Le tourisme de demain

Un jour, la crise de la Covid prendra fin et bien des choses auront changé, notamment dans le domaine du tourisme. Trois jeunes professionnels, dont un Alsacien, ont développé un concept inédit en Suisse. Remarquable.

Une nouvelle approche touristique... © privé Une nouvelle approche touristique... © privé
 (KL) – Trois amis issus de la prestigieuse Ecole Hôtelière de Lausanne, forts de leurs expériences à l’International, lancent un concept inédit à Anzère, petite station de montagne au cœur du Valais suisse : « Woodland Village ». Thomas, franco-suisse originaire d’Alsace, Morgane de nationalité Suisse et l’Américain Edward réinventent le tourisme à l’ère de la Covid.

« Woodland Village », ce sont une trentaine de chalets modernes, une vingtaine de « pods » (logement insolite au milieu de la forêt) et de somptueuses places de camping au cœur des majestueux sommets alpins.

L’hôtellerie « alternative » supplante une partie de l’hôtellerie traditionnelle et désuète du fait de son adaptabilité et de son offre plus privative. En plus d’apporter une expérience nouvelle et insolite, elle permet à sa clientèle de passer des vacances entre proches, limitant ainsi l’exposition aux nouveaux risques sanitaires.

Mais comment se fait-il que des jeunes lancent, en pleine période de confinement et dans un climat mondial anxiogène, une nouvelle conception touristique ? « Nous lançons ce projet en pleine période de Covid avec, bien sûr, quelques inquiétudes, mais la fin du monde n’est pas pour aujourd’hui ! Nous avons l’opportunité d’offrir une expérience unique à nos clients et les gens ont aujourd’hui plus que jamais besoin de se retrouver entre proches. Quoi de mieux que de partager des moments ensemble dans un chalet dans la montagne, respectueux de l’environnement et au milieu d’une nature magnifique ? Covid ou non, nous ferons tout pour que ce concept fonctionne », précise Thomas.

« Woodland Village », c’est un projet prometteur qui pourrait bien devenir l’un des « hot spots » du tourisme en Suisse. La possibilité « d’individualiser » une si grande structure touristique répond parfaitement aux nouvelles exigences sanitaires et besoins actuels et futures des touristes. Il s’agit donc d’un exemple-type pour le nouveau tourisme « alternatif » – « Woodland Village » met un accent particulier sur le respect de l’environnement, tout en offrant des activités sportives, de bien-être et de divertissement.

Au lieu d’accepter l’inertie dictée par le coronavirus, les trois instigateurs du projet ont compris que ceux qui se comportent aujourd’hui de manière anticyclique, seront les gagnants de demain. En anticipant l’évolution du tourisme et les nouveaux besoins, tout en intégrant les impératifs liés à la crise sanitaire, ils font partie des premiers acteurs du tourisme de demain.

A l’avenir, le tourisme sera plus individuel, le tourisme de masse changera de format et « Woodland Village » se place en pôle position avec ses paysages ensoleillés été comme hiver. « Nous voulons faire profiter de l’attrait de notre beau canton, mais aussi contribuer au développement de nos acteurs locaux en travaillant en étroite synergie avec eux », conclut Edward. On prend les paris, ils vont y arriver !

Pour de plus amples informations concernant le projet « Woodland Village », CLIQUEZ ICI

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.