universel. C’est une logique  d’impôt négatif (22 millions de personnes concernées) et d’assistance, reposant sur le workfare, qui préside à la distribution des aides sociales.
C’est Bill Clinton en 1996 qui a introduit le Personal Responsibility and Work Opportunity Act.  L’idée est d’inciter les personnes touchant des aides sociales à réintégrer le marché du travail, opposant le workfare au welfare, l’aide sociale. Cette loi marque une victoire idéologique pour la Droite, désireuse de faire de ce dernier un terme péjoratif.

Cette loi  mettait ainsi fin au programme d’aide né du New Deal, Aid to Families with Dependent Children , assurant un revenu aux familles les plus pauvres.

Ainsi, Démocrates et Républicains ont petit à petit réduit le système d’aide social systématique américain. Mais dans le même temps, l’explosion de la pauvreté a fait que les aides sociales d’urgence, comme le programme de bons alimentaires ont explosé. Aujourd’hui, plus de 40 millions d’américains dépendent des « foodstamps » pour se nourrir décemment.

La sortie de Romney fait écho à celle d’Obama, quelques semaines plutôt,  sur la place de l’État dans la société américaine. Obama a choqué ses adversaires en écornant le mythe du self made man : si votre business prospère, c’est grâce aux routes, au système éducatif, à la sécurité, que permet la collectivité.

Plus qu’un débat sur le prétendu assistanat, c’est un débat sur la place que doit prendre l’intervention publique dans la société américaine.

Sans avoir un État assurantiel et universaliste,  les États-Unis se retrouve tout de même à devoir assurer des mesures d’assistance urgence de plus en plus coûteuses pour faire face à l’appauvrissement de sa population. Plutôt que de s’étrangler en hurlant que « trop d’impôts tue l’impôt » Romney et Ryan feraient mieux d’entamer en cœur « pas assez d’assistance crée de l’assistanat, pas assez d’assistance entretien la pauvreté ».

 Prolonger :

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Amérique Latine
Au Mexique, Pérou, Chili, en Argentine, Bolivie, Colombie, peut-être au Brésil... Et des défis immenses
Les forces progressistes reprennent du poil de la bête du Rio Grande jusqu’à la Terre de Feu. La Colombie est le dernier pays en date à élire un président de gauche, avant un probable retour de Lula au Brésil. Après la pandémie, les défis économiques, sociaux et environnementaux sont immenses.
par François Bougon
Journal
À Perpignan, l’extrême droite s’offre trois jours de célébration de l’Algérie française
À quelques jours des 60 ans de l’indépendance de l’Algérie, le maire Louis Aliot (RN) met à l’honneur l’Organisation armée secrète (OAS) et les responsables du putsch d’Alger pendant un grand week-end d’hommage à « l’œuvre coloniale ».
par Lucie Delaporte
Journal — Énergies
Gaz russe : un moment de vérité pour l’Europe
L’Europe aura-t-elle suffisamment de gaz cet hiver ? Pour les Européens, le constat est clair : la Russie est déterminée à utiliser le gaz comme arme pour faire pression sur l’Union. Les risques d’une pénurie énergétique ne sont plus à écarter. En première ligne, l’Allemagne évoque « un moment Lehman dans le système énergétique ».
par Martine Orange
Journal — Terrorisme
Attentat terroriste à Oslo contre la communauté gay : « Ça nous percute au fond de nous-mêmes »
La veille de la Marche des fiertés, un attentat terroriste a été perpétré contre des personnes homosexuelles en Norvège, tuant deux personnes et en blessant une vingtaine d’autres. En France, dans un contexte de poussée historique de l’extrême droite, on s’inquiète des répercussions possibles. 
par Pauline Graulle

La sélection du Club

Billet de blog
Roe VS Wade, ou la nécessité de retirer le pouvoir à ceux qui nous haïssent
Comment un Etat de droit peut-il remettre en cause le droit des femmes à choisir pour elles-mêmes ? En revenant sur la décision Roe vs Wade, la Cour suprême des USA a rendu a nouveau tangible cette barrière posée entre les hommes et les femmes, et la haine qui la bâtit.
par Raphaëlle Rémy-Leleu
Billet de blog
L'avortement fait partie de la sexualité hétéro
Quand j'ai commencé à avoir des relations sexuelles avec mes petits copains, j'avais la trouille de tomber enceinte. Ma mère a toujours dépeint le fait d'avorter comme une épreuve terrible dont les femmes ne se remettent pas.
par Nina Innana
Billet de blog
Droit à l’avortement: aux États-Unis, la Cour Suprême renverse Roe v. Wade
La Cour Suprême s’engage dans la révolution conservatrice. Après la décision d'hier libéralisant le port d’armes, aujourd'hui, elle décide d'en finir avec le droit à l'avortement. Laisser la décision aux États, c’est encourager l’activisme de groupes de pression réactionnaires financés par des milliardaires évangéliques ou trumpistes. Que se passera-t-il aux élections de mi-mandat ?
par Eric Fassin
Billet de blog
Cour Suprême : femme, débrouille-toi !
Décision mal-historique de la Cour Suprême états-unienne d’abroger la loi Roe vs. Wade de 1973 qui décriminalisait l’avortement. Décision de la droite religieuse et conservatrice qui ne reconnaît plus de libre arbitre à la femme.
par esther heboyan