LIBRE, de Michel toesca

A l'occasion de la sortie du film "Libre" le 26 septembre, Mediapart vous propose de revenir sur une décennie d'engagement pour la solidarité envers les migrants.

Depuis sa création en 2008, Mediapart couvre les sujets d'immigration, de solidarité et d'accueil. Par les plumes de Carine Fouteau, Louise Fessard ou encore Mathilde Mathieu, des lois sont décryptées et des parcours de vie racontés. 

De la vallée de la Roya à Calais, en passant par La Chapelle, de la Grèce à l'Italie, à travers la Méditerranée, partout en Europe, deux visions s'opposent : l'une égoïste, l'autre solidaire. Mediapart prend fait et cause pour la seconde et c'est pour cette raison que le journal est partenaire du film Libre, de Michel Toesca, manifeste pour la solidarité.

Libre © jour2fete

L’humanité n’est pas assignée à résidence, elle a le droit de se déplacer, elle y est même parfois forcée, à cause de conflits, de pauvreté ou encore de crise climatique. Ces déplacements, qu’il soit de notre fait ou non, nous devons les accepter et ne pouvons les repousser, c’est pourquoi nous devons aider. Si nous nous coupons de cette humanité du lointain, nous ne pouvons que nous couper de notre prochain : nous devons êtres au rendez-vous du lointain afin d’être solidaire de notre prochain.

L’Europe est née de la seconde guerre mondiale, avec la volonté de permettre à toutes les populations du continent de cohabiter. Pour cela, l’un des principes de base fut la liberté de circulation : pour pouvoir vivre ensemble, il faut accepter de s’entrecroiser, de partager un territoire. C’était également une obligation de l’instant, le conflit ayant déplacé des milliers de population d’un territoire à l’autre. De cette obligation est née la belle idée de permettre à toutes et tous d’aller et venir à leur gré et sans contrainte. Or, aujourd’hui, aux yeux de nombreux dirigeants, cette liberté de circulation se cantonne aux frontières de l’Europe, comme si une partie de la population vivant à l’extérieur n’avait pas l’autorisation d’y mettre les pieds.

Cédric Herrou, invité de MediapartLive © Mediapart

Retrouvez également nos différents articles et dossiers sur ces sujets :

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.