Billet de blog 9 mars 2015

Ils m'assassinent en toute impunité

Ostraline
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Mon Histoire, est celle d'une citoyenne "lambda" qui essaye de faire

sa petite vie...

Ma naïveté de nouvelle arrivante à St-Martin va me conduire dans une spirale infernale !

Je suis commerçante et je vis sur l'île de Saint-Martin, dans la Caraïbe.

Cette île a 2 visages. Elle est nommée la "friendly island" de part sa particularité. Elle est divisée par une frontière invisible mais bien réelle en 2 territoires : La partie française (Saint-Martin - EU) et la partie hollandaise (Sint-Maarten - Hors EU).

Mais, de part mon histoire, je m'aperçois que la "friendly Island" ne tient en réalité ce surnom que pour "Les arrangements entre amis" ...en gros la Corruption!

Tout commence par un braquage dans mon commerce.

Je suis restée avec un Gun sur la tempe pendant d'interminables minutes, avec un intrus sur moi me criant dessus "Doooonne Moiiii Aaaaargent! C pas asseeeeezzzz!!! Doooonne MOI AAAARGENT!!!" Il est parti avec ma caisse mais aussi toutes mes affaires personnelles (plus de clés de mon domicile, plus de papiers, plus rien)

Je dépose plainte bien entendu pour vol avec violence avec l'adresse de ma résidence principale.

Mais.... SURPRISE!!!!

Je sollicite mon proprio de me faire une attestation de domicile pour pouvoir refaire mes papiers volés.

A mon arrivée à St-Martin, je cherchais un logement. Par une connaissance, j'apprends qu'il y a un appart sympa libre à la loc. J'ai donc pris RDV pour une visite avec une femme ("la proprio"). Cet endroit me plait bien... mais il y a un soucis....

La "proprio" qui est commercante depuis 20 ans sur l'île me dit qu'elle ne veut pas faire de bail et que le loyer sera en especes. J'insiste quand même pour avoir un écrit. Elle me rassure sur la possibilité d'avoir une attestation de domicile si besoin (c'est ce qu'elle faisait avec son ancienne locataire et qu'ici, à St-Martin, ça se passe comme ça me dit-elle). Elle veut aussi une caution en espèces. Là, je refuse. Elle a un chèque. Je n'ai même pas d'état des lieux. J'ai fait confiance.

Je sollicite donc mon proprio de me faire une attestation de domicile pour pouvoir refaire mes papiers volés.

Il REFUSE et me dit que c'est une faveur de sa part et que je n'aurai

absoluement rien qui prouve que je vis ici !!! (???)

Je lui envoie donc une LRAR pour réclamer un bail écrit puisqu'il vient de casser le contrat moral et je lui réclame mes quittances. Je lui fais part aussi, qu'il n'avait pas le droit de m'augmenter le loyer (pour une augmentation de consommation électrique) en l'absence de bail écrit le stipulant! (à l'époque de cette augmentation de loyer, j'étais invalide)

La Spirale Infernale débute !!!

"Les proprios" me coupent l'eau et l'électricité, me bloquent ma voiture le matin m'empéchant toute mobilité. Mais le pire reste au retour de vacances de leur fille avocate.

Je reçois une sommation de payer des loyers et un congé pour motifs légitimes et sérieux (???!!!!) Je ne comprends pas ... je suis à jour de mes loyers!!! Pour les motifs du congé, c'est encore plus grotesque ! Je n'ai absolument rien fait de MAL !!!!

Je conteste de suite et formellement par LRAR à l'huissier ces actes et ces griefs ! Je vais même porter plainte à la Gendarmerie.

Les nuisances des proprios ne cessent et s'empirent !!! Ils bloquent l'entrée de mon domicile, viennent chez moi sans permission, me bouchent les canalisations des eaux usées me retrouvant à vivre dans des excréments, portent plaintes pour des fausses dégradations et j'en passe....

Ca y est ! Je suis assignée au Tribunal !!!
Je ne comprends pas...je panique... Comment est-ce possible ? Je

n'ai pourtant rien fait de mal !!!
Aaaah siiii....je commence à comprendre : J'ai osé demander un bail

écrit et mes quittances... une demande pourtant légale...

Leur fille avocate qui orchestre la défense de ses parents vient même chez moi prendre des photos de potentielles dégradations que j'aurai moi-même faites (???!!!) Ceci aura de graves conséquences car le Juge en prend acte et signe une ordonnance de saisie sur mes comptes bancaires!

J'ai vécu l'ENFER au Paradis !

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique
Une pratique révélatrice des impasses de la représentation
Les élections législatives fourmillent de cas de « parachutages ». Volontiers dénoncés, sont-ils si choquants ? La pratique, parfois assumée, n’a pas toujours été mal vue par le passé. Si elle reste sulfureuse, c’est à cause des failles de la représentation dont elle est le symptôme. 
par Fabien Escalona et Ilyes Ramdani
Journal — Écologie
Planification écologique : un gouvernement à trous
Emmanuel Macron avait promis, pendant l’entre-deux-tours, un grand tournant écologique. Si une première ministre a été nommée pour mettre en œuvre une « planification écologique et énergétique », le nouvel organigramme fait apparaître de gros trous et quelques pedigrees étonnants.
par Mickaël Correia, Jade Lindgaard et Amélie Poinssot
Journal — France
Dans le Sud, le pas de deux des identitaires et du RN
À Nice, Menton et Aix-en-Provence, trois figures des identitaires se présentent aux élections législatives sous les couleurs d’Éric Zemmour. Le RN présente face à eux des transfuges de la droite et fustige leur radicalité, alors qu’ils étaient membres du parti quelques mois plus tôt.
par Lucie Delaporte
Journal
Marioupol, ville martyre
Après trois mois de résistance, le port de Marioupol est tombé le 20 mai aux mains des forces russes, marquant une victoire symbolique pour le président Vladimir Poutine. Plus de 2 400 soldats ukrainiens ont été faits prisonniers, alors que la ville est largement détruite.
par Laurent Geslin

La sélection du Club

Billet de blog
Quartier libre des Lentillères : construire et défendre la Zone d’Ecologies Communale
« Si nous nous positionnons aux côtés des Lentillères et de la ZEC, c’est pour ce qu’elles augurent de vraies bifurcations, loin des récits biaisés d’une transformation urbaine encore incapable de s’émanciper des logiques délétères de croissance, d’extractivisme et de marchandisation. » Des architectes, urbanistes, batisseurs, batisseuses publient une tribune de soutien aux habitants et habitantes du Quartier libre des Lentillères à Dijon.
par Défendre.Habiter
Billet de blog
Habiter
Les humains ne sont pas les seuls à « habiter » : pour les animaux aussi, c'est une préoccupation. Sous la pression économique, les humains n'abandonneraient-ils pas la nécessité d'«habiter » pour se résigner à « loger » ?
par Virginie Lou-Nony
Billet de blog
L’Âge de pierre, de terre ou de raison ?
Le monde du BTP doit se réinventer d’urgence. Les récents événements internationaux ont révélé une nouvelle fois son inadaptation face aux crises de l’énergie et des matières premières. Construire avec des matériaux locaux et peu énergivores devient une évidence de plus en plus difficile à ignorer pour ce secteur si peu enclin au changement.
par Les Grands Moyens
Billet de blog
Raphaël Boutin Kuhlmann : « Les coopératives locales portent l'intérêt général »
Parti s’installer dans la Drôme en 2016, où il a fondé la coopérative foncière « Villages Vivants », Raphaël Boutin Kuhlmann est devenu une figure des nouvelles manières de faire territoire. Dans cet entretien, il revient sur la nécessité de penser autrement l’intérêt général et sur les espoirs qu’il place, face aux crises contemporaines, dans l’innovation et le lien dans les villages.
par Archipel des Alizées