Gilbert2
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

Education en pratiques

Suivi par 33 abonnés

Billet de blog 20 déc. 2013

Les O et les A

Gilbert2
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le moindre fait de langage peut se révéler intrigant, et pas toujours comme on le pensait.

L'on dit -et non sans raison- que les voyelles peuvent être supprimées d'un texte écrit, sans rendre impossible ou inexacte la lecture. Il m'est arrrivé ici, assez souvent, d'écrire MDPRT sans que niul ne s'y trompe

Mais l'oralité ne saurait se passer des voyelles , si justement dénommées. Et l'omniprésence de la parole dans notre société nous les fait fréquenter souvent, dans les tâches quotidiennes, comme dans notre boulimie de medias.

Les O sont susceptibles d'au moins deux formes sonores . Et o ne peut confondre le matériau d'un môle et une matière molle. Ni, si l'on est grossier et macho, un cône et une conne... Mais je ris encore souvent à entendre, à la météo, "l'anticyclone des Açores" qui a perdu son chapeau... Cette vocalité double est-elle un lointain héritage du Grec, qui compte dans son alphabet, et omicron, et oméga ? Le "O" est plus "gras" dans le Nord et l'Est et s'ouvre à mesure qu'on va vers le Sud. Déjà, dans le Lyonnais, les gones,à plusieurs, ne sont pas des polygônes...Et pourtant, sous la dictée, un élèver doit distinguer votre et vôtre... Les orthographes : "au", eau", "ô", appellent le O gras. sdemble-t-il...

Les A, eux aussi, sont "fermés" ou "ouverts", avec le même "chapeau indicateur". Mâle et malle, pâle et pale, "mâtin" et "matin"n'ont pas besoin du contexte pour être écrits correctement...s'ils sont ^prononcés correctement. Il est vrai qu'oralité hâtive, SMS, sigles, etcv..., sont tellement en hausse, que cela devient un os orthographique...

Et je ne dis rien, pour l'instant, des nasales... "Un lapin du copain" présente trois variantes de la même nasale, dont une dictée "à la Topaze" devrait affranchir de fotes d'aurteaugraf les élèves. mais, comme partout ailleurs, une source jaillissante d'inégalités, ou au moins de diversité, selon que vous vous sentez pessimiste ou optimiste, s'impose ici. Le bain linguistique otral où sont plongés les tout-petits, qui réduit la richesse phonologique de leur gazouillis dès l'âge tendre de trois mois , varie énormément...La région, la famille et les proches, le milieu socio-culturel, "déteignent". Tout le monde ne peut pas être trilingue "maternellement" comme George Steiner, dont la mère , souvent , "commençait une phrase en allemand, pour la continuer en français, et la terminer en anglais" (voir "Errata, l'histoire d'une pensée")

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Médias
La redevance sabordée, l’information en danger
Emmanuel Macron l’a décidé presque seul : l’audiovisuel public sera privé dès cette année des 3,2 milliards d’euros que lui rapporte cette ressource prélevée depuis 1948. Au nom du « pouvoir d’achat », le gouvernement s’apprête à faire peser de lourdes menaces sur les médias publics.
par Dan Israel
Journal
Outre-Manche, la BBC dans le collimateur du gouvernement
L’exécutif britannique veut changer le mode de financement du groupe audiovisuel public pour des raisons économiques et électoralistes. En janvier dernier, la ministre de la culture, Nadine Dorries, a expliqué vouloir mettre fin à la redevance, un système de financement qu’elle juge « obsolète ».
par Marie Billon
Journal — Gauche(s)
Le conflit russo-ukrainien divise la gauche anti-guerre
La cohérence du camp anti-impérialiste, a priori uni par son rejet des blocs militaires, a été mise à l’épreuve par l’invasion de l’Ukraine. Certains refusent les livraisons d’armes, craignant l’engrenage d’un conflit interimpérialiste, tandis que d’autres estiment incontournable cette solidarité. 
par Fabien Escalona
Journal
Yaël Braun-Pivet, première femme au perchoir
La députée des Yvelines succède à Richard Ferrand au terme de deux tours de scrutin. Un poste qu’elle convoitait depuis de nombreux mois. 
par Christophe Gueugneau et Ilyes Ramdani

La sélection du Club

Billet de blog
Quel est le lien entre l’extrême droite, l’avortement et les luttes féministes ?
La fuite du projet de décision de la Cour suprême qui supprimerait le droit à l'avortement aux Etats Unis en est l'exemple. L’extrême droite d’hier comme d’aujourd’hui désire gouverner en persécutant un groupe minoritaire sur des critères raciaux pour diviser les individus entre eux. Quant aux femmes, elles sont réduites à l’état de ventres ambulants.
par Léane Alestra
Billet de blog
Le combat pour l'avortement : Marie-Claire Chevalier et le procès de Bobigny (1)
[Rediffusion] Marie-Claire Chevalier est morte le 23 janvier, à 66 ans. En 1972, inculpée pour avoir avorté, elle avait accepté que Gisèle Halimi transforme son procès en plaidoyer féministe pour la liberté de disposer de son corps. Pas facile d’être une avortée médiatisée à 17 ans, à une époque où la mainmise patriarcale sur le corps des femmes n’est encore qu’à peine desserrée.
par Sylvia Duverger
Billet de blog
Roe VS Wade, ou la nécessité de retirer le pouvoir à ceux qui nous haïssent
Comment un Etat de droit peut-il remettre en cause le droit des femmes à choisir pour elles-mêmes ? En revenant sur la décision Roe vs Wade, la Cour suprême des USA a rendu a nouveau tangible cette barrière posée entre les hommes et les femmes, et la haine qui la bâtit.
par Raphaëlle Rémy-Leleu
Billet de blog
Autorisation de l'interdiction de l'IVG aux USA, sommes nous mieux lotis en France ?
« N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Ces droits ne sont jamais acquis. Vous devrez rester vigilantes votre vie durant ».
par bennoursahra