Il nous faut donc revenir à la démocratie: Appel à une Constituante

Ce billet a été écrit le 5 avril 2013 alors que l'affaire Cahuzac était dans son plein. Il garde son actualité ; bien que la justice aille son chemin et que Cahuzac ait quitté le gouvernement - difficilement - rien n'a changé car les Institutions de la 5ème République instituée dans une période particulière de l'Histoire de France et par un homme, de Gaulle, n'ont jamais que favorisées le pouvoir personnel.

Ce billet a été écrit le 5 avril 2013 alors que l'affaire Cahuzac était dans son plein. Il garde son actualité ; bien que la justice aille son chemin et que Cahuzac ait quitté le gouvernement - difficilement - rien n'a changé car les Institutions de la 5ème République instituée dans une période particulière de l'Histoire de France et par un homme, de Gaulle, n'ont jamais que favorisées le pouvoir personnel. Il s'ensuit la pratique de tous les partis politiques qui se sont structurés par obligation de s'y adapter, favorisant eux aussi les clans fermés sur eux, n'écoutant pas et n'entendant pas le Peuple de France. S'y rajoute un contexte économique européen qui n'a, lui non plus, que faire des Peuples d'Europe. Ce sont ces deux phénomènes qui s'entrechoquent et forment un énorme danger si nous restons passif.

_________________________

On entend et lit les médias, même les réputés comme étant les meilleurs du lot, expliquer et démontrer à leur manière que le Front de Gauche serait populiste. Il est critiqué depuis qu'il existe, avec amplification au fil du temps, comme faisant le lit de l'extrême droite représenté en France par le Front National en la personne de Marine Le Pen. Mais on a découvert à l'occasion de l'affaire Cahuzac, qu'ils jouent (Cahuzac et FN) dans une cour semblable.

De son côté le Front de Gauche répète à l'envi que tous ce trompent de cible : ceux qui font le lit de l'extrême droite en France est le Parti Socialiste et la majeure partie de ses représentants par une politique identique à celle de la droite. Ce qui change sont les méthodes, le personnel (et encore, le haut personnel des ministères reste identique), ce ne sont que les plus visibles qui ont l'air d'être différents mais ils conduisent les mêmes politiques, voire en pire, car avec une étiquette "gauche" ils peuvent faire passer des choses que les autres, de droite, ne pouvaient faire passer. Je l'avais, en son temps, résumé et envisagé brièvement dans un billet de novembre 2011 : Pauvres cons avec Hollande vous aurez pire qu’avec Sarkozy, sur lequel je reçus des commentaires d'engueulade ! Malheureusement on en voit les applications chaque jour un peu plus rudes, et le billet se révèle avoir un regain de succès des temps-ci.

Ce matin j'ai parcouru quelques blogs et médias, comme à l'accoutumé, avant d'écrire ce billet. Mon deuxième choix, après avoir lu le billet de Mélenchon appelant à une marche pour la 6ème République le 5 mai, se porta sur le blog de Paul Jorion.

l'Europe est la première fautive de ce qui se passe à la tête de l’État français

En effet mon appréciation de la situation française je la place dans un contexte général économique et de règlements de l'Europe. Il est absolument impossible de résumer les nuances et divers aspects qui sont traités sur le blog de Paul Jorion, cependant, il y est démontré que l'Europe est la première fautive de ce qui se passe à la tête de l’État français.

En favorisant les paradis fiscaux, l'expatriation des capitaux pour pratiquer l'optimisation fiscale, maintenant d'application commune puisque légale, l'Europe rend inefficace toute possibilité de faire rentrer des impôts à hauteur des besoins de chaque pays, la conséquence économique est que les états ne pourront jamais, plus particulièrement la France mais pas qu'elle, atteindre les objectifs rendus obligatoires par les traités et accords successifs pris autant par le PS que par l'UMP.

Il faudrait être aujourd'hui un chef d'entreprise, un particulier fortuné, un investisseur lambda imbéciles pour ne pas en profiter, chanteurs et footballeurs compris.

Donc tous ces braves gens, banques comprises, entendent qu'on leur rembourse leur perte quand ils ont fait de mauvais placements, mais que les profits soient exclusivement pour eux, le peuple n'a qu'à verser au tronc.

Qu'est la 5ème République ?

Si l'on se penche plus particulièrement sur le cas français, on remarquera qu'il a une constitution, la 5ème, faite exprès pour résister à tous les chocs les plus violents. En effet de Gaulle la fit faire pour ça. Et elle a eu mainte fois l'occasion de démontrer qu'elle tient devant n'importe quel choc. La raison est que l’exécutif est indéboulonnable.

Les pendants de cette stabilité à toute épreuve sont :

  • que la démocratie est à peine respectée. Les assemblées ont peu de pouvoir, et nous y sommes tellement habitués que nous n'en attendons rien, et sommes même surpris si elle refuse quelque loi que l'exécutif aurait décidé
  • en découle que les partis PS et UMP sont construits à partir de cette norme : quand on a le pouvoir, par élection, en France, on ne risque rien.
  • l'important est donc de remporter les élections à la tête de l'état et peu importe du pourquoi ni du comment. Les partis seront donc construit dans ce but, et tous les militants, depuis la base, obéissent à ce principe, sans même se poser de question.
  • un exemple est le NON au traité de 2005. Les nonistes, majoritaires dans le pays, n'ont reçu que mépris à l'intérieur du Parti Socialiste, encore à ce jour, ils ne sont pas considérés comme "fiables" car eux avaient eu la force de refuser le système quand le fond ne leur convient pas. Mais ceux-là sont rares.

 Il nous faut donc revenir à la démocratie

Oui vous lisez bien, je dis bien que nous ne la connaissons plus en France.

et pour cela tenter notre dernière chance en changeant de République.

Quand j'entends la droite crier au remaniement, je me dis que vraiment ils vivent tous dans la même cour, un remaniement changerait-il quoique ce soit ? NON, car ce n'est pas une affaire de personnel. Non c'est une affaire plus grave : ce sont les structures qui induisent ce genre de personnel, qu'il faut changer. Ce que devrait crier la droite comme le PS c'est :

Appelons à une constituante

C'est le rêve que j'ai, que je forme à chaque critique ces jours-ci. Ne voient-ils pas que c'est tout le personnel qu'il faut changer ? Si, mais ce n'est pas leur intérêt.

Il nous faut donc que des gens neufs, non encore compromis, arrivent aux commandes, et forment une Assemblée Constituante.

J'espère que c'est bien cela que nous réclamerons dans les rues le 5 mai prochain. Et seulement là, avec un chemin semé d'embuches, mais qui aura seulement ainsi une chance de trouver des solutions grâce à la coopération du Peuple, que nous pourront avoir la Démocratie en France.

Assemblee Constituante etats génrérauxVite la 6ème République

 Ce billet est paru le 5 avril 2013 sur mon blog Pensée Libre.fr

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.