Jérémie Szpirglas
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

Contretemps

Suivi par 26 abonnés

Billet de blog 28 août 2012

Gloire, Passions et Éléments

Jérémie Szpirglas
Ecrivain et journaliste
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

© jesebbach


Depuis une trentaine d’année, le Festival de la Chaise-Dieu s’est fait une spécialité du baroque sacré français et n’aime rien tant que de faire redécouvrir un chef-d’œuvre oublié du répertoire : c’est le cas aujourd’hui avec la Messe et le Te Deum de Jean Gilles, restaurés avec soin par le chef Jean-Marc Andrieu, à la tête de son ensemble baroque Les Passions et du chœur Les Éléments.

Jean Gilles (1668-1705) reste pour beaucoup un inconnu. Au mieux, certains passionnés auront entendu, et aimé, son magnifique Requiem. Les explications de cet anonymat sont nombreuses — il est mort relativement jeune, sa carrière a été assez erratique, de Tarascon à Toulouse en passant par Agde et Aix, et, contrairement à son condisciple Campra, il n’a jamais mis les pieds à Paris — mais totalement injustes. Dans le sud ouest, en revanche, et surtout à Toulouse, où, en 1697, il a succédé à Campra comme maitre de musique de la Cathédrale Saint-Etienne (et où il est resté jusqu’à sa mort prématurée), c’est presque une icône. Installé à Montauban avec son Ensemble Les Passions, Jean-Marc Andrieu s’est donné pour mission de lui redonner sa place dans le panthéon musical français. Après deux volumes discographiques consacrés au Requiem et aux Lamentations (chez Ligia Digital), il continue sur sa lancée, écumant les Bibliothèques et les collections. C’est à la Bibliothèque Nationale qu’il a retrouvé une Messe en ré, qui n’a sans doute jamais été joué depuis sa création (a-t-elle même été joué du vivant du compositeur ? On dispose si peu d’éléments biographiques qu’on ne peut en être certain). Le manuscrit retrouvé ayant été copié à Aix, vingt-et-un ans après la mort du compositeur (, on peut toutefois supposer que cette Messe a été composée lorsque le Jean Gilles assurait là-bas l’intérim de son professeur, Guillaume Poitevin. L’œuvre serait antérieure à 1695, et donc une œuvre de jeunesse. Le jeune homme y fait toutefois preuve d’une maturité confondante et, comparé à d’autres musiciens français de la même époque, d’une grande sensualité qui n’est pas sans rappeler l’Italie.

C’est cette sensualité que choisit de nous faire entendre Jean-Marc Andrieu, qui insuffle à la partition un élan large et magnifique. Optant pour des tempi modérés, mais sans s’appesantir toutefois, il privilégie l’amplitude du geste, pour profiter au mieux de la vaste acoustique de l’Abbatiale Saint Robert et libèrer les lignes musicales qui s’épanouissent avec majesté. Et si Les Passions se révèlent parfois un brin systématiques dans leurs articulations et diminutions, le raffinement mélodique de Jean Gilles n’en est pas moins mis en valeur par la très belle projection du chœur et des solistes, particulièrement dans les fabuleux ensembles vocaux qui rayonnent et bondissent avec allégresse. 

C’est surtout par le jeu de juxtaposition de cette Messe avec le Te Deum que l’on constate le chemin parcouru entre l’une et l’autre. Composé en 1698, ce Te Deum témoigne d’une écriture qui a largement gagné en richesse et complexité. En pleine possession de ses moyens, Jean Gilles se lance dans des exercices inouïs, parfois périlleux techniquement, véritables prouesses musicales. Ainsi du trio de basses du Tu devicto mortis aculeo, dont le continuo est à peine coloré par quelques interventions très réservées des violons, du chœur jubilatoire du Ætern Fac ou encore des très nombreux contrepoints qui émaillent la partition.

S’éloignant de la nonchalance de la Messe, ce Te Deum destiné à fêter les accords de Ryswick de 1697 n’a toutefois pas le triomphe clinquant, ni même véritablement brillant. C’est une célébration joyeuse, mais en rien martiale : le triomphe de la paix.

 > Abbatiale Saint-Robert, 26 août 2012

 > Ce programme a été enregistré et est sorti sous le label Ligia…

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Affaire Abad : une élue centriste dépose plainte pour tentative de viol
Selon nos informations, Laëtitia*, l’élue centriste qui avait accusé, dans Mediapart, le ministre des solidarités d’avoir tenté de la violer en 2010, a porté plainte lundi 27 juin. Damien Abad conteste « avec la plus grande fermeté » les accusations et annonce une plainte en dénonciation calomnieuse.
par Marine Turchi
Journal — France
Opération intox : une société française au service des dictateurs et du CAC 40
Une enquête de Mediapart raconte l’une des plus grandes entreprises de manipulation de l’information intervenue en France ces dernières années. Plusieurs sites participatifs, dont Le Club de Mediapart, en ont été victimes. Au cœur de l’histoire : une société privée, Avisa Partners, qui travaille pour le compte d’États étrangers, de multinationales mais aussi d’institutions publiques.
par Fabrice Arfi, Antton Rouget, Tomas Madlenak et Lukas Diko (ICJK)
Journal
Le procès des attentats du 13-Novembre
Le procès des attentats du 13-Novembre a débuté mercredi 8 septembre à Paris. Durant neuf mois, vingt accusés vont devoir répondre du rôle qu’ils ont joué dans cette tuerie de masse. Retrouvez ici tous nos articles, reportages, enquêtes et entretiens, et les chroniques de sept victimes des attentats.
par La rédaction de Mediapart
Journal — International
Tragédie aux portes de l’Europe : des politiques migratoires plus mortelles que jamais
Vendredi 24 juin, des migrants subsahariens ont tenté de gagner l’Espagne depuis Nador, au Maroc, où des tentatives de passage se font régulièrement. Mais cette fois, ce qui s’apparente à un mouvement de foule a causé la mort d’au moins 23 personnes aux portes de l’Europe.
par Nejma Brahim et Rachida El Azzouzi

La sélection du Club

Billet de blog
Frontières intérieures, morts en série et illégalités
Chacun des garçons qui s'est noyé après avoir voulu passer la frontière à la nage ou d’une autre manière dangereuse, a fait l’objet de plusieurs refoulements. Leurs camarades en témoignent.
par marie cosnay
Billet de blog
Pays basque : le corps d’un migrant retrouvé dans le fleuve frontière
Le corps d’un jeune migrant d’origine subsaharienne a été retrouvé samedi matin dans la Bidassoa, le fleuve séparant l’Espagne et la France, ont annoncé les autorités espagnoles et les pompiers français des Pyrénées-Atlantiques.
par Roland RICHA
Billet de blog
Melilla : violences aux frontières de l'Europe, de plus en plus inhumaines
C'était il y a deux jours et le comportement inhumain des autorités européennes aux portes de l'Europe reste dans beaucoup de médias passé sous silence. Vendredi 24 juin plus de 2000 personnes ont essayé de franchir les murs de Melilla, enclave espagnole au Maroc, des dizaines de personnes ont perdu la vie, tuées par les autorités ou laissées, agonisantes, mourir aux suites de leurs blessures.
par Clementine Seraut
Billet de blog
Exilés morts en Méditerranée : Frontex complice d’un crime contre l’humanité
Par son adhésion aux accords de Schengen, la Suisse soutient l'agence Frontex qui interdit l'accès des pays de l'UE aux personnes en situation d'exil. Par référendum, les Helvètes doivent se prononcer le 15 mai prochain sur une forte augmentation de la contribution de la Confédération à une agence complice d'un crime contre l'humanité à l'égard des exilé-es.
par Claude Calame