Billet de blog 29 avr. 2011

amalary
Abonné·e de Mediapart

« La République » livrée à la spéculation

ou "Comment la grande finance se paye la rue de la République à Marseille".Débat organisé par % Attac Pays d'Aix au Jas de Bouffan le Mardi 03 mai 2011 à 19:30, introduction par Antoine Richard de l'association Un Centre Ville Pour Tous.

amalary
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

ou "Comment la grande finance se paye la rue de la République à Marseille".

Débat organisé par % Attac Pays d'Aix au Jas de Bouffan le Mardi 03 mai 2011 à 19:30, introduction par Antoine Richard de l'association Un Centre Ville Pour Tous.

RUE DE LA RÉPUBLIQUE : UNE RÉNOVATION LIVRÉE A LA SPÉCULATION FINANCIÈRE

Pouvoirs publics et sociétés financières jouent une partie commune

En 2002, la rue la république fait l'objet d'une OPAH (Opération Programmée d'Amélioration de L'habitat). Les pouvoirs publics signataires (Etat, Ville de Marseille, Conseil général, Conseil régional) financent l'opération.

En 2004 : La Lone Star (fonds de pension américain) et ANF-Eurazéo, société immobilière, achètent plus de la moitié des immeubles de la rue : 2700 logements et plus de 100 000 m2 de surface commerciale.

Les habitants sont victimes des appétits de profit de la grande finance

La Lone Star-Marseille République vide les immeubles de leurs locataires pour rénover et vendre à la découpe. Seuls les locataires « résistants » seront relogés. Les autres, soumis à toutes sortes de pressions, disparaîtront du quartier.

ANF Eurazéo rénove pour louer. A chaque renouvellement de bail, le montant des loyers est doublé voire triplé : c'est l'exclusion par le marché ! Ceux qui résistent obtiennent souvent gain de cause devant les tribunaux Mais les autres ?

Depuis 2008, la rénovation de la rue de la République est en panne. Quel gaspillage !

Les immeubles, non rénovés, sont rachetés par Atemi Lehman Brothers qui fait faillite en septembre. Plus de 600 appartements vidés ne sont pas rénovés.

En 2011sur la moitié de la rue, les commerces sont fermés

La spéculation chez Atemi Lehman Brothers prime sur la rénovation

La ville de Marseille laisse faire

Les habitants trinquent.

Lieu de la réunion : salle AGESA - Le Cèdre, avenue du Deffens, Jas de Bouffan, Aix en Provence. Bus n°4 : arrêt "Grande Thumine" et Bus n°6 et 10 : arrêt "Le Deffens

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Lula se présente en apaiseur des années Bolsonaro
Dimanche 2 octobre, les Brésiliens choisissent entre Jair Bolsonaro et Lula da Silva. Après un mandat marqué par les violences et une politique favorable aux plus riches, l'ancien chef d’état affirme vouloir réconcilier le pays. Avec l’espoir de l’emporter dès le premier tour.
par François Bougon
Journal — Santé
En ville, à la mer et à la montagne : là où se trouvent les oasis médicaux
Cause sans cesse perdue, la lutte contre les déserts médicaux masque une autre réalité : les médecins libéraux s’installent toujours plus nombreux comme spécialistes dans quelques zones privilégiées. Ils sont aussi toujours plus nombreux à pratiquer des dépassements d’honoraires.
par Caroline Coq-Chodorge et Donatien Huet
Journal — France
Télémédecine : derrière « Sauv Life », le business contestable d’un médecin de l’AP-HP
Pour désengorger les urgences, le ministre de la santé pousse les « unités mobiles de télémédecine », officiellement opérées par une association, Sauv Life, qui envoie, via le 15, des infirmiers dotés de mallettes de télémédecine au chevet des patients. En coulisses, cette expérimentation soulève des questions sur le niveau du service rendu, le coût et les procédures de commande publique. Contre-enquête sur un chouchou des médias.
par Stéphanie Fontaine
Journal — Terrorisme
Une section informatique aveugle à ses propres alertes
Dans les deux années précédant la tuerie à la préfecture de police, les alertes se sont multipliées au sein de la « S21 », la section où travaillait Mickaël Harpon. Sans jamais que cela ne porte à conséquence pour le futur terroriste.
par Matthieu Suc

La sélection du Club

Billet de blog
L'affrontement bolsonariste du « Bien » contre le « Mal » : erreur philosophique et faux antagonisme
[Rediffusion] Au Brésil, les fanatisés bolsonaristes se présentent en porteurs du bien. Si toute réalité humaine porte, mélangées ensemble, les dimensions de bien et de mal, lorsqu'un groupe fanatique et son chef optent pour la haine, l'esprit de vengeance, le mensonge, la violence, la magnification de la dictature et la torture à l'aide de fake news, ils ne peuvent pas prétendre « nous sommes des hommes bons ».
par Leonardo Boff
Billet de blog
Élections au Brésil - Décryptage et analyse
Lecteurs et lectrices des pages « International » de la presse francophone savent que le Brésil vit un moment crucial pour son destin des prochaines années. À moins d'une semaine du premier tour des élections présidentielles, le climat est tendu et les résultats imprévisibles sous de nombreux aspects.
par Cha Dafol
Billet de blog
Les élections au Brésil : changement de cap, ou prélude à un coup d’État ?
Les élections qui se dérouleront au Brésil les 2 et 30 octobre prochain auront un impact énorme pour les Brésiliens, mais aussi pour le reste du monde, tant les programmes des deux principaux candidats s’opposent. Tous les sondages indiquent que Lula sera élu, mais la question qui hante les Brésiliens est de savoir si l’armée acceptera la défaite de Bolsonaro. Par Michel Gevers.
par Carta Academica
Billet de blog
Brésil : lettre ouverte aux membres du Tribunal Supérieur Électoral
En notre qualité d’avocats de Monsieur Lula nous avions interpellé sur l’instrumentalisation de la justice à des fins politiques à l’origine des poursuites et de la détention arbitraires subies par notre client. Nous dénonçons les attaques ignominieuses de Monsieur Bolsonaro à l’encontre de Monsieur Lula et sa remise en cause systématique de décisions judiciaires l’ayant définitivement mis hors de cause. Par William Bourdon et Amélie Lefebvre.
par w.bourdon