Kai Littmann
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

Eurojournalist(e)

Suivi par 181 abonnés

Billet de blog 15 oct. 2021

Comprendre l’abstentionnisme

La Strasbourgeoise Mathilde Karceles lance une étude des plus remarquables. Elle donne la parole aux citoyens et citoyennes pour que ceux-ci expliquent pourquoi ils vont voter – ou pas !

Kai Littmann
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Urnes & Citoyens, une étude très intéressante ! © privée

(KL) – Depuis plusieurs années, le vainqueur aux élections en France est toujours le même : le « parti des abstentionnistes ». Lors des dernières élections régionales et départementales, deux électeurs sur trois ne sont pas allés voter, ce qui pose un problème croissant : la légitimité des élus. Jusqu’aujourd’hui, le monde politique s’est contenté de regretter cet abstentionnisme, sans pour autant lancer des travaux sérieux pour en déterminer les causes (et pour pouvoir développer des stratégies démocratiques pour faire revenir les citoyens aux urnes). La Strasbourgeoise Mathilde Karceles ne voulait pas se contenter du simple constat que la démocratie en France se porte mal – sous le titre « Urnes & Citoyens », elle vient de lancer une étude pour mieux comprendre ce phénomène de l’abstentionnisme. Et, dans la première phase qui se déroule en Alsace, tout le monde peut participer – autant les votants que les abstentionnistes !

Cette étude, Mathilde Karceles la mène pour aucun parti politique, pour aucun institut financé par l’état, en toute indépendance. Bien sûr, les résultats de cette étude seront publiés et portés à la connaissance du monde politique, mais l’indépendance de cette étude lui confère toute sa crédibilité. Après la première phase de cette étude qui s’adresse aux Alsaciens, l’étude sera portée dans les autres régions de France pour obtenir à la fin, une image plus claire de l’abstentionnisme en France.

Il ne s’agit pas d’inciter les gens à aller voter (même si, bien entendu, il serait souhaitable qu’un jour, les abstentionnistes reviennent aux urnes…), mais de mener une étude scientifique permettant de mieux comprendre les raisons qui expliquent le désamour des Français de leur monde politique.

Mathilde Karceles © privée

Ce projet bénévole est extrêmement valable. Car la phrase que nous entendons après chaque élection « Je regrette le fort taux d’abstention, mais je suis élu démocratiquement, tout le monde avait la possibilité de s’exprimer aux urnes » ne suffit plus pour expliquer cet effritement d’une démocratie que de nombreux pays nous envient. Etonnant que cette étude n’ait pas été lancée depuis longtemps depuis Paris, mais désormais, c’est fait. Depuis Strasbourg. Grâce à une Strasbourgeoise dont l’engagement citoyen n’est plus à décrire.

Eurojournalist(e) suivra ce projet pendant toute sa durée pour soutenir le travail exceptionnel de Mathilde Karceles. Et maintenant, lancez-vous ! Le questionnaire (que l’on remplit dans une petite poignée de minutes) est désormais en ligne et que l’on soit votant ou abstentionniste, votre retour est précieux. Soyez acteur de la vie de la République, exprimez-vous !

CLIQUEZ ICI pour accéder au site que Mathilde Karceles a mis en œuvre et pour remplir ce questionnaire (si vous habitez l’Eurométropole Strasbourg) ! Ravivons et sauvons la démocratie – le premier pas consiste à comprendre ce qui empêche aujourd’hui les Français d’aller voter et de participer ainsi, à la politique de la France.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Nouvelle-Calédonie: débats autour du colonialisme français

À la Une de Mediapart

Journal — France
Des militants à l’assaut de l’oppression « validiste »
Ils et elles se battent contre les clichés sur le handicap, pour la fermeture des institutions spécialisées et pour démontrer que, loin de la charité et du médical, le handicap est une question politique. Rencontre avec ces nouvelles militantes et militants, très actifs sur les réseaux sociaux.
par Caroline Boudet
Journal — France
Une peine de prison aménageable est requise contre François Fillon
Cinq ans de prison dont quatre avec sursis, la partie ferme étant « aménagée sous le régime de la détention à domicile », ainsi que 375 000 euros d’amende et dix ans d’inéligibilité ont été requis lundi 29 novembre contre François Fillon à la cour d’appel de Paris.
par Michel Deléan
Journal — France
Au tribunal, la FFF est accusée de discriminer des femmes
Neuf femmes accusent la Fédération française de football de les avoir licenciées en raison de leur sexe ou de leur orientation sexuelle. Mediapart a recueilli de nombreux témoignages mettant en cause le management de la FFF. Son président Noël Le Graët jure qu’il « n’y a pas d’atmosphère sexiste à la FFF ».
par Lénaïg Bredoux, Ilyes Ramdani et Antton Rouget
Journal — France
« La droite républicaine a oublié qu’elle pouvait porter des combats sociaux »
« À l’air libre » reçoit Aurélien Pradié, député du Lot et secrétaire général du parti Les Républicains, pour parler de la primaire. Un scrutin où les candidats et l’unique candidate rivalisent de propositions pour marquer leur territoire entre Emmanuel Macron et l’extrême droite.
par à l’air libre

La sélection du Club

Billet de blog
Escale - Le cinéma direct, un cinéma militant qui veut abolir les frontières
Briser le quatrième mur, celui entre cinéaste et spectateur·rices, est un acte libérateur, car il permet de se réapproprier un espace, une expérience et permet d'initier l'action. C'est tout le propos de notre escale « Éloge du partage » qui nous invite en 7 films à apprendre à regarder différemment.
par Tënk
Billet de blog
Faire militance ou faire communauté ?
Plus j'évolue dans le milieu du militantisme virtuel et de terrain, plus il en ressort une chose : l’impression d’impuissance, l’épuisement face à un éternel retour. Il survient une crise, on la dénonce à coups de critiques et d’indignation sur les réseaux, parfois on se mobilise, on tente tant bien que mal d’aider de manière concrète.
par Douce DIBONDO
Billet de blog
Penser la gauche : l'ubérisation des militant·e·s
Les mouvements politiques portent l’ambition de réenchanter la politique. Pour les premier·e·s concerné·e·s, les militant·e·s, l’affaire est moins évidente. S’ils/elles fournissent une main d’oeuvre indispensable au travail de terrain, la désorganisation organisée par les cadres politiques tendent à une véritable ubérisation de leurs pratiques.
par Nicolas Séné
Billet de blog
Militer pour survivre
Quand Metoo à commencé j’étais déjà féministe, parce qu’on m’a expliqué en grandissant que les gens étaient tous égaux, et que le sexisme c’était pas gentil. Ce qu’on ne m’avait pas expliqué c’est à quel point le sexisme est partout, en nous, autour de nous. Comment il forge la moindre de nos pensées. Comment toute la société est régie par des rapports de forces, des privilèges, des oppressions, des classes sociales.
par blaise.c