Salon de l'agriculture, salon de l'esclavage animal.

 Le salon de l'agriculture est-il le plus tragique exemple de ce qu'il faudrait appeler l'esclavage des animaux d'élevage ? La question se pose car il existe plus d'une analogie entre l'esclavage humain et l'esclavage animal : violation de tout droit propre à la personne et à l'animal, violences de toutes sortes exercées sur les corps, exploitation économique en vue de produire des biens, privation de toute forme de liberté, racisme et spécisme...Tout cela laisse penser qu'en effet le moment est venu d'abolir l'esclavage des bêtes pour des raisons de justice.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.