Iron Man : quand Marvel obtient une grosse part ...

Depuis que les studios d'Hollywood ont fait main basse sur les héros de Marvel, éditeur de comics US, le cinéma américain nous abreuve de manière régulières des versions cinématographiques

PosterIronMan.jpg

Depuis que les studios d'Hollywood ont fait main basse sur les héros de Marvel, éditeur de comics US, le cinéma américain nous abreuve de manière régulières des versions cinématographiques des aventures des super héros créés par Stan Lee pendant la guerre froide pour la plupart. Plus ou moins réussies, ces adaptations attirent à chaque fois des millions de spectateurs sur toute la planète. De Spiderman aux X-Men, en passant par des films médiocres comme Hulk ou Daredevil, les héros passent à la moulinette des studios sans que l'éditeur Marvel soit réellement impliqué dans chaque projet (même si Stan Lee, papa de ces supers héros soit consultés pour les scénarios et apparaissent dans les films de manière furtive comme le faisait Hitchcock en son temps).

 

C'est de ce point de vue que Iron Man constitue une première dans l'Histoire du film de super héro, puisque c'est le premier film, la première franchise à être produite par les nouveaux Marvel Studios, filiale cinémtographique de l'éditeur de comics. Ainsi, Marvel va pouvoir rafler la mise sans sa totalité et ne plus se contenter de quelques petits millions de dollars de recette.

 

Pour ce qui est du film, son intérêt réside avant tout dans le personnage de Tony Stark, aka Iron Man qui est le véritable héro du film au détriment de son double en armure. Robert Downey Jr, un des acteurs les plus camés d'Hollywood a été choisi pour incarner Tony Stark et Iron Man. Le choix n'est pas innocent puisque ce Tony Stark, fabricant d'arme millionnaire est également un alcoolique notoire. C'est d'ailleurs cette faille et cette faiblesse, à l'instar de Batman de l'écurie DC Comics,concurrente de Marvel, qui donne uen profondeur au personnage. Tony Stark est un homme ordinaire qui a juste une armure extraordinaire. Ils sont loin donc les pouvoirs de Spiderman et Superman, à notre plus grand plaisir.

 

Pour ce qui est du film, il n'est pas exceptionnel, mais est un peu sauvé par un Robert Downey Jr en grande forme. On attend la suite pour juger si la franchise Iron Man joue dans la cour des grands comme Spiderman de Sam raimi ou dans le bac à sable des adaptations ratées à l'instar de Daredevil ...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.