El Sistema au Châtelet

Un raz-de-marée de sons et de jeunesse s'abat sur le Théâtre du Châtelet : La Banda Musical Juvenil Simon Bolivar arrive pour un concert exceptionnel, le 7 juillet prochain, organisé par le fabricant d'instrument Buffet Crampon.

Leonard Bernstein - Obertura Candide © Sergio Rosales

Un raz-de-marée de sons et de jeunesse s'abat sur le Théâtre du ChâteletLa Banda Musical Juvenil Simon Bolivar arrive pour un concert exceptionnel, le 7 juillet prochain, organisé par le fabricant d'instrument Buffet Crampon.

Plus importante formation de ce type (un ensemble orchestral composé principalement d'instruments à vent), créée en 2005 par Jésus Ignacio Perazzo et Valdemar Rodriguez, La Banda Musical Juvenil Simon Bolivar est une émanation de El Sistema, qui ressemble aujourd'hui  non seulement à un miracle éducatif et économique latino-américain, mais est aussi une formidable pipinière de talents — avec le flamboyant jeune chef Gustavo Dudamel en figure de proue.

Mis en place en 1975 à l’initiative d’un économiste mélomanen (José Antonio Abreu) puis financé intégralement par le gouvernement vénézuélien, le dispositif El Sistema atteindrait aujourd’hui 200.000 à 300.000 jeunes réunis au sein de phalanges orchestrales. Se substituant souvent au système scolaire, pour sortir les enfants de situations très difficiles, voire de la misère ou de la drogue, les temps de répétition sont donc très importants, et le niveau atteint est très impressionnant...

El sistema a fait des émules : en France, même, des institutions musicales parmi les plus prestigieuses (comme la Cité de la Musique) se sont inspiré de ce principe d'action social par la culture pour le transposer à d'autres sociétés — avec des moyens et des résultats plus modestes : en France, ces dispositifs ne pourraient tout simplement pas prétendre à se substituer à l'éducation nationale.

L'expérience vénézuélienne n'en a pas moins fait ses preuves : José Antonio Abreu a même reçu le Prix Nobel alernatif en 2002. Et, musicalement, c'est toujours une fête : courez-y ! 

> Théâtre du Châtelet, le 7 juillet 2013 à 20h

14.50€

P.S. : Je profite de ce petit article estival pour remercier tous ceux qui ont répondu à l'appel de soutien à la revue Mouvement : grâce aux 11.555€ collectés sur Kisskissbankbank, l'impression numéro d'été est assurée. La revue n'est pas sauvée pour autant, et la bataille continue — un plan de financement doit être trouvée en accord avec la tutelle pour épurer les comptes et pérenniser sa parution, d'une manière ou d'une autre.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.