Déni d'existence : radiographie d'une société marocaine

Lors d'un repas familial, Lena emmène en urgence sa cousine Sofia pour accoucher alors qu'elle faisait un déni de grossesse. Or, les choses se compliquent au Maroc où il est interdit d'avoir des relations sexuelles entre deux personnes non mariées. Il faut alors très vite trouver un père pour l'enfant de Sofia.

"Sofia" de Meryem Benm' Barek © Memento Films "Sofia" de Meryem Benm' Barek © Memento Films

Au sujet de l'édition DVD : Sofia de Meryem Benm' Barek

Tout commence dans une certaine allégresse : celle d'un repas familial. Le personnage que l'on voyait le moins va prendre une nouvelle envergure puisqu'il s'agit du rôle titre : Sofia, dont le déni de grossesse semble aussi un déni de toute sa personne. La première image du film est un carton qui annonce que dans le droit marocain, toute relation sexuelle entre deux personnes de sexes différents hors mariages est passible d'emprisonnement. Le film débute ainsi comme un sujet social pour dénoncer les conséquences d'une telle loi pour tout un pays. Là où les choix de mise en scène de Meryem Benm' Barek pour son premier long métrage sont prodigieusement déroutants, c'est que ceux-ci permettent de sortir du seul cas précis d'une histoire pour refléter une société contemporaine dans son ensemble. Ainsi, le naturalisme initial n'est pas là pour illustrer un fait-divers mais prépare le terrain à un thriller social le temps de la recherche du père du bébé de Sofia, qui lui-même se transforme en un large portrait psychologique d'une micro société où jamais la réduction de la femme au statut de victime ne peut fonctionner pour saisir tous les tenants de la société.
Le film de Meryem Benm' Barek s'effeuille comme un artichaut offrant sans cesse son propre élément gustatif jusqu'à parvenir au cœur nourricier que constitue le portrait d'une société dans toute la saveur de sa complexité. Ainsi se découvre au final, sans forcément d'effets d'annonce spectaculaire, tous les codes complexes de la psychologie de chacun pris dans l'engrenage du cloisonnement des classes sociales. Un film ouvert à la réflexion où se mélangent et s'opposent le regard d'une jeune femme d'une classe moyenne traditionnelle marocaine (Sofia) et celui de sa cousine moderne issue d'une classe sociale plus aisée dont les références et les grilles d'analyse sont davantage européennes. Ce métissage des regards permet de ne jamais enfermer un rôle appréhendé de l'extérieur comme l'intérieur de la réalité sociale d'un pays. La cinéaste possède ce talent rare de dépasser le témoignage univoque pour laisser entrer et vivre au sein du film différentes perspectives : qu'il s'agisse de Sofia, sa cousine, sa mère, sa tante mais aussi son époux contraint, Omar. Chacun est alors tour à tour victime et membre actif du dénouement social, faisant fi comme il peut et selon ses propres moyens des incohérences des règles sociales.

 

 

sofia-dvd
Sofia
de Meryem Benm' Barek
Avec : Maha Alemi (Sofia), Lubna Azabal (Leila), Sarah Perles (Lena), Faouzi Bensaïdi (Faouzi), Hamza Khafif (Omar), Nadia Niazi (Zineb), Rawia (Zohra), Mohamed Bousbaa (Ahmed), Mansour Badri (le commissaire), El Hocine Aba (Hicham), Ghita Fokri (Sanaa), Khadija Adly (la voisine), Nadia Benzakour (Fatiha), Saida Mokrini (la réceptionniste), Khadija Khadir (la sage-femme), Meryem Benm'Barek-Aloïsi (la pédiatre), Nisrine Moutanabih (Fatna, la nounou), Zakaria Oshane (le petit frère d'Omar)
France, Qatar, Belgique – 2018.
Durée : 86 min
Sortie en salles (France) : 5 septembre 2018
Sortie France du DVD : 5 février 2019
Couleur
Langues : arabe, français - Sous-titres : français.
Éditeur : Memento Films
Bonus :

Entretien avec Meyem Benm’ Barek
Bande annonce

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.