Une cinéaste archéologue de l'intime face à la bipolarité

La révolution éclate au grand jour en Tunisie en décembre 2010 et un grand enthousiasme emporte Diane qui veut vivre ces événements, elle dont le père est Tunisien. Peu à peu elle perd pied et, hospitalisée, elle est diagnostiquée bipolaire.

Sortie DVD : Je ne me souviens de rien de Diane Sara Bouzgarrou

"Je ne me souviens de rien" de Diane Sara Bouzgarrou © DOCKS 66 "Je ne me souviens de rien" de Diane Sara Bouzgarrou © DOCKS 66
Au centre de ce film documentaire atypique, il y a la maladie bipolaire de la réalisatrice qui en fait son sujet pour donner à comprendre un état peu connu, caché derrière les portes assourdissantes d'un hôpital psychiatrique. Diane Sara Bouzgarrou a perdu toute une partie de sa mémoire et c'est à travers tous les matériaux filmiques qu'elle a enregistré à l'époque qu'elle remobilise et reconstruit chronologiquement une époque trouble difficilement assimilable à son être présent. L'énorme travail créatif se situe dès lors au montage, avec une interrogation constante entre ce qui est du registre de l'intime, du traitement d'une maladie mise en perspective et donnée à entendre. Le film est une courageuse performance qui ne cherche pas à définir l'état d'une maladie mais à donner à entendre par l'expérience sensorielle vécue par la personne concernée. La réalisatrice a fait du selfie un dialogue régulier pour se penser et se comprendre dans l'avenir. Ce documentaire est comme construit à la manière d'un archéologue soucieux de reconstituer image après image une mémoire volée. Le film constitue un véritable défi pour sortir d'une marginalité honteuse un état d'être au monde.

 

 

affiche-def-franc-aise-225x300

France – 2017.
Durée : 59 min
Sortie France du DVD : 2 octobre 2018
Couleur
Langue : français - Sous-titres : français.
Éditeur : DOCKS 66
Bonus :
Entretien avec la réalisatrice, Diane Sara Bouzgarrou (19'26)
Quelque chose est tombé de Diane Sara Bouzgarrou (1', 2016)
La Femme enfant de Diane Sara Bouzgarrou (3', 2011)
Une passion de Thomas Jenkoe (6'40, 2011)
Bande-annonce



 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.