Eloge des mathématiques, de Alain Badiou

C'est un clubiste, asn, qui a attiré mon attention sur ce livre.Tout de suite, je me suis souvenu des rencontres audio auxquelles cet auteur participe sur Mediapart, ce qui a redoublé mon intérêt. Je me suis procuraé le livre, et l'ai lu et relu,, pris  d'abondantes notes critiques .

Cet article essaie d'évoquer de façon concise ce que j'en ai retiré.

D'emblée, clignotant rouge, à la vue de la "quatrième de couverture" :

"Loin d'être l'exercice ingrat ou vain que l'on imagine, les mathématiques pourraient bien être le chemin le plus court pour la vraie vie, laqsuelle, quand elle existe, se signale par un état d'incomparable bonheur"

On pourrait trouver la même phrase, s'agissant  d'autres activités : "méditation" ou "auto-analyse", foi (chrétienne ou autre), ou même usage de drogues...Et il est dit "les mathématiques", et non pas leur découverte, leur exploration, leur pratique. C'est à un sentiment d'immersion béate qu'il est fait allusion, pas à une activité mentale avec effort satisfaisant comme révélant des pogtentiels personnels. J'(ai lu, et pris des notes, compulsé d'autres ouvrages, avec plus d'attention que jamais...

Voici quatre points selon moi remarquables d'observation du livre :

1.une approche sémantique et sémiologique rapide, se justifiant par le fait que l'auteur est français, et parle-écrit dans sa langue maternelle., tout comme son partenaire-interviewer j'ai écrit, récemment, un billet qsur la forme "interview).Les mots "vrai", et "bonheur renvoient à des sentiments, et non à des faits ou à des idées, par exemple.

2.une approche anthropologique se doit d'observer tout ce qui caractérise les activités de notre espèce, et leur histoire.Donc, nécessité de "vues "multiples et diverses : philosopbhiques, ceertes, mais aussi psychologiques, sémantiques, sociologiques, économiques, politiques, éducatives, éthiques, esthétiques, techniques,pédagogiques, spécifiées, et avec un effort pour les raseembler , si possible, dans une" perspective" d'ensemble. des ébaucvhes de certte plurification des angles descritpifs et explicatifs existent dans le livre, mais ne sont jamais justifiés de manière critique, ni systématisés.

3. les relations philosophue/mathématiques évoquées par l'auteur sont à compaarer avec l'article de D.Lambert, "létonnante fécondité des mathématiques", in La Recherche, n°37, nov.2009, qui propose, pp14-18 , un recensement des positions phulosophiques des mathématiciens dans l'histoire : pythagorisme, empirisme, platonisme, idéalisme transcendantal et intuiitionnisme, formalime et logicisme, naturalisme ; acvec  leurs "illustres représentants , ce en quoi elles consistent, les critiques que l'on peut leur adresser.

Un arrière-plan de cette partie de l'article peut être énoncé ainsi :"tout homme est philosophe, qu'il le veuille ou non, qu'il en soit conscient ou no, pas obligatoirement "créateur", "inventeur" , mais "pratriquant" à coup sûr. Tout comme il est "pratiquant de mathématiques"

4. suggestion d'observables, d'objets de débats

-usages du singulier et du pluriel , des majuscules éventuelles

- importance des observations et relations d'affectivité (imprégnation,immersion, amour, etc...)

-logiques utilisées : binaire" de tiers exclu" (proclamée ou clandestine) ; dialecftique (revendiquée, évoquée, pertinente ou non), systémique :absence .

-anhistoricisme, contrastant avec des références historiques

Bilan provisoire

J'ai accumulé des dizaines de mulliersd de mots de notes référencées, d'interrogations critiques. mdes centres d'intérêt : épistémologie, fonctionnement idéologique, m'ont fait me passionner pour ce travail (moi qaussi, j'ai une affectivité...) C

Qui souhaite qu'on réétudie ensemble, qu'on en parle? Comme il fallait s'y attendre, j'ai des convergences et des divergences acvec ce que dit l'auteur...

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.