Créer un monde meilleur, avec nos petits bras et notre bonne volonté, demande d'abord une vision lucide sur notre situation alors que le bateau est en voie de sombrer.

 

Le naufrage de notre économie, qui entrainera en 2011, encore plus de plans de rigueur en Europe va aggraver la misère et les inégalités et probablement engendrer des révoltes sociales. Révoltes qui seront maitrisées par un système policier renforcé et une justice aux ordres.

 

La fin de l'énergie quasi gratuite et le déclin de la production pétrolière à partir de maintenant va causer encore plus de récession et de chômage rendant caduques les plans de sauvetage de l'économie. Si toutefois des plans viables avaient pu être élaborés.

 

Cette crise énergétique mondiale aura des conséquences catastrophique pour les pays les plus pauvres, augmentant les révoltes partout dans le monde.

 

A un peu plus long terme la dégradation de l'environnement, le réchauffement climatique, l’appauvrissementdes sols, la raréfaction des matières premières, l'accès à l'eau etc...augmenteront beaucoup les risques de guerre, d'autant plus que l'on est incapable de régler le problème palestinien et nos relations avec l'Iran.

 

Et malheureusement l'on continue à développer l'armement nucléaire en France comme aux USA ( Russie ?) en dépit du traité de non-prolifération,, en Israel, Inde Pakistan probablement en Iran. L'on développe aussi des armes nucléaires dites tactiques, ou encore dites « propres » qui ne seraient plus considérées par les etat-major comme des armes nucléaire ( bien que d'une puissance 2 à 10 fois celle d'Hiroshima) et dont l'emploi pourrait être décidé au niveau des généraux !

 

Que pouvons nous faire ?

Ne jamais accepter l'inacceptable. Ces problèmes énormes nous dépassent et l'on a tendance à les ignorer et à nous résigner. Mais il faut comme nous le conseille Stéphanne Hessel « s'indigner » « résister » et ne pas accepter:

  • les plans de rigueur imposés aux plus faibles

  • les politiques aboutissant à appauvrir les pauvres et enrichir les riches

  • la désignation de boucs émissaire parmi les minorités

  • l'inadaptation de notre politique énergétique à la prochaine explosion du prix du pétrole

  • la dégradation continuelle de l'environnement

  • Le développement de la misère dans les pays les plus pauvres

  • Les politiques belliqueuses au proche orient

  • LA DISSUASION NUCLEAIRE

 

La tache paraît immense et hors de portée, mais nous pouvons:

  • mieux nous informer,

  • alerter et convaincre notre entourage.

  • Faire part de notre désaccord aux partis et aux politiques.

  • Utiliser et développer des réseaux de résistance.

  • Utiliser tous les moyens de communication et en particulier internet pour crier l'horeur que nous inspire le monde qui se prépare pour nous et nos enfants.

     

Je vous conseille vivement la lecture de la lettre de Jean-Marie Muller aux évêques Français

http://www.jean-marie-muller.fr/PAGE-ACCUEIL/ArmenuEveques-NOV-2010.pdf

 

En désespoir de cause l'on pourrait bien sur se retirer dans une contrée éloignée, vivre en autarcie à la mode Amish, et créer une monnaie locale mais cela ne tiendrai pas bien longtemps, les crises sociales à leur stade ultime engendrant anarchie et pillage, puis la guerre inévitable. Il faudrait alors comme le font déjà certaines communautés aux USA stocker des armes!!!! bref cette idée me paraît viable tant que les choses ne vont pas trop mal autour de cette communauté.

 

Comme on dit « le pire n'est jamais certain » Je crois que les hommes sont capables de sursauts de clairvoyance et de courage, il faut tous se mobiliser c'est la seule chose que l'on peut faire. On pourra au moins se dire que l'on a essayé.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.