Billet de blog 29 août 2014

Pour un meilleur contrôle citoyen des gens qui nous gouvernent grâce à SCRUM-AGILE, et éviter la démagogie

A DUDUCHE
Nous n'oublions pas. Nous ne pardonnons pas.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Je ne comprends pas pourquoi on ne procède pas avec nos élus comme on le fait avec les entreprises vis à vis de leurs fournisseurs: une entreprise fournisseuse se doit de respecter ses engagements. Si elle ne le fait pas, elle paye des pénalités (cela pourrait se traduire par le changement de certains ministres au pouvoir, respectant plus le programme électoral qu'on a élu à la majorité), et si cela ne permet toujours pas le respect de ses engagements, on annule le contrat avec le fournisseur et on en choisit un autre (on provoque de nouvelles élections présidentielles, et on change radicalement de personnel gouvernemental).

Sans attendre la fin du quinquennat!

Aucune entreprise ne peut attendre 5 ans de retard de livraison de la part d'un fournisseur, sinon, cela entraine sa faillite!

Quand on commande un produit X, ce n'est pas pour recevoir un produit Y! Sinon il y a arnaque et escroquerie sur la marchandise (bien ou service délivré) et on peut poursuivre l'entreprise qui vous a livré ce produit en justice!

Soyons donc plus libéraux, en obligeant nos élus à respecter leur contrat qui leur a permis de se faire élire (engagements du programme électoral sur lequel le président se fait élire)!

En plus, on a affaire à un président et à un premier ministre qui prônent le libéralisme; alors qu'ils appliquent ce libéralisme contractuel déjà à eux-mêmes, et la France tournera beaucoup mieux!

Il faudrait vraiment modifier la Constitution à ce sujet. Il y aurait ainsi moins de programmes électoraux mensongers, et un meilleur respect de la démocratie.

Les politiciens sont censés être des prestataires de services publics, au service de la République et des citoyens, et non pas de leurs intérêts personnels ou celui de certains lobbies qui les maintiennent au pouvoir s'ils trahissent leurs électeurs en ne respectant pas le programme électoral pour lequel on les a élus, trahissant ainsi la démocratie, et la niant même.

Typiquement, quand Hollande tourne le dos à son programme électoral pour lequel on l'a élu, pour son pacte de responsabilité, il ne devrait avoir le droit de faire ce changement de ligne politique et modification de son contrat avec la nation qu'avec l'accord des parties avec lesquelles il a contracté: donc organiser un référendum national, qui l'obligerait à donner sa démission en cas de désavouement dans les urnes, et provoquer alors une nouvelle élection présidentielle.

Pour plus d'efficacité dans leur action politique, la politique de nos dirigeants devrait suivre les méthodes SCRUM-AGILE, qui ont fait leurs preuves.

Le suivi de ce programme politique et son avancée devrait être consultable par tous les citoyens, sur un site internet par exemple, avec pour chaque engagement du programme politique pour lequel on a élu le président de la République, son pourcentage et avancée de réalisation.

sprintgoal

Le graphique du Sprint Goal burndown correspond dans son axe vertical aux différents éléments du programme électoral à réaliser durant le quiquennat (l'axe horizontal représente la mandature). Plus on avance dans le temps, moins d'éléments restent à réaliser, ou à finir de réaliser, si on a bien fait son travail. Si la ligne bleue se trouve en-dessous de la ligne de prévision de réalisation des engagements du programme électoral (diagonale sur le graphique), c'est très bien: on avance plus vite que prévu!

Les items non prévisionnés (unplanned items) sont les éléments nouveaux à traiter, non pris en compte au départ (exemple: crise en Ukraine, nouvelle crise des subprimes, etc). On peut les intégrer comme éléments supplémentaires à traiter, et on modifie alors le graphique du Sprint Goal burndown en conséquence.

Les withdraws sont les engagements du programme électoral qu'on décide d'écarter et de ne pas réaliser, suite au contexte qui a évolué (mais ces éléments ne peuvent être écartés qu'en accord préalable avec le client -le "product owner"-, et le client est ici le peuple français, donc accord par référendum).

Récursivement, chaque engagement électoral est vu lui-même comme un Sprint-Goal, composé de différents ilots de tâches à réaliser, chaque ilot découpé en différentes tâches à effectuer (à faire/en cours/réalisé).

Chaque référendum pourrait être réalisé électroniquement, par clé usb sécurisée par carte à puce très fortement cryptée, que l'on connecte à un ordinateur, afin de se connecter au site internet de vote électronique (fortement crypté lui aussi) et pouvoir ainsi voter de manière sécurisée, et en y accédant également par mot de passe.

Mot de passe qui vous protègera dans le cas où votre clé usb serait volée ou perdue, afin qu'on ne puisse voter à votre place. En cas de perte ou de vol de votre clé usb de vote électronique, vous pourrez aller faire une déposition à la gendarmerie, qui vous en fournira une autre et annulera votre code identifiant de clé usb précédent, rendant la clé usb de vote électronique qui a été volée ou perdue inutilisable par autrui.

Cela allégerait considérablement les coûts et temps d'organisation d'un référendum, et permettrait une meilleure réactivité d'échanges entre le gouvernement et les citoyens.

Les citoyens seraient alertés d'un nouveau référendum par un mail dans leur messagerie électronique personnelle, ou par sms sur leur téléphone, mais également par le biais des médias.

tableau2niveaux
ic591757
methode-scrum

Au lieu d'une mêlée quotidienne, pour le gouvernement, cela peut rester la mêlée hebdomadaire. Et le sprint, être étalé sur plusieurs mois.

Ainsi, on pourrait mieux apprécier et mesurer la productivité et l'efficacité de nos ministres, de l'action gouvernementale, et du président de la République.

Cette mise en oeuvre des méthodes Srum-agile pourrait être généralisée pour tous les postes d'élus de la République, et consultable par tous les citoyens sur un site internet, en temps réel, 24h/24, 7jours sur 7. Les citoyens pourraient y laisser leurs commentaires, afin d'aider nos élus dans la mise en oeuvre de leurs actions politiques, en leur proposant nos idées citoyennes.

J'ai la conviction qu'ainsi la démocratie serait plus efficace, et ne s'en porterait que mieux.

Cela permettrait une meilleure ventilation de notre classe politique, plus de diversité d'élus et de talents pouvant s'exprimer, avec des politiciens plus responsables, entrainant une gestion du pays plus efficace.

Et chaque année, on ferait le bilan de l'action politique de nos élus. En-dessous d'un certain seuil de pourcentage de réalisation effective des tâches, ils devraient céder leur place à d'autres politiciens, ou au moins faire l'objet d'un vote des électeurs les reconduisant ou non à leurs fonctions.

Exactement comme pour des entreprises face à leur conseil d'administration. Sauf que là, le conseil d'administration, ce serait les électeurs: le peuple français. Vu sous l'angle de la méthodologie SCRUM-AGILE, le client est le peuple (le véritable "Product Owner"), la nation qui élit ses dirigeants, le Product Owner qui représente les intérêts du peuple à l'exécutif est le président de la République (mais dont la place de président sera reconduite ou non chaque année selon les résultats obtenus, ou par référendum si les résultats ne sont pas à la hauteur suite à certains événements survenus en cours de route), le scrum master est le premier ministre, et l'équipe sont les ministres.

Cette hiérarchie est récursive, au niveau de chaque ministre par rapport à ses secrétaires d'Etat, et ainsi de suite...

Chaque ministère, et sous-ministère pourrait faire l'objet d'un tel type de site internet, accessible par tous les citoyens en permanence, pour observer l'avancée de leurs travaux, et y déposer des conseils.

Une entreprise bien gérée, plus réactive, et proposant des stratégies de développement pertinentes, c'est plus d'emploi pour tout le monde. Surtout si les actionnaires sont les citoyens électeurs, dans notre cas (autogestion de l'entreprise républicaine par les citoyens)!

SCRUM-AGILE est un ensemble de méthodes permettant également de lutter contre les populismes. Pas de promesses électorales non réalisables et prenant les citoyens pour des couillons, ainsi, mais juste des élus jugés sur leurs actes, au service la République, et non pas des lobbies et de leurs intérêts personnels différant de ceux de la nation.

https://trello.com/tour

Il est temps que notre démocratie se modernise et intègre la révolution numérique web 2.0 (participative) et web 3.0 (analyse automatisée de la sémantique des messages des citoyens faisant des propositions et apportant des conseils à nos élus, et remontés à nos élus sous forme synthétique et correctement dispatchés, et pouvant être lus par tous les citoyens, si le citoyen qui a déposé son conseil l'a déposé en lecture publique, en libre accès pour tous).

Pour le vote électronique, des bornes disposées dans les mairies suffiraient, si vous n'avez pas d'ordinateur relié à internet chez vous.

Le vote électronique sécurisé par cleb usb ayant votre identifiant crypté sur une carte à puce est une application qui fonctionne déjà très bien, bien plus sécurisée que le cryptage et simple mot de passe de votre déclaration fiscale. Elle a été conçue par DOCAPOST en partenariat avec EADS. DOCAPOST est une filiale du groupe LA POSTE, spécialisée sur les coffres-forts numériques, accès sécurisés, dématérialisation des données, pour des applications pour l'Etat français, le secteur publique, grandes entreprises, et banques.

Cette application par cleb usb sert actuellement pour les votes électroniques de délégués syndicaux (ne me demandez pas pour quels syndicats, je l'ignore), et je crois certaines collectivités territoriales (mais là encore je ne sais pas lesquelles exactement), ainsi que pour de grandes entreprises.

Cela sert également pour des identifications sécurisées pour tout type de site internet nécessitant un accès très sécurisé, mais aussi pour accéder à des locaux sécurisés, ou mettre en marche des machines à accès sécurisé.

C'est actuellement l'un des systèmes de vote électronique des plus sécurisés existant au monde, si ce n'est le plus sécurisé au monde, et c'est une technologie 100% française, cocorico! ;)

http://www.produits.docapost-bpo.com/je-vote-en-ligne/accueil

http://www.docapost-dps.com/solution_vote.php

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Exécutif
Une seule surprise, Pap Ndiaye à l'Éducation
Après vingt-six jours d’attente, Emmanuel Macron a nommé les vingt-sept membres du premier gouvernement d’Élisabeth Borne. Un casting gouvernemental marqué par sa continuité et toujours ancré à droite. La nomination de l’historien Pap Ndiaye à l’Éducation nationale y fait presque figure d’anomalie.
par Ilyes Ramdani
Journal — Gauche(s)
Union de la gauche : un programme pour mettre fin au présidentialisme
Jean-Luc Mélenchon et ses alliés de gauche et écologistes ont présenté le 19 mai leur programme partagé pour les élections législatives, 650 mesures qui jettent les bases d’un hypothétique gouvernement, avec l’ambition de « revivifier le rôle du Parlement ». 
par Mathieu Dejean
Journal
Écologie politique : ce qui a changé en 2022
Les élections nationales ont mis à l’épreuve la stratégie d’autonomie des écologistes vis-à-vis de la « vieille gauche ». Quel dispositif pour la bifurcation écologique, comment convaincre l'électorat : un débat entre David Cormand, Maxime Combes et Claire Lejeune.  
par Mathieu Dejean et Fabien Escalona
Journal — France
À Romainville, un site industriel laissé à la spéculation par la Caisse des dépôts
Biocitech, site historique de l’industrie pharmaceutique, a été revendu avec une plus-value pharaonique dans des conditions étranges par un promoteur et la Caisse des dépôts. Et sans aucune concertation avec des élus locaux, qui avaient pourtant des projets de réindustrialisation. 
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
L'effondrement de l'écologie de marché
Pourquoi ce hiatus entre la prise de conscience (trop lente mais réelle tout de même) de la nécessité d’une transformation écologique du modèle productif et consumériste et la perte de vitesse de l’écologie politique façon EELV ?
par jmharribey
Billet de blog
Marche contre Monsanto-Bayer : face au système agrochimique, cultivons un autre monde !
« Un autre monde est possible, et il est déjà en germe. » Afin de continuer le combat contre les multinationales de l’agrochimie « qui empoisonnent nos terres et nos corps », un ensemble d'activistes et d'associations appellent à une dixième marche contre Monsanto le samedi 21 mai 2022, « déterminé·es à promouvoir un autre modèle agricole et alimentaire, écologique, respectueux du vivant et juste socialement pour les paysan·nes et l'ensemble de la population ». 
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Rapport Meadows 9 : la crise annoncée des matières premières
La fabrication de nos objets « high tech » nécessite de plus en plus de ressources minières rares, qu'il faudra extraire avec de moins en moins d'énergie disponible, comme nous l'a rappelé le précédent entretien avec Matthieu Auzanneau. Aujourd'hui, c'est Philippe Bihouix, un expert des questions minières, qui répond aux questions d'Audrey Boehly.
par Pierre Sassier
Billet de blog
Reculer les limites écologiques de la croissance… ou celles du déni ?
« À partir d’un exemple, vous montrerez que l’innovation peut aider à reculer les limites écologiques de la croissance ». L' Atécopol et Enseignant·es pour la planète analysent ce sujet du bac SES, qui montre l’inadéquation de l’enseignement des crises environnementales, et les biais de programmes empêchant de penser la sobriété et la sortie d’un modèle croissantiste et productiviste.
par Atelier d'Ecologie Politique de Toulouse