“Nous avons Payet, et je ne crois pas que vous compreniez”

La minasse victorieuse de Dimitri Payet juste avant le coup de sifflet final de France-Roumanie donne raison au chant des supporters de West Ham, le club londonien du Réunionnais.

Griezman, Pogba et Matuidi n'y étaient pas, la défense française a joué comme une défense qui n'a jamais joué ensemble (en même temps, c'est le cas), mais il y avait Olivier Giroud, et plus encore Dimitri Payet. De cette victoire de la France contre la Roumanie en ouverture de l'Euro, on ne sait pas bien si on doit être inquiet ou optimiste, mais ce pourrait être bien pire. Car nous avons Payet.

Nous avons Payet, c'est ce qu'ont chanté toute la saison les supporters de West Ham, le club londonien où a excellé le meneur de jeu français. Ambiance bière chaude qui éclabousse, et accent cockney au couteau… «We’ve got Payet, Dimitri Payet! I just don’t think you understand. He’s Super Slavs man, he’s better than Zidane.  We’ve got Dimtri Payet!» (“Nous avons Payet, Dimitri Payet! Je ne crois pas que vous compreniez. Il est l'homme de “Super Slav” [Slaven Bilic, l'entraîneur], il est meilleur que Zidane. Nous avons Dimitri Payet!».

Ci-dessous, la vidéo du jour où ce chant est né, le 17 octobre 2015…

Et la version tribunes…

Peut-être que les Hammers ne sont pas le plus clinquant des clubs, mais contrairement aux abords des stades contrôlés par l'Uefa et le ministère de l'intérieur français, on sait y faire peuple, désordonné et joyeux. Pour la petite histoire, très bien racontée sur le blog Claret and Hugh, ce chant a une histoire qui, elle aussi, sent bon le fish & chips et la Guiness tiède.

Les supporters Magpies de Newcastle l'ont ainsi entonné un an avant, en hommage à Yohan Cabaye (un autre Français, preuve que l'Albion n'est plus si perfide). Adressé à la direction du club, il est une supplique – vaine – à ne pas vendre le milieu défensif. «Don’t Sell Cabaye, Yohan Cabaye, I Just Don’t Think You Understand, That If You Sell Cabaye, Yohan Cabaye, You’re Gonna Have A Riot On Your Hands!» (“Ne vendez pas Cabaye, Yohan Cabaye! Je ne crois pas que vous comprenez, que si vous vendez Cabaye, vous aurez une émeute à gérer!”).

Les supporters de Manchester City, de Cardiff, des Celtic Glasgow ou de Manchester United ont entonné de similaires partitions pour crier leur amour de Joe Hart, Malky Mackay, Paddy McCourt ou Ji-Sung Park, afin de faire pression pour conserver leurs idoles. Au rythme où Dimitri Payet a commencé l'Euro, il est peu probable que les supporters de West Ham chantent “We've got Payet” la saison prochaine, tant celui-ci risque d'être l'une des vedettes du mercato. Reste à savoir ce que les supporters Hammers regretteront le plus : les coups-francs de “Dimitri”, ou le fait de n'avoir même pas pu chanter “Don't sell Payet” avant qu'il ne quitte le club… 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.