Billet de blog 4 mai 2020

"Noor" un film de Guillaume Giovanetti et Çagla Zencirci

Au Pakistan, Noor a décidé de quitter la communauté transgenre des Khusras car il souhaite redevenir un homme. En attendant, Noor travaille dans un atelier de réparation et de décoration de camions.

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

"Noor" de Guillaume Giovanetti et Çagla Zencirci © Luminor

Au sujet de l’édition DVD : Noor de Guillaume Giovanetti et Çagla Zencirci

Avant la réalisation de Sibel (2018), Guillaume Giovanetti et Çagla Zencirci s’étaient illustrés avec un road-movie au cœur des magnifiques décors naturels du Pakistan traversés par les plus beaux camions du monde ! Au centre de leur histoire se trouve le personnage éponyme qui joue son propre rôle. La frontière entre réalité et fiction est mince, le film débutant comme un documentaire sans regard face caméra et ce n’est qu’avec le drame qui va pousser Noor sur les routes que la fiction enfin se révèle. La force de la mise en scène pourrait être nourrie de celle des frères Dardenne dans le traitement au plus près de la réalité quotidienne vécue par le personnage principal, sauf que Guillaume Giovanetti et Çagla Zencirci réussissent à travailler étroitement avec des acteurs non professionnels dans une parfaite complicité pour faire émerger un film de fiction. Cette force du cinéma consistant à épouser le réel pour générer une œuvre de fiction indépendante a été plus tard encore magnifiquement illustrée par Ioanis Nuguet, réalisateur de Spartacus et Cassandra (2014). Noor possède ainsi la force de sa singularité cinématographique pour témoigner avec une véritable éthique humaniste d’une réalité méconnue au Pakistan sur la place de la communauté transgenre dans la société.

Le film repose à la fois sur la force charismatique de Noor et des choix appropriés de mise en scène permettant au réel de rencontrer la symbiose d’un récit universellement partagé. La trame scénaristique élémentaire propre au road-movie permet d’accompagner au mieux les problématiques de Noor qui au bout de son chemin révélera son secret et affirmera ses besoins fondamentaux. Un film à (re)découvrir autour de l’enthousiasme à trouver la légitimité d’être soi-même !

Noor
de Guillaume Giovanetti et Çagla Zencirci
Avec : Noor (Noor), Uzma Ali (Uzma), Baba Hussain (Ustad), Gunga Sain (Gunga), Mithu Sain (Mithu)
Pakistan, France – 2012.
Durée : 99 min
Sortie en salles (France) : 23 avril 2014
Sortie France du DVD : 6 octobre 2015
Format : 2,35 – Couleur
Langues : urdu, punjabi - Sous-titres : français.
Éditeur : Luminor Films
Distributeur : Arcadès


Bonus :
Bande annonce
3 scènes commentées du film
scènes coupées du film commentées
Sujet sur « le voyage de Noor » par les réalisateurs Guillaume Giovanetti et Cagla Zencirci (15’)

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Médias
La commission d’enquête parlementaire ménage Bernard Arnault…
L’audition du patron de LVMH par la commission d’enquête du Sénat sur la concentration des médias s’est déroulée de manière aussi calamiteuse que celle de Vincent Bolloré. La plupart des dangers qui pèsent sur l’indépendance et l’honnêteté de la presse ont été passés sous silence.
par Laurent Mauduit
Journal — Médias
… après avoir tenu café du commerce avec Vincent Bolloré
Loin de bousculer Vincent Bolloré, la commission d’enquête du Sénat sur la concentration des médias s’est montrée approximative et bavarde, mercredi, au lieu d’être rigoureuse et pugnace. L’homme d’affaires a pourtant tombé un peu le masque, laissant transparaître ses attaches nationalistes.
par Laurent Mauduit
Journal
Didier Fassin : « on est dans un basculement qui n'était pas imaginable il y a 5 ans »
Alors que l’état de crise semble être devenu la nouvelle normalité, quelles sont les perspectives pour notre société ? Didier Fassin, directeur d’études à l’EHESS qui publie « La société qui vient », est l’invité d’« À l’air libre ».
par à l’air libre
Journal — Extrême droite
Révélations sur les grands donateurs de la campagne d’Éric Zemmour
Grâce à des documents internes de la campagne d’Éric Zemmour, Mediapart a pu identifier 35 de ses grands donateurs. Parmi eux, Chantal Bolloré, la sœur du milliardaire Vincent Bolloré, qui siège au conseil d’administration du groupe. Premier volet de notre série sur les soutiens du candidat.
par Sébastien Bourdon, Ariane Lavrilleux et Marine Turchi

La sélection du Club

Billet de blog
Molière porte des oripeaux « arabes »
Le 15 janvier 2022, Molière aurait eu 400 ans. Ce grand auteur a conquis le monde, a été traduit et adapté partout. Molière n'est désormais plus français, dans les pays arabes, les auteurs de théâtre en ont fait leur "frère", il est joué partout. Une lecture
par Ahmed Chenikii
Billet de blog
Quoi de neuf ? Molière, insurpassable ! (1/2)
400e anniversaire de la naissance de Molière. La vie sociale est un jeu et il faut prendre le parti d’en rire. « Châtier les mœurs par le rire ». La comédie d’intrigue repose forcément sur le conflit entre la norme et l’aberration, la mesure et la démesure (pas de comique sans exagération), il reste problématique de lire une idéologie précise dans le rire du dramaturge le plus joué dans le monde.
par Ph. Pichon
Billet de blog
Molière et François Morel m’ont fait pleurer
En novembre 2012, François Morel et ses camarades de scène jouaient Le Bourgeois gentilhomme de Molière au théâtre Odyssud de Blagnac, près de Toulouse. Et j’ai pleuré – à chaudes larmes même.
par Alexandra Sippel
Billet de blog
On a mis Molière dans un atlas !
Un auteur de théâtre dans un atlas ? Certes, Molière est génial. Parce qu'il n'a laissé quasiment aucune correspondance, un trio éditorial imagine comment Jean-Baptiste Poquelin a enfanté "Molière" dans un atlas aussi génial que son objet. (Par Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement