"Un fils" (Bik Eneich : un fils) un film de Mehdi Barsaoui

En 2011, Aziz, le jeune fils de Fares et Meriem, est atteint d’une balle dans une attaque terroriste. Hospitalisé dans un état critique où le foie est sérieusement touché, une greffe est nécessaire mais les analyses médicales révèlent que Fares ne peut pas faire de don d’organe.

"Un fils" (Bik Eneich : un fils) de Mehdi Barsaoui © Jour2Fête "Un fils" (Bik Eneich : un fils) de Mehdi Barsaoui © Jour2Fête
Sortie Blu-ray : Un fils de Mehdi Barsaoui

L’histoire se déroule en Tunisie, 7 à 8 mois après la révolution qui a mis fin au régime dictatorial de Ben Ali. La politique est alors en pleine transition et les lois faisant des femmes des citoyens de seconde zone sont toujours en application. Le couple formé par Fares et Meriem, bénéficiant d’un confort économique non négligeable avec la modernité de voir l’épouse dans un statut supérieur à celui de son époux, représente une Tunisie en plein dynamisme que doit accompagner les espoirs de la révolution. Or, un accident extrêmement dramatique remet en cause la force de leur couple et la famille qu’ils formaient avec leur fils. Autour de l’ego bafoué dans une histoire d’adultère, c’est tout l’ordre familial qui est interrogé et la modernité réelle de chacun face à une législation archaïque et misogyne. Le film recourt aux ressorts du mélodrame tout en s’insérant dans un contexte politique qui n’a rien d’anodin puisqu’il ne cesse d’interférer sur la réalité vécue par les protagonistes.

Avec humilité et efficacité, Mehdi Barsaoui réalise un portrait complexe de la Tunisie post-révolutionnaire qui apparaît sous la forme d’une métaphore derrière l’histoire de ce couple dont l’union est mise en difficultés. Le traitement psychologique est d’autant plus fort qu’il bénéficie d’une écriture de scénario précise et une interprétation convaincante de la part des acteurs. Ce mélodrame s’enrichit de la situation géopolitique trouble avec le voisin lybien qui entraîne l’infâme trafic d’organes autour notamment d’enfants issus d’Afrique noire réduits à l’état d’esclaves.

Mehdi Barsaoui réussit à intégrer toute cette dynamique au sein de ce mélodrame qui ne se perd jamais dans les détours de l’action pour conserver un regard profondément humaniste sur ses protagonistes avec leurs failles, leurs doutes, leurs désespoirs mais aussi leur volonté de maintenir l’intégrité de ceux qu’ils aiment.

 

 

un-fils-3545020070772-0
Un fils
Bik Eneich : un fils
de Mehdi Barsaoui
Avec : Sami Bouajila (Fares, le père), Najla Ben Abdallah (Meriem, la mère), Youssef Khemiri (Aziz, le fils), Noomene Hamda (Dr Dhaoui), Qassine Rawane (D108), Slah Msadek (l'homme d'affaires), Mohamed Ali Ben Jemaa (Sami), Jihed Cherni
Tunisie, France, Liban, Qatar – 2019.
Durée : 95 min
Sortie en salles (France) : 11 mars 2020
Sortie France du Blu-ray : 5 janvier 2021
Format : 2,35 – Couleur
Langues : arabe, français - Sous-titres : anglais, français.
Éditeur : Jour2Fête

Bonus :
Entretien avec le réalisateur Mehdi Barsaoui (23 min)

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.