Eraserhead de David Lynch, un ciné-concert par le groupe Cercueil

ECRAN PARALLELE SAISON # 4

Ecran parallèle fait sa rentrée jeudi 11 octobre à la Maison des étudiants de Poitiers (21h) avec une projection du film mythique Eraserhead de David Lynch, dans le cadre d'un ciné-concert créé par Cercueil.

Eraserhead de David Lynch

Eraserhead (1977) est le premier long métrage du cinéaste qui sera nominé 3 ans après aux Academy Awards dans la catégorie Meilleur réalisateur pour Elephant Man et recevra le Grand prix du Festival d'Avoriaz.

Étudiant en arts plastiques, David Lynch s'essaye à diverses expérimentations cinématographiques aboutissant à Eraserhead, film-cauchemar, tourné en noir et blanc. Eraserhead découle d'un scénario de 22 pages, décrit par son auteur comme "une sorte de poème en style libre". Réalisé dans des locaux désaffectés de l'American Film Institute et avec un budget de 100 000 $, le film mis cinq ans à être réalisé.

C'est en voyant ce film que Mel Brooks décida de confier à Lynch la réalisation d'Elephant Man, tourné également en noir et blanc, qui remportera de nombreux prix et lui apportera la notoriété.

Lynch porte un regard halluciné et inquiet sur la vérité des comportements humains dissimulés derrière le jeu des réprésentations sociales, notamment au sein des petites villes américaines (Blue Velvet et dans Twin Peaks).

Le travail de David Lynch est impossible à faire tenir dans une des catégories conventionnelles du 7ème art. Développant tant dans ses séries que dans ses films un univers surréaliste très personnel, David Lynch joue et se joue des codes de la narration, en particulier ceux du film noir ( Twin Peaks, 1992 ; Loste Highway, 1997 ou de Mulholland Drive, 2001) en passant du mélo à l'angoisse, par la comédie au sein d'une même oeuvre. David lynch manipule et violente les clichés sociaux en transformant en cauchemar les idéalismes à la mode du jour.

Nominé et lauréat à plusieures reprises aux Oscars, au Festival de Cannes et dans de très nombreuses autres manifestations internationnales, David Lynch continue de provoquer de vives réactions à chaque présentation de sa dernière oeuvre, quoiqu'il produise il ne laisse jamais indifférent.

Cercueil

Créé en 2005 par Nico Devos et Pénélope Michel, Cercueil construit un univers musical inclassable et sophistiqué, une guerre de sensations entre climats éthérés, fulgurances soniques et retranchements contemplatifs. Un groupe devenu culte quasiment dès la sortie de l'album Shoo Straight Shout en 2009, qualifié de "crucifix planté dans le thorax de l’électropop française" par leur label français Le Son du maquis1

Leur album suivant, Erostrate en 2011, recueille autant de louanges et d'admiration de la part de la presse spécialisée :

« Un album insolent de maîtrise, un puzzle enivrant au charme trouble et mystérieux » MAGIC (mars 2011) ; « Tourmentée et généreuse, la musique de Cercueil est belle à en crever » TRAX (mars 2011) ; « Obscur mélange de pop expérimentale, d’electro névrosée cousue de fil d’or (...) Cercueil signe probablement une référence de 2011 » NEW NOISE (mars 2011) ; « Une superbe hostie au cyanure pour tous les pratiquants » TECHNIKART (mars 2011) ; « Auteurs d'un deuxième album littéralement ensorcelant (...) le belluaire de beats féroces et la diva oeuvrant sous ce funèbre pseudonyme, affirment leur singularité : Erostrate sent tout sauf le sapin.» LES INROCKUPTIBLES (mars 2011).

Leur troisième album Forthcoming est prévu pour 2013.

 

Eraserhead (1977) trailer © sideshowcarny

 

 

 

 

CERCUEIL Live Marmite'09 @ Nouveau Casino .::. Odd Lines © lechmas

 

 

 

Ecran parallèle : 2 €

Nyktalope mélodie : www.nyktalopmelodie.org

Maison des étudiants de Poitiers : http://etu.univ-poitiers.fr/maison-des-etudiants-24119.kjsp?RH=1216282291183

 

RDV jeudi 11 octobre 2012 à 21h à la Maison des Etudiants de Poitiers pour la quatrième rentrée d'Ecran parallèle

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.