mot de passe oublié
11 euros par mois

Construisez avec nous l'indépendance de Mediapart

Souscrivez à notre offre d'abonnement à 11€/mois et découvrez notre application mobile disponible sur Android et iOS.

Je m'abonne
Le Club de Mediapart mar. 24 mai 2016 24/5/2016 Édition du matin

Amis toulousains : courez à l'Orangerie de Rochemontès le 13 janvier

 © Festival de Wissembourg © Festival de Wissembourg
L'expression "l'un des plus doués de sa génération" est l'une des plus galvaudées si l'on considère l'exercice de la biographie d'artiste. C'est pourtant cette expression qui vient immédiatement à l'esprit lorsque l'on parle du violoncelliste Marc Coppey. Doté d'un jeu à la fois lyrique et compact, nerveux habité, et sensible,  — et, cela va sans dire, d'une virtuosité sans faille —, Marc Coppey frappe surtout par ses lectures dont l'intelligence le dispute à la clarté et à la puissance évocatrice.

Chambriste apprécié, soliste hors pair, il est invité ce 13 janvier pour un récital Bach/Kodaly/Cassado à l'Orangerie de Rochemontès.

Partageant l'affiche avec l'emblématique Première Suite de Bach, on pourra entendre la Sonate Op. 8 de Kodaly. C'est, dans cette Sonate,  un violoncelle au mille visages et à la virtuosité stupéfiante. À la fin de ses études musicales, Kodaly (1882-1967) part sur les routes de Hongrie et récolte, en compagnie de son ami Béla Bartók, des centaines de mélodies et chants populaires, gigantesque travail d’une rigueur scientifique, qui donnera naissance l’ethnomusicologie. Lorsque la guerre éclate, l’heure est au classement à l’étude et à la composition. On sera toutefois bien en peine de trouver la moindre citation dans sa Sonate op. 8 : Kodaly s’est si bien approprié le matériau qu’il s’y meut avec la même aisance que tous les rhapsodes qui l’ont précédé. Elève de Pablo Casals qui le considérait comme son fils, les deux hommes seront irrémmédiablement brouillés lorsque Cassado fut séduit par le frankisme et le nazisme. Ce n'est que bien plus tard que Casals lui pardonnera ses engagements. Sa Suite pour violoncelle seule est, comme l'oeuvre de Kodaly, très inspiré par les musiques populaires, catalanes, cette fois.

 

RÉSERVATIONS

Concert : 23 €, gratuit pour enfant de –10 ans
Maison Midi-Pyrénées, 1 rue Rémusat – Toulouse – tél.: 05 34 44 18 18 www.concertclassic.com réservation en ligne, paiement sécurisé

Renseignements: Orangerie de Rochemontès–31840 Seilh–05 61 59 47 47- www.rochemontes.com 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Les commentaires sont réservés aux abonnés.

Construisez l'indépendance de Mediapart

onze euros par mois

Souscrivez à notre offre d'abonnement à 11€/mois et découvrez notre nouvelle application mobile.
Je m'abonne

L'auteur

L'édition

suivi par 19 abonnés

Contretemps

À propos de l'édition

Musique(s), Théâtre et Danse

Redonnons au spectacle vivant sa part de rêve en même temps que son rôle politique et social ! Ouvrons-nous à la création et l'interdisciplinarité !

Au

fil de critiques, billets d'humeur, reportages et points de vue, le quotidien du spectacle vivant est passé au crible, pour tenter d'y démêler ses grandes lignes de tension, et la pertinence de chaque œuvre et de chaque spectacle dans notre monde artistique qui subit aujourd'hui des mutations diverses, aussi bien dans ses esthétiques que dans ses modes de production et ses politiques de financement.

Dans le club