Billet de blog 8 mars 2013

initiatives

Gilbert2
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

J'ai déjà défini l'éducateur (trice) que je rêve comme "autocrate bienveillant". Que l'adulte ait autorité sur l'enfant, "pour son bien" (mais certains le disenr hypocritement,hélas!), c'est inévitable.

mais il faut guetter chaque pouvoir nouveau quii s'annonce, pour abandonner ce coin-là de son autorité, et devenir témoin enthousiaste, et conseiller demandé. Vous, qui avez des enfants, souvenez-vous :le triomphe des premiers pas, et l'admiration de tous ceux qui sont là. C'est une libération, la conquête du monde de la maison. Il faut ,à la fois ne pas brider, et donner des règles claires. Parce que chaque liberté nouvelle amène avec elle une responsabilité de plus. Cela, on peut, on doit l'apprendre tout petit, et le comprendre dès que l'on sait qu'on existe, et que les autres existent aussi.. Nos enfants, à cinq ans, savaient "donner du feu" à papa ou maman (fumeurs, la honte!) et allumer le gaz. Jamais aucune imprudence.Quand on sait faire, et qu'on sait que c'est utile,mais dangereux, on prend ses responsabilités. On sait que ce n'est pas un jeu...Les petits de l'épouse du collègue Azémar, directrice d'école Maternelle avaient inventé de distinguer les "jeux sérieux", et les "jeux drôles".

Alors, les jeux? Roger Caillois, Johan Huizinga, Michel Bouet :trois références à explorer, Aujourd'hui, je ne parle brièvement que des jeux "de règles". Plus tard, les jeux d'expression, de communication, de création.

Un autre jeu, aux Tarterêts , cette fois organisé par l'adulte. Entre deux murs, une corde tendue à 1.50m du sol . A cheval sur cette corde, des couvertures qui font que les petits ne voient pas de l'autre côté. Et six ballons de baudruche. L'adulte en lancera trois de chaque côté. Règle du jeu :on n'a pas le droit de tenir un ballon, il faut le taper, poour l'envoyer de l'autre côté. Et le maîtresse compte, lentement (60/min), jusqu'à 20. A ce moment, le côté où il y a le plus de ballons a perdu. On a reconnu unr parenté avec le volley-ball. les trajectoires lentes ne laissent pas beaucoup de temps pour agir, à cause du cache. La baudruche élimine tout risque pour les doigts. Et six ballons, c'est une garantie que tout le monde jouera, qu'il n'y aura pas de "caïd" accapareur de balle. Les repères perceptifs et les réactions motrices adaptées  seront réinvestissables dans d'autres jeux..

Initiatives des enfants : des caisses de carton, résupérées dans les emballages jetés par un supermarché voisin., ezt placées au sol, ouverture vers le haut. Les enfants ont imaginé de pousser un carton.Il a biantôt fallu une embryon de code de la route pour que tous puissent jouer sans encombrement. Puis "comment on peut bouger et faire bouger les carton autrement?". Un malin s'est installé dans son carton, et a "pagayé" avec les mains pour avancer. Bien sûr, contagion...Et puis, le taxi :un petit  pousse son "poassager". Puis la patinette, un pied das le carton, l'autre pouse au sol. ety on inventera, un autre jour ,czent façons dze se déplacer sur un de ces bancs scolaires qui tout le monde connaît ; puis, sur des lignes tracées au sol, an quadrillage de 1m de côté, avec règle de circulation.

On mixte ainsi les initiatives de tous, et on fait évoluer les jeux.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Afrique
Kenya : le pays suspendu à des élections à haut risque
Mardi 9 août se déroulent au Kenya des élections générales. Alors que la population fait face à une crise économique et à une forte hausse des prix, ce scrutin risque de déstabiliser ce pays clé de l’Afrique de l’Est. 
par Gwenaelle Lenoir
Journal — International
L’apartheid, révélateur de l’impunité d’Israël
Le débat sur l’existence ou non d’un système d’apartheid en Israël et dans les territoires palestiniens occupés est dépassé. L’apartheid israélien est un fait. Comme le confirme l’escalade des frappes et des représailles autour de la bande de Gaza, il est urgent désormais de mettre un terme à l’impunité d’Israël et de contraindre son gouvernement à reprendre les négociations.
par René Backmann
Journal — Proche-Orient
Au moins trente et un morts à Gaza depuis le début de l’offensive israélienne
Parmi les victimes des frappes visant la bande de Gaza figurent six enfants et des dirigeants du groupe armé palestinien Djihad islamique. L’armée israélienne parle d’une « attaque préventive ».
par La rédaction de Mediapart (avec AFP)
Journal
Au Pérou, l’union du président de gauche et de la droite déclenche une déferlante conservatrice
Sur fond de crise politique profonde, les femmes, les enfants et les personnes LGBT du Pérou voient leurs droits reculer, sacrifiés sur l’autel des alliances nécessaires à l’entretien d’un semblant de stabilité institutionnelle. Les féministes sont vent debout.
par Sarah Benichou

La sélection du Club

Billet de blog
A la beauté ou la cupidité des profiteurs de crise
Alors que le débat sur l'inflation et les profiteurs de la crise fait rage et que nous assistons au grand retour de l'orthodoxie monétaire néolibérale, qui en appelle plus que jamais à la rigueur salariale et budgétaire, relire les tableaux d'Otto Dix dans le contexte de l'Allemagne années 20 invite à certains rapprochements idéologiques entre la période de Weimar et la crise en Europe aujourd'hui.
par jean noviel
Billet de blog
Michael Rakowitz, le musée comme lieu de réparation
À Metz, Michael Rakowitz interroge le rôle du musée afin de mettre en place des dynamiques de réparation et de responsabilisation face aux pillages et destructions. Pour sa première exposition personnelle en France, l’artiste irako-américain présente un ensemble de pièces issues de la série « The invisible enemy should not exist » commencée en 2007, l’œuvre d’une vie.
par guillaume lasserre
Billet de blog
Réponse au billet de Pierre Daum sur l’exposition Abd el-Kader au Mucem à Marseille
Au Mucem jusqu’au 22 août une exposition porte sur l’émir Abd el-Kader. Le journaliste Pierre Daum lui a reproché sur son blog personnel hébergé par Mediapart de donner « une vision coloniale de l’Émir ». Un membre du Mrap qui milite pour la création d'un Musée national du colonialisme lui répond. Une exposition itinérante diffusée par le site histoirecoloniale.net et l’association Ancrages complète et prolonge celle du Mucem.
par Histoire coloniale et postcoloniale
Billet de blog
Deux expos qui refusent d'explorer les réels possibles d'une histoire judéo-arabe
[REDIFFUSION] De l’automne 2021 à l’été 2022, deux expositions se sont succédées : « Juifs d’Orient » à l’Institut du Monde Arabe et « Juifs et Musulmans – de la France coloniale à nos jours » au Musée de l’Histoire de l’Immigration. Alors que la deuxième est sur le point de se terminer, prenons le temps de revenir sur ces deux propositions nous ont particulièrement mises mal à l'aise.
par Judith Abensour et Sadia Agsous