Jérôme Hourdeaux
Journaliste à Mediapart

Billet publié dans

Édition

Complices

Suivi par 90 abonnés

Billet de blog 17 juin 2015

"Pas Sage en Seine" : quatre jours d'hacktivisme au cœur de Paris

Ce jeudi 18 juin s’ouvre la 7e édition de Pas Sage en Seine, la rencontre annuelle parisienne des hacktivistes, défenseurs des libertés numériques, de la vie privée et du logiciel libre, et dont Mediapart est partenaire.

Jérôme Hourdeaux
Journaliste à Mediapart

Ce jeudi 18 juin s’ouvre la 7e édition de Pas Sage en Seine, la rencontre annuelle parisienne des hacktivistes, défenseurs des libertés numériques, de la vie privée et du logiciel libre, et dont Mediapart est partenaire.

Jusqu’au dimanche 21 juin, les locaux de la Numa, dans le 2e arrondissement, accueillent « curieux et curieuses, hackers et hackeuses développeurs et développeuses, passant-e-s et pas sages… » pour échanger lors de conférences consacrées à la nouvelle loi renseignement, à la « dé-googlelisation » d’internet, à la « militarisation du secteur de la sécurité informatique », mais aussi au dadaïsme appliqué à Google ou encore à « l’importance de la barbe dans le milieu informatique ».

Seront notamment présents la députée Isabelle Attard qui proposera de « hacker le parlement », les « inculpés et amis de Tarnac » pour une conférence intitulée « hacker veut dire rendre ingouvernable », l’informaticien Laurent Chemla, qui expliquera « pourquoi nous avons tous des choses à cacher », l'association de défense des libertés numériques La Quadrature du Net ou encore Reporters sans frontières.

Les participants auront également la possibilité de participer à l’une des cryptoparties organisées durant les quatre jours afin de parfaire leurs connaissances en sécurité informatique et en protection de leur vie pivée.

Pas Sage en Seine est ouvert à tous et gratuit.

Le site de Pas Sage en Seine.

Le programme.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Gauche(s)
En Seine-Maritime, Alma Dufour veut concilier « fin du monde et fin du mois »
C’est l’un des slogans des « gilets jaunes » comme du mouvement climat. La militante écologiste, qui assume cette double filiation, se lance sous les couleurs de l’union de la gauche sur ce territoire perfusé à l’industrie lourde, qui ne lui est pas acquis.
par Mathilde Goanec
Journal — Santé
Comment le CHU de Bordeaux a broyé ses urgentistes
Les urgences de l’hôpital Pellegrin régulent l’accès des patients en soirée et la nuit. Cela ne règle rien aux dysfonctionnements de l’établissement, mettent en garde les urgentistes bordelais. Épuisés par leur métier, ils sont nombreux à renoncer à leur vocation.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal — Europe
En Italie, Aboubakar Soumahoro porte la voix des ouvriers agricoles et autres « invisibles »
L’activiste d’origine ivoirienne, débarqué en Italie à l’âge de 19 ans, défend les ouvriers agricoles migrants et dénonce le racisme prégnant dans la classe politique transalpine. De là à basculer dans la politique traditionnelle, en vue des prochaines élections ? Rencontre à Rome. 
par Ludovic Lamant
Journal — Moyen-Orient
Le pouvoir iranien en voie de talibanisation
La hausse exponentielle des prix pousse à la révolte les villes du sud et de l’ouest de l’Iran. Une contestation que les forces sécuritaires ne parviennent pas à arrêter, tandis que le régime s’emploie à mettre en place une politique de ségrégation à l’égard des femmes.
par Jean-Pierre Perrin

La sélection du Club

Billet de blog
Ce qu'on veut, c'est des moyens
Les salarié·es du médicosocial se mobilisent à nouveau les 31 mai et 1er juin. Iels réclament toujours des moyens supplémentaires pour redonner aux métiers du secteur une attractivité perdue depuis longtemps. Les syndicats employeurs, soutenus par le gouvernement, avancent leurs pions dans les négociations d'une nouvelle convention collective avec comme levier le Ségur de la santé.
par babalonis
Billet de blog
Le service public d’éducation, enjeu des législatives
Il ne faudrait pas que l’avenir du service public d’éducation soit absent du débat politique à l’occasion des législatives de juin. Selon que les enjeux seront clairement posés ou non, en fonction aussi des expériences conduites dans divers pays, les cinq prochaines années se traduiront par moins ou mieux de service public d’éducation.
par Jean-Pierre Veran
Billet de blog
par Bésot
Billet de blog
Destruction du soin psychique (2) : fugue
Comment déliter efficacement un service public de soins ? Rien de plus simple : grâce à l'utilisation intensive de techniques managériales, grâce à l'imposition d'un langage disruptif et de procédures conformes, vous pourrez rapidement sacrifier, dépecer, puis privatiser les parties rentables pour le plus grand bonheur de vos amis à but lucratif. En avant toute pour le profit !
par Dr BB