Billet de blog 3 juil. 2022

"Leur Algérie" de Lina Soualem

Lorsqu'elle apprend la séparation de ses grands-parents octogénaires après plus de 60 ans de vie commune, Lina Soualem part les interroger avec sa caméra pour accueillir une histoire de déracinement vis-à-vis de leur Algérie natale.

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

"Leur Algérie" de Lina Soualem © JHR Films

Sortie DVD : Leur Algérie de Lina Soualem 

Pour son premier long métrage documentaire, Lina Soualem filme elle-même avec sa caméra le cadre feutré de sa famille, en l'occurrence ses grands-parents paternels fraîchement séparés ainsi que son père, Zinedine Soualem. L'enjeu est alors de saisir patiemment l'invisible : un pays dont ses grands-parents ont été soixante ans plus tôt arrachés avec tous les liens familiaux associés, sans opportunité de voyage inverse, après avoir effectué ce mouvement de l'Algérie à Thiers en Auvergne. Le père de la réalisatrice affirme même ne pas avoir eu besoin d'aller en Algérie pour se sentir Algérien. Dès lors, les films de famille de son père mettent en scène eux-mêmes ce pays d'attache alors que tout se passe bien en France. Pendant ce temps, ce pays d'accueil a effacés officiellement leur histoire après les avoir utilisés, à l'instar de l'absence des ouvriers algériens dans les photos du musée de la coutellerie où la main d'œuvre algérienne était pourtant conséquente.

Lina Soualem sait avec une pertinence subtile là où placer sa caméra avec la distance nécessaire pour raconter et partager son récit entre ce qui est énoncé, révélé, mis en scène et tu. En s'attachant particulièrement à la présence physique de ses grands-parents avec un amour d'une grande tendresse, Lina Soualem a su rendre compte de l'histoire dont ils sont le témoignage physique. Cette rencontre entre l'histoire intime et plus globale de la condition des personnes exilées, déracinées, touche une vérité universelle d'une profondeur remarquable. Lina Soualem est à la fois une magnifique conteuse et une investigatrice percutante pour dénouer les silences intergénérationnels.

Leur Algérie
de Lina Soualem

Algérie, Qatar, Suisse, France – 2020.
Durée : 72 min
Sortie en salles (France) : 13 octobre 2021
Sortie France du DVD : 1er mars 2022
Format : 16/9 – Couleur
Langue : français.
Éditeur : JHR Films
Bonus :
Livret du film (20 pages)
Interview de Lina et Aïcha Soualem (7 min)
Papa mime : performance de Zinedine Soualem (20 min)

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Des titres de séjour suspendus aux « principes de la République » 
Le ministre de l’intérieur veut priver de titre de séjour les personnes étrangères qui manifestent un « rejet des principes de la République ». Cette mesure, déjà intégrée à la loi « séparatisme » de 2021 mais déclarée inconstitutionnelle, resurgit dans le texte qui doit être examiné d’ici la fin de l’année. 
par Camille Polloni
Journal
Le gouvernement rate l’épreuve du feu
Le début du second quinquennat Macron n’aura même pas fait illusion sur ses intentions écologiques. Depuis le début de cet été catastrophique – canicules, feux, sécheresse –, les ministres s’en tiennent à des déclarations superficielles, évitant de s’attaquer aux causes premières des dérèglements climatiques et de l’assèchement des sols.
par Mickaël Correia et Amélie Poinssot
Journal — Conjoncture
Le nouveau plein emploi n’est pas le paradis des travailleurs
De l’emploi, mais des revenus en berne et une activité au ralenti. La situation est complexe. Pour essayer de la comprendre, Mediapart propose une série de deux articles. Aujourd’hui : pourquoi le nouveau plein emploi ne renforce pas la position des salariés.
par Romaric Godin
Journal — Fiscalité
Quand le Sénat américain ignore la grammaire des affaires
Impôt minimal pour les multinationales, taxe sur les rachats d’actions, contreparties aux aides d’État… même si le plan climat et le plan pour la lutte contre l’inflation adoptés par le Sénat américain ne sont pas aussi ambitieux qu’espéré, ils ouvrent des brèches dans des dogmes acceptés depuis des décennies.
par Martine Orange

La sélection du Club

Billet de blog
DragRace France : une autre télévision est possible ?
Ce billet, co-écrit avec Mathis Aubert Brielle, est une critique politique de l'émission DragRace France. Il présente la façon dont cette émission s'approprie les codes de la téléréalité pour s'éloigner du genre en matière de contenu et de vision du monde promue.
par Antoine SallesPapou
Billet d’édition
Entretien avec Leonardo Medel, réalisateur de « La Verónica »
Après une sélection au festival de Biarritz et au festival international du nouveau cinéma latino-américain de La Havane où il reçut le Prix FIPRESCI de la critique internationale, « La Verónica » sortira officiellement dans les salles en France à partir du 17 août 2022. L'opportunité de découvrir un cinéaste audacieux autour d'une critique sans concession des excès des influenceurs sur le Net.
par Cédric Lépine
Billet de blog
« As Bestas » (2022) de Rodrigo Sorogoyen
Au-delà de l’histoire singulière qui se trouve ici livrée, le réalisateur espagnol permet une nouvelle fois de mesurer combien « perseverare » est, non pas « diabolicum », comme l’affirme le dicton, mais « humanissimum ». Et combien cette « persévérance » est grande, car digne de l’obstination des « bêtes », et élevant l’Homme au rang des Titans.
par Acanthe
Billet de blog
33e Festival de Fameck - Mounia Meddour, Présidente du jury et l'Algérie, pays invité
L’édition 2022 du Festival du Film Arabe de Fameck - Val de Fensch (qui se tiendra du 6 au 16 octobre) proposera sur onze jours une programmation de 30 films. La manifestation mettra à l’honneur l’Algérie comme pays invité. Le jury longs-métrages du festival sera présidé par la cinéaste Mounia Meddour.
par Festival du Film Arabe de Fameck