mot de passe oublié
onze euros les trois mois

Restez informé tout l'été sur Mediapart !

Profitez de notre offre d'été : 11€ pour 3 mois (soit 2 mois gratuits) + 30 jours de musique offerts ♫

Je m'abonne
Le Club de Mediapart jeu. 25 août 2016 25/8/2016 Édition de la mi-journée

Newt Gingrich triomphe, Mitt Romney attend patiemment son heure.

Double coups de théâtre électoraux hier. Non seulement il s’est avéré après recompte des voix  que Rick Santorum est en réalité le vainqueur des caucus de l’Iowa, mais l’ancien Speaker of the House Newt Gingrich a devancé Mitt Romney de presque dix points en Caroline du Sud.

CC Gage Skidmore @ Flickr

Double coups de théâtre électoraux hier. Non seulement il s’est avéré après recompte des voix  que Rick Santorum est en réalité le vainqueur des caucus de l’Iowa, mais l’ancien Speaker of the House Newt Gingrich a devancé Mitt Romney de presque dix points en Caroline du Sud.

 Gingrich : 1 ; Santorum : 1 ; Romney : 1. Configuration quasi inédite dans l’histoire électorale du Parti Républicain,  les primaires de la Caroline du Sud, de l’Iowa et du New Hampshire ont été remportées par trois candidats différents.  Les médias ont eu tôt fait de noter que depuis 1980, tous les candidats victorieux en Caroline du Sud sont devenus le nominee du parti in fine

Mitt Romney perd-il pour autant sa place de favori comme l’indique ce matin Le Monde ?  Nous maintenons notre pronostic : Mitt Romney va gagner les primaires Républicaines.  L’ancien gouverneur du Massachusetts a déjà remporté la primaire invisible face aux poids lourds du parti qui a eu lieu avant même que les scrutins ne commencent : le gouverneur du Mississipi Haley Barbour, le gouverneur de l’Indiana Mitchell E. Dianels, sans oublier Michele Bachmann, Rick Perry et Sarah Palin.  Faute de soutiens institutionnels et financiers, ils ont abandonné. 

Mitt Romney détient aujourd’hui la plupart des soutiens institutionnels, les party insiders, ainsi qu’un trésor de guerre immense.

Les primaires Républicaines sont un processus électoral de long cours, qui s’étend sur plusieurs mois.  Les médias, dans leur appétit pour la course de petits chevaux théâtralisent chaque scrutin, entretenant un schéma narratif  de suspense allant de primaire en primaire.

Comme le rappelle Jonathan Berstein :

En 2008, John McCain perdu 19 États.                                        

En 2000, George W. Bush a perdu 7 États.

En 1996, Bob Dole a perdu 6 États.

En 1988, George H. W. Bush a perdu 9 États.

Et en 1980, Ronald Reagan a perdu 6 États.

 

Pour 2012, 2 États de perdus pour Mitt Romney, sur 3. Plus que 47 à déterminer.  

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Tous les commentaires

S'ils veulent Eric Raoult pour doubler Nioute quand il est fatigué (de dire des conneries...), c'est quand ils veulent!

Cet été, Mediapart vous accompagne partout !

onze euros les trois mois

À cette occasion, profitez de notre offre d'été : 11€/3 mois (soit 2 mois gratuits) et découvrez notre application mobile.
Je m'abonne

L'édition

suivi par 27 abonnés

Bully Pulpit

À propos de l'édition

Bully Pulpit se propose de déchiffrer et d’approfondir l’actualité politique, sociale, économique et culturelle des États-Unis à travers le regard des sciences sociales. N'hésitez pas à nous contacter

si vous désirez contribuer à l'édition.  Plus d'articles sur www.bullypulpit.fr