Ecran parallèle 17 février 2011 : Mémoires de paysages, de corps et d'esprit

Mémoires de paysages, de corps et d'esprit - Jeudi 17 février 2011 à 20h30 - Le Lieu multiple Espace Mendès-France (Poitiers)Triple programmation ce soir pour la 14ème séance d'Ecran parallèle : Betty Creek de Robbie Land (USA, 2006, 6'), L'Oeil de verre de Frédéric Compain (France, 2009, 26') et Speechless de Scott Stark (USA, 2008 13').Du documentaire et de l'expérimental pour cette programmation choisie par Nykltalop Mélodie et Le Lieu Multiple de l'Espace Mendès-France.

Mémoires de paysages, de corps et d'esprit - Jeudi 17 février 2011 à 20h30 - Le Lieu multiple Espace Mendès-France (Poitiers)

Triple programmation ce soir pour la 14ème séance d'Ecran parallèle : Betty Creek de Robbie Land (USA, 2006, 6'), L'Oeil de verre de Frédéric Compain (France, 2009, 26') et Speechless de Scott Stark (USA, 2008 13').

Du documentaire et de l'expérimental pour cette programmation choisie par Nykltalop Mélodie et Le Lieu Multiple de l'Espace Mendès-France.

BETTY CREEK

Composition surprenante de Robbie Land à partir de matériaux réunis dans le sud des Appalaches : boue, végétaux, sons, images ralenties, time-lapse, le tout appliqué sur un celluloid pour rendre quasi palpable, physique, tactile l'environnement de Betty Creek.

Robbie Land, diplômé des Beaux-Arts de l'University of South Florida a travaillé sur de nombreux projets en tant que Directeur photo tout en enseignant la réalisation à l'Université. Il ne cesse de questionner l'image : vidéo, super-8, expériences « live action », photographies, films, installations, etc.

Après la Kunst Film Biennale de Cologne, le Museu Do Chiado à Lisbonne ou encore l'International Experimental Cinema exposition de Denvers, Betty Creek... sera vu ce soir au Lieu Multiple à Poitiers (et ça c'est vraiment la classe :-D) !

 

 

L'OEIL DE VERRE

Un documentaire au coeur de la maladie et de l'art, L'Oeil de verre suit l'artiste William Untermohlen, atteint de la maladie d'Alzheimer, exprimant et partageant la perte de sa mémoire à travers ses oeuvres. Le peintre britannique au coeur du film témoigne avec ses pinceaux de la progression du mal dont il est victime. Ses toiles lui permettent de retenir encore un peu sa perception de l'espace qui se déconstruit inexorablement. Dans un face-à-face vertigineux, l'artiste fixe, dans des séries d'auto-portraits de plus en plus lacunaires, les images de lui-même qu'il arrive encore à voler à l'ennemi intérieur. Ce documentaire est une première dans l'histoire médicale : le ressenti du patient rendu accessible, ses pensées et ses sentiments échappés du coeur de la maladie mais aussi la découverte d'un artiste au plus près de sa création.

 

SPEECHLESS

Bienvenue dans le cinéma expérimentalo-gynécologique ! Speechless est un joyeux mélange d'images extraites des bobines qui accompagnaient « Le manuel du clitoris » édité en 1976 par deux médecins et d'images de milieux naturels (film déconseillé aux moins de 18 ans).

 

Auto-portrait de William Utermohlen

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.