Les animaux, premières victimes des guerres.

Dans cet ouvrage collectif publié par les Editions Sils Maria, diffusées par les Editions Vrin, Les philosophes et la guerre de 14-18, qui paraît ces jours-ci, il est question des relations entre les plus importants philosophes du XX ième siècle et la première guerre mondiale. Même si l'ouvrage ne porte pas sur la question animale, ma contribution porte, elle, directement et explicitement, sur les animaux "mobilisés" de force lors de ce premier conflit international. Je montre que jamais aucun conflit n'avait vu autant d'animaux utilisés, exploités, tués et que pour des raisons de justice, lorsque nous évoquons cette guerre, comme toutes les autres, nous avons trop tendance à oublier que les premières victimes, ce sont les animaux.

L'historien Eric Baratay, professeur d'histoire des animaux à l'Université Lyon II, a publié récemment un ouvrage important, Bêtes de tranchées, dans lequel il apporte les preuves matérielles de cette utilisation des animaux de toutes espèces dans ce conflit. Je tente, de mon côté, de proposer une interprétation de cette violence jamais vue, lors d'une guerre, envers les animaux.

 Jaquis

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.