Jérémie Szpirglas
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

Contretemps

Suivi par 26 abonnés

Billet de blog 27 mars 2012

"La musique contemporaine est une promesse de liberté"

Jérémie Szpirglas
Ecrivain et journaliste
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

© jesebbach

Aujourd'hui, suite et fin de notre feuilleton autour du Grand Prix Lycéen des compositeurs (pour en savoir plus sur le concours, lire cet article), avec la remise du Prix 2012 à Philippe Hersant (que nous avions déjà suivi lors d'une de ses visites dans une classe de lycée de Nevers).

Comme chaque année, la remise du prix est l'occasion d'une rencontre débat entre quelque 1400 élèves de lycée, venus de partout en France, les compositeurs en lice qui ont pu se libérer (cette année :  Edith Canat de Chizy, Bernard Cavanna, Hugues Dufourt, Philippe Hersant ; les trois autres, Philippe Manoury, Bruno Mantovani et Franck Bedrossian, pour diverses raisons, n'ont pu être présents), le lauréat de l'année précédente (Thierry Machuel), débat animé par l'animatrice de radio Dominique Boutel, en compagnie du violoniste Diego Tosi et le journaliste Jacques Bonnaure.

L'atmosphère est bon enfant, les questions nombreuses et le débat animé. Les sujets abordés, comme lors des rencontres que nous vous avons fait vivre ici, sont très variées : elles vont de la formation de compositeur à l'esthétique, de la place et du rôle du compositeur dans la société à la réalisation concrète d'une oeuvre, de l'économie de la musique contemporaine à sa sociologie...

© jesebbach

Une seule anicroche : un lycéen déplore le goût des compositeurs pour les longues phrases et les concepts complexes, les accusant en termes à peine voilés d'une arrogance, et d'un regard un brin supérieur. Ce à quoi, l'un des compositeurs, Hugues Dufourt (auquel, au passage, cette remarque semblait plus qu'aux autres s'adresser) répond en substance : s'il en était ainsi, nous ne serions pas là à échanger avec vous...

© jesebbach

À l'issue du débat, les résultats du vote sont révélés : c'est Philippe Hersant qui reçoit le prix — lequel comprend 4500€ et une commande de l'association Musique Nouvelle en Liberté qui sera créé lors de la remise du prix 2013 — des mains de Michèle Worms (directrice de la Lettre du Musicien), Christophe Girard (adjoint au maire de Paris chargé de la culture), Benoît Duteurtre (directeur de Musique Nouvelle en Liberté).

© jesebbach

Cette belle journée se termine par la création du lauréat 2011 : Humanitude de Thierry Machuel, par l'ensemble les Territoires du Souffle...

© jesebbach

Retrouvez les précédents articles sur le sujet :

Edith Canat de Chizy à Nancy

Bernard Cavanna à Yvetot

Philippe Hersant à Nevers

Jean-Baptiste Robin à Bourges (en 2011)

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
Des femmes et des enfants survivent dans la rue à Bagnolet
Une vingtaine de femmes exilées, et autant d’enfants, dont des nourrissons, occupent un coin de rue à Bagnolet depuis le 4 août pour revendiquer leur droit à un hébergement. Une pétition vient d’être lancée par différentes associations pour soutenir leur action et interpeller les autorités sur leur cas.
par Nejma Brahim
Journal — Logement
Face au risque d’expulsion à Montreuil : « Je veux juste un coin pour vivre »
Ce mardi, une audience avait lieu au tribunal de proximité de Montreuil pour décider du délai laissé aux cent vingt personnes exilées – femmes, dont certaines enceintes, hommes et enfants – ayant trouvé refuge dans des bureaux vides depuis juin. La juge rendra sa décision vendredi 12 août. Une expulsion sans délai pourrait être décidée.
par Sophie Boutboul
Journal — Énergies
La sécheresse aggrave la crise énergétique en Europe
Déjà fortement ébranlé par les menaces de pénurie de gaz, le système électrique européen voit les productions s’effondrer, en raison de la sécheresse installée depuis le début de l’année. Jamais les prix de l’électricité n’ont été aussi élevés sur le continent.
par Martine Orange
Journal — France
Inflation : le gouvernement se félicite, les Français trinquent
L’OCDE a confirmé la baisse des revenus réels en France au premier trimestre 2022 de 1,9 %, une baisse plus forte qu’en Allemagne, en Italie ou aux États-Unis. Et les choix politiques ne sont pas pour rien dans ce désastre.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
Faire face à l’effondrement du service public de santé
Après avoir montré l’étendue et les causes des dégâts du service public de santé français, ce deuxième volet traite des solutions en trompe-l’œil prises jusque-là. Et avance des propositions inédites, articulées autour de la création d’un service public de santé territorial, pour tenter d’y remédier.
par Julien Vernaudon
Billet de blog
Variole du singe : chronique d'une (nouvelle) gestion calamiteuse de la vaccination
[REDIFFUSION] Créneaux de vaccination saturés, communication inexistante sur l'épidémie et sur la vaccination, aucune transparence sur le nombre de doses disponible : la gestion actuelle de la variole du singe est catastrophique et dangereuse.
par Jean-Baptiste Lachenal
Billet de blog
Ce que nous rappelle la variole du singe
[REDIFFUSION] A peine la covid maitrisée que surgit une nouvelle alerte sanitaire, qui semble cette fois plus particulièrement concerner les gays. Qu’en penser ? Comment nous, homos, devons-nous réagir ? Qu’est-ce que ce énième avertissement peut-il apporter à la prévention en santé sexuelle ?
par Hervé Latapie
Billet de blog
Variole du singe : ce que coûte l'inaction des pouvoirs publics
« L'objectif, c'est de vacciner toutes les personnes qui souhaitent l'être, mais n'oublions pas que nous ne sommes pas dans l'urgence pour la vaccination ». Voilà ce qu'a déclaré la ministre déléguée en charge des professions de santé, au sujet de l'épidémie de la variole du singe. Pourtant pour les gays/bis et les TDS il y a urgence ! Quel est donc ce « nous » qui n'est pas dans l'urgence ?
par Miguel Shema