Tempête sous un crâne en Iran

En pleine nuit, le docteur Nariman percute accidentellement avec sa voiture un scooter où se trouvait une famille. Le lendemain, il apprend que le garçon de 8 ans de cette famille est décédé. L'autopsie a beau révéler une intoxication alimentaire mortelle, Nariman se sent responsable.

"Cas de conscience" de Vahid Jalilvand © Damned "Cas de conscience" de Vahid Jalilvand © Damned

Sortie DVD : Cas de conscience de Vahid Jalilvand

Au regard de la fiction, les personnages sont des lâches ou des héros. Pourtant, la réalité est plus complexe et les hommes peuvent être pris par des cas de conscience qui sont de véritables tortures, à l'instar de Jean Valjean dans Les Misérables de Victor Hugo, qui remet son destin bourgeois en cause pour aller sauver un inconnu condamné à sa place, dans le chapitre remarquablement intitulé « Tempête sous un crâne ». Comme dans le roman d'Hugo, deux classes sociales s'opposent et se confrontent ici dans un dilemme moral. Cependant, le point de vue est multiple dans ce thriller social accordant autant d'importance à celui qui a commis l'accident qu'à celui qui le subit. Ajoutons à cela la subtile présence agissante du point de vue des femmes, dans chacun des couples opposés, qui font d'elles les forces agissantes, alors que la société iranienne privilégie le pouvoir des hommes. Le film porte parfaitement son titre car du « cas de conscience » il en est question pour chacun des personnages présentés. Des mauvais choix de départ, économiques pour le médecin (assurance voiture pas à jour) comme pour sa victime (achat à bas prix de poulets périmés), la situation s'envenime et pousse chacun dans une spirale infernale. Il y a ainsi un contexte funèbre qui règne dans ce film au-delà de la mort de l'enfant. C'est l'ensemble de la société iranienne qui semble en deuil face à une situation toujours plus liberticide pour tous. La couleur grise et pâle qui domine la palette plastique du film participe parfaitement à cette mise en scène. Un thriller social qui saisit au mieux la société iranienne contemporaine dans son ensemble dans un soin porté dans son écriture qui s'inscrit dans la veine d'Asghar Farhadi.

 

 

cas-de-conscience-vignette
Cas de conscience
Bedoune Tarikh, Bedoune Emza
de Vahid Jalilvand
Avec : Navid Mohammadzadeh (Moussa), Amir Aghaee (Dr Kaveh Nariman), Hediyeh Tehrani (Sayeh), Zakiyeh Behbahani (Leyla)
Iran – 2017.
Durée : 104 min
Sortie en salles (France) : 21 février 2018
Sortie France du DVD : 16 octobre 2018
Format : 1,85 – Couleur
Langue : persan - Sous-titres : français.
Éditeur : Damned Films
Bonus :
Présentation audio du film par le critique Bamchade Pourvali (12’)

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.