L'horreur des élevages des animaux "sauvages" pour la chasse

30 millions de bêtes  sont élevées dans des "fermes" ,puis lâchées dans la nature pour être tuées.

Les conditions d'élevage sont immondes.Les oiseaux ,enfermés dans des cages ,meurent en se pendant et se coinçant le cou dans le grillage des volières,ou s'écrasent contre les poutres.La concentration de ces animaux en France est très peu connue,et le gibier vu en forêt n'est pas sauvage.Un animal sur quatre ,vient d'un élevage.Ces bêtes grandissent dans des conditions atroces et posent la question sanitaires  sur la faune sauvage et la grippe aviaire,surtout les pauvres faisans ,14 millions lâchés par an, les çanards et liévres qui viennent parfois de Pologne ,et les cerfs .Dans la nature les couples naturels vivent par deux ou trois couples a l'hectare,dans ces élevages,ils sont confinés dans des espaces de 2,5m2.Le pire ce sont les anneaux nasaux des perdrix,pour les mettre,on  perce le bec de l'oiseau ,qui pousse autour et forment des excroissances,et sur les faisans on pose un couvre bec,  parce que les animaux deviennent fous et agressifs a cause de cet univers concentrationnaire et s'attaquent entre eux!Les poussins vivent dans le noir quand ils naissent , ils se mangent entre eux.

Evidement les chasseurs réfutent ces accusations,alors que ce sont des actes de torture faites sur des animaux.Faux dit  T.Coste ,porte parole de la Federation Nationale de la Chasse."Les conditions sont bonnes puisque le but et de lâcher ces bêtes dans la nature".Les chasseurs disent favoriser la reproduction en  milieu naturel de ces animaux.Tout cela est un prétexte fallacieux ces animaux sont  lâchés a l'ouverture de la chasse et pas avant,ça qui leurs permettraient de laisser les animaux vivre et se reproduire.Ils sont tirés quasi dans la caisse,les mortalités de la chasse sur les animaux cachés ont lieu dans les heures qui suivent les vachers

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.