Billet de blog 23 oct. 2021

Cinemed 2021 : "Little Palestine, journal d'un siège" un film d'Abdallah Al-Khatib

Le plus grand camp de réfugiés palestiniens qui se trouve dans le quartier de Yarmouk au sud de la Syrie, se retrouve assiégé par le régime de Bachar Al-Assad au début des années 2010.

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Film en compétition long métrage documentaire lors de la 43e édition de Cinemed, Festival de cinéma méditerranéen de Montpellier : Little Palestine d’Abdallah Al-Khatib

Diffusé pour la première fois dans la section ACID lors du festival de Cannes 2021, Little Palestine, journal d’un siège d’Abdallah Al-Khatib poursuit sa diffusion avec cette programmation en compétition au festival Cinemed à Montpellier où il vient de remporter le prix du meilleur documentaire et avant sa sortie en salles en France le 12 janvier 2022. Le film est le fruit d’un long cheminement où le réalisateur est d’abord l’un des habitants du quartier de Yarmouk qui filme pour suivre le quotidien d’un siège et toute son ampleur dans la tragédie qu’elle implique au fil des mois. Car ce n’est rien de moins que l’effacement totale de la population palestinienne en Syrie qui est visé par le régime de Bachar Al-Assad.

Pour témoigner de la tragédie humaine d’un siège où une population entière se retrouve privée de nourriture, de médicaments, d’électricité sans contact avec le reste du monde, Abdallah Al-Khatib filme et construit postérieurement un récit pudique sur un drame humain d’une ampleur gravissime. Cela passe par un montage judicieux qui rend compte d’un quotidien saisi sur le vif en évitant le pathos de scènes surdramatisées. La conscience politique et humaniste d’Abdallah Al-Khatib passe par le souci de la dignité humaine puisque les personnes sont filmées dans leurs stratégies de survie et de solidarité dans un mouvement vers l’avant. La représentation du quotidien à Yarmouk est traduite notamment par la force de l’énergie du regard des enfants eux-mêmes et dans la retranscription de leurs propres rêves. Dans le dénuement total, la résilience participe de l’implication de chacun pour dépasser l’étouffement du siège. Le documentaire d’Abdallah Al-Khatib rend toujours vivante la nécessité de mettre à un conflit dont la durée est une tragédie pour les populations civiles prises en otage.

En 2015, suite à l’expulsion de la population sous les assauts de Daech, Abdallah Al-Khatib a dû fuir et prendre le chemin de l’exil avant d’imaginer quelques années plus tard une fois l’Allemagne atteinte, de partager l’expérience humaine de ce siège subi. Un document nécessaire pour comprendre la situation des Palestiniens au Moyen-Orient au sein de la violence armée du régime syrien autour d’une approche distanciée grâce aux mots poétiques d’Abdallah Al-Khatib en voix off cherchant à fermer les plaies laissées ouvertes de cette tragédie humaine.

Little Palestine. Journal d’un siège
d’Abdallah Al-Khatib

Documentaire
99 minutes. Liban, France, Qatar, 2021.
Couleur
Langue originale : arabe

Scénario : Abdallah Al-Khatib
Images : Abdallah Al-Khatib
Montage : Qutaiba Barhamji
Conseiller artistique : Ahmad Amro
Montage son et mixage: Pierre Armand
Étalonnage : Michael Derrosset
Directrice de production : Nora Bertone
Production : Bidayyat for Audiovisual Arts, Films de Force Majeure
Producteurs : Mohammad Ali Atassi, Jean-Laurent Csinidis
Avec les soutiens : L’Aide aux Cinémas du Monde (CNC, Institut Français), Fonds d’Aide à l’Innovation Audiovisuelle du CNC, la Région Sud, Sundance Documentary Grant, Doha FIlm Institute, MEDIA / Creative Europe, AFAC, Al Jazeera, Culture Resource (Al-Mawred Al-Thaqafy), IMS, la Scam (Bourse Brouillon d’un rêve), la Procirep-Angoa, Studio Lemon
Distributeur (France) : Sophie Dulac Distribution
Sortie nationale (France) en salles de cinéma : 12 janvier 2022

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique
Quand le candidat parle, ses militants frappent
À Villepinte comme à Paris, des antifascistes se sont mobilisés pour ne pas laisser le premier meeting d’Éric Zemmour se tenir dans l’indifférence. Dans la salle, plus de 10 000 personnes s’étaient réunies pour l’entendre dérouler ses antiennes haineuses, dans une ambiance violente.
par Mathieu Dejean, Mathilde Goanec et Ellen Salvi
Journal — Politique
En marge du meeting de Zemmour, des habitants de Seine-Saint-Denis fustigent « sa politique remplie de haine »
Éric Zemmour a tenu le premier meeting de sa campagne présidentielle dans un département qui représente tout ce qu’il déteste. Cibles quotidiennes des injures du candidat d’extrême droite, des citoyens de Villepinte et des alentours témoignent.
par Hannah Saab (Bondy Blog)
Journal — Gauche(s)
À La Défense, Jean-Luc Mélenchon veut montrer qu’il est le mieux armé à gauche
Lors de son premier meeting parisien, le candidat insoumis à la présidentielle s’est posé comme le pôle de résistance à la droite et à l’extrême droite. Il a aussi montré sa capacité de rassemblement en s’affichant aux côtés de nombreuses personnalités de gauche.
par Pauline Graulle
Journal — Europe
En Andalousie, la colère intacte des « travailleurs du métal »
Après neuf jours d’une grève générale qui a embrasé la baie de Cadix, le retour au calme semble fragile. Nombre d’ouvriers des chantiers navals ou de l’automobile n’en peuvent plus de la flambée des prix comme de la précarité du secteur. Ils se sentent abandonnés par le gouvernement – de gauche – à Madrid.
par Ludovic Lamant

La sélection du Club

Billet de blog
J'aurais dû m'appeler Aïcha VS Corinne, chronique de l'assimilation en milieu hostile
« J’aurai dû m’appeler Aïcha » est le titre de la conférence gesticulée de Nadège De Vaulx. Elle y porte un regard sur les questions d’identité, de racisme à travers son expérience de vie ! Je propose d'en présenter les grands traits, et à l’appui d’éléments de contexte de pointer les réalités et les travers du fameux « modèle républicain d’intégration ».
par mustapha boudjemai
Billet de blog
Ah, « Le passé » !
Dans « Le passé », Julien Gosselin circule pour la première fois dans l’œuvre d’un écrivain d’un autre temps, le russe Léonid Andréïev. Il s’y sent bien, les comédiens fidèles de sa compagnie aussi, le théâtre tire grand profit des 4h30 de ce voyage dans ses malles aérées d’aujourd’hui.Aaaaah!
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Get Back !!!
Huit heures de documentaire sur les Beatles enregistrant « Let it Be », leur douzième et dernier album avant séparation, peuvent sembler excessives, même montées par Peter Jackson, mais il est absolument passionnant de voir le travail à l'œuvre, un « work in progress » exceptionnel où la personnalité de chacun des quatre musiciens apparaît au fil des jours...
par Jean-Jacques Birgé
Billet de blog
« Une autre vie est possible », d’Olga Duhamel-Noyer. Poings levés & idéaux perdus
« La grandeur des idées versus les démons du quotidien, la panique, l'impuissance d’une femme devant un bras masculin, ivre de lui-même, qui prend son élan »
par Frederic L'Helgoualch